On lit quoi? – « Le souffle des feuilles et des promesses » – Sarah McCoy

Le souffle des feuilles et des promesses – Sarah McCoy – Editions « Michel Lafon » – 333p – version ebook

 

Résumé : Hallie Erminie, issue d’une famille de planteurs du Kentucky, est une jeune femme de caractère. À New York, où elle s’est mis en tête de trouver un éditeur qui publierait son premier roman, elle fait la connaissance de Post Wheeler, un journaliste célibataire et fier de l’être. Sous des abords arrogants et rustres, il est en fait d’une compagnie agréable. Tous deux discutent à bâtons rompus de la vie culturelle new-yorkaise, bouillonnante en cette fin de xixe siècle, et s’attachent l’un à l’autre sans oser se l’avouer. Malheureusement, quand Post part pour l’Alaska du jour au lendemain, la possibilité d’une histoire d’amour s’évanouit. Commence alors un chassé-croisé, des États-Unis à l’Italie en passant par l’Angleterre et la France. À chacune de leurs rencontres, les sentiments des deux jeunes gens ne font que croître. Le destin les réunira-t-il enfin ?

Mon avis : Ne connaissant pas jusqu’alors Hallie Erminie Rives, j’ose avouer que j’ai aborder ce livre comme une très jolie fiction. J’y trouvais des notes d’Orgueils et Préjugés de Jane Austen, dans cet amour quasi impossible, ce chassé-croisé amoureux. J’ai également pensé que Sarah McCoy, dans une envie de rendre hommage aux plumes féminines, avait opté pour la ville de La Fayette (Kentucky) pour Madame de La Fayette, ce qui correspondait au roman écrit par Hallie Rives qui semblait se rapprocher de La Princesse de Clèves : une histoire passionnée, des questionnements sur la fidélité, les conflits, et l’approche psychologique comme priorité donnant ainsi une vision nouvelle de la femme. … Et en fait… et bien non!!! Rien de tout cela ou presque n’était calculé pour nous emmener dans un hommage aux écrivaines… puisque Hallie Erminie Rives a bel et bien vécu… Attention! Sarah McCoy ne traite pas pour autant sa biographie, mais plutôt une biographie romancée dirons-nous. Je dois avouer que ce livre m’a donné envie de me pencher sur la bibliographie d’Hallie Erminie Rives. Wheeler peut sembler très désagréable avec les femmes… mais on perçoit très vite en lui un vrai féminisme!

J’ai beaucoup apprécié les personnages, qu’ils soient principaux ou secondaires ,  Sarah McCoy est tellement douée pour brosser le portrait de ses personnages les teintant d’émotions (je pense à « Un goût de cannelle et d’espoir » ) .  J’ai  aussi apprécié d’être transporté dans la fin XIXe , début XXe , de l’Amérique à l’Alaska, de Londres à Tokyo, j’y ai découvert avec une légèreté agréable, les chercheurs d’or, la politique américaine, la vision de la femme, le début de leur émancipation,  les coulisses de l’écriture des romans de Hallie… J’ai vraiment ressenti que LA femme restait finalement le personnage central de ce livre. On y aborde, la femme, l’épouse, la mère, la fille, la célibataire affranchie, les divorcées, les passionnées de mode ou d’écriture, les féministes, les femmes cachées, discrètes ou celles sur le devant de la scène… Toutes jouent un rôle, leur rôle dans le changement du monde, de la société , de l’Histoire. J’ai vu un bien bel hommage aux femmes à travers ces lignes.

Ma note sur 5 : ❤ ❤ ❤ ❤  j’ai tellement adoré « Un goût de cannelle et d’espoir » que je dois avouer me sentir obligée de noter celui-ci un tout petit coeur de moins que son aîné.

Merci à Michel Lafon de m’avoir permis de découvrir ce livre via NetGalley. Si je vous ai donné  envie de découvrir ce livre? Alors filez chez votre libraire ou  ICI .

 

 

On lit quoi? – « Tu as promis que tu vivrais pour moi » – Carène Ponte

Tu as promis que tu vivrais pour moi – Carène Ponte – Editions « Michel Lafon » – 386p – version ebook

RésuméQuand on a trente ans, on n’est jamais préparé à perdre sa meilleure amie. C’est pourtant le drame que Molly doit affronter quand Marie est emportée par la maladie en quelques mois à peine. Juste avant de mourir, celle-ci demande à Molly de lui faire une promesse : vivre sa vie pleinement, pour elles deux. Elle y tient, alors Molly accepte. Mais par où commencer ? Lâcher son travail de serveuse ? Rompre avec Germain, l’homme avec lequel elle vit ? Certes, il est comptable et porte des chaussons, mais il est gentil. Lorsque Molly reçoit quelques jours après l’enterrement un mystérieux paquet contenant douze lettres de Marie, elle comprend que celle qui lui manque tant n’avait pas l’intention de se contenter de paroles en l’air et que son engagement va l’entraîner bien plus loin que ce qu’elle imaginait…

Mon avis : Je connaissais la plume de Carène Ponte, j’avais déjà lu « Trois femmes« , « Clara, Jenny et autres nouvelles » et « Un merci de trop » . Et donc, je savais déjà que sa plume me plaisait beaucoup. Nous la retrouvons donc dans ce dernier né, ou plutôt devrais-je dire « à naître » puisque ce nouveau roman sortira le 1er juin prochain. Vous le savez je vous l’ai déjà dit je ne suis pas une grande fan de chick-lit… et ce roman à mon sens est de cette catégorie là… Mais , Mais… Il est GENIAL!!!! Un vrai roman feel-good!!! Au départ, Marie meurt ok, y’à mieux pour débuter un feel-good me dirait vous… Mais tout le livre est vraiment une thérapie en soit!! Même après un deuil, qu’on le veuille ou non, la vie continue et la vie est belle!!! L’écriture est vraiment fluide, je n’ai perçu aucune longueurs, je l’ai même lu avec une certaine avidité, je voulais savoir plus et encore plus. Evidemment ce n’est pas un livre à très grand suspens mais ce n’est pas ce qu’on attend de ce livre finalement. J’ai adoré les notes de bas de pages qui apportent des touches d’humour vraiment géniales!! Ce livre m’aura émue… touchée, fait rire, sourire, froncer les sourcils même parfois… C’est un livre d’émotions… un livre vivant!!! Lors de son intervention, au Salon Livre Paris, sur le stand Librinova, Carène disait être très stressée à l’approche de la publication de ce roman, le sentiment de faire pareil ou même mieux que lors de la publication de « Un merci de trop », la peur de décevoir en somme. Alors Carène, rassure-toi, à mes yeux, ton talent s’est encore étoffé, ton écriture est encore meilleure, bref ce roman est vraiment top!!! J’attends désormais le prochain 😉 allez au boulot et continue comme ça!!!

Vous l’aurez compris, Marie, Molly, Viviane, Nadège, et les autres m’ont tous beaucoup plu. J’ai aimé chaque passage!!! je suis… sous le charme!!

Ma note sur 5 : ❤ ❤ ❤ ❤ ❤

Merci à Michel Lafon de m’avoir permis de découvrir ce livre. Si il vous tente, rendez-vous le 1er juin dans votre librairie et si je vous ai donné trop trop envie de découvrir ce livre? Alors filez vite le pré-commander ICI .

 

dear ema - blog littéraire

a book, a coffee, a cat

La Voleuse de Marque-pages

"Je n'ai jamais eu de chagrin qu'une heure de lecture n'ait apaisé" Diderot

À travers les mots

à travers mes mots , je vous donne mon avis .

sireadbooks

Amatrice et chroniqueuse livresques

Allez vous faire lire

Critiques et recommandations de livres jeunesse et young-adult

Sur ma table de nuit

Lire, c'est rêver les yeux ouverts.

Tea Time in Bloomsbury

“If you are cold, tea will warm you; if you are too heated, it will cool you; If you are depressed, it will cheer you; If you are excited, it will calm you.” ― William Ewart Gladstone

Mon rêve d'été

Venez, lisez, rêvez !

Ninie et ses aiguilles

Ma passion pour les travaux d'aiguilles

JCURLYR

Ouvre le menu et balade toi avec moi..

kirsteen duval

des émotions, des mots...

AnaVerbaniaZeBlog

Blog littéraire, mais pas que !

La Baie des Livres

La Théière et Le Livre