On lit quoi? – « Sans tambour ni tempête » – Fred Roigoon

Sans tambour ni tempête. – Fred Roigoon – Editions « AB2LEP » – 296p – ebook

 

RésuméAxel de Valence est un journaliste de renom. Argent, notoriété et reconnaissance l’ont façonné au point de l’avoir rendu cynique à la limite de la méchanceté. Véritable monstre d’égoïsme, il a une représentation de la vie tronquée par une vanité odieuse. De plus, vingt-cinq années de mariage ont anesthésié ses sentiments au point de ne plus distinguer l’amour des autres, surtout celui de ses proches. Axel se demande un beau matin si l’heure n’a pas sonné pour lui ; l’heure des comptes avec la vie, le moment de la douloureuse, le prix à payer pour tous les bienfaits qu’elle a apportés à l’enfant gâté qu’il est resté. Cette matinée d’introspection va être le déclencheur d’événements qui vont frapper ses certitudes au point de le mettre en danger. Pour la première fois de son existence, Axel va devoir avancer à tâtons afin de garder la tête hors de l’eau. Avec sa vision déformée, il décrit cette mécanique implacable qui le fait vaciller et qui pourtant, va faire naître en lui un espoir extraordinaire. Il découvrira, par la force des choses, que le regard sur la vie peut aussi être un véritable plaidoyer au bonheur.

Mon avis : Ce livre se veut être un chemin menant à la réflexion sur le bonheur… Et c’est plutôt réussi… 😉 . Je pense qu’il s’agit là d’un livre idéal pour les vacances (qui vont arriver très vite 😉 ). Il se lit facilement, prenant sans être prise de tête, il est également léger même si l’intrigue par moment révèle des sujets graves. Axel, le personnage principal à l’aube de la cinquantaine, se retrouve dans une situation qui va bouleverser sa vie, lui poser des questions sur son quotidien et sur ce qu’il attend vraiment de la vie. Il va prendre des décisions, subir des événements. Le tout le poussera également à se remettre en question et il finira par découvrir qu’il était responsable du malheur dont il se plaignait ne serait-ce qu’en partie. Finalement ce livre me laissera dans la tête l’idée que pour être heureux il faut s’en donner les moyens, il faut aussi savoir donner aux autres pour mieux recevoir. J’ai beaucoup apprécié le personnage de David, ami d’Axel. Derrière son exubérance, se cache un homme au coeur meurtri qui m’a beaucoup touchée. Isabelle, la femme d’Axel, m’a semblé aux premiers abords assez désagréable mais finalement elle aussi m’a touchée. Ce livre est un livre « Humain ». Il nous raconte les hommes et les femmes, les vrais. Ceux que l’on croise tous les jours, ceux que l’on juge peut-être trop facilement, ceux que nous sommes. J’ai passé un très bon moment avec ce bouquin et je vous conseille de le découvrir, que vous soyez heureux ou pas totalement 😉

 

Ma note sur 5 : ❤ ❤ ❤ ❤

Si il vous tente, retrouvez-le  ICI .

(psssstttt si vous avez tenu jusqu’ici je vous laisse une petite confidence 😉 tenez vous prêts il se pourrait que Fred Roigoon et La Frog Family vous réserve une surprise assez vite 😉 )

Bla-Bla-Bla – Le combat de Petit Crapaud #4 – TDAH or not TDAH?

Je vous en parlais la dernière fois, nous avions dû remplir un questionnaire, moi, Papa Frog et l’enseignante concernant Petit Crapaud. Les résultats nous sons revenus concluant :

 » Il est difficile de se positionner sur une hypothèse franche de TDAH (trouble déficitaire d’attention avec hyperactivité) chez lui car son excellent potentiel intellectuel l’aide en partie à compenser ses difficultés comportementales mais génère aussi de l’anxiété qui vient alimenter cette problématique comportementale. Par ailleurs, aucune difficulté exécutive n’est soulignée pour l’instant. Ce diagnostique serait donc à rediscuter avec un médecin et son évolution à surveiller, mais il semblerait assez probable que le profil de Léo puisse entrer dans le cadre d’un tel trouble, au vu de ses résultats à la WISC V (excellent potentiel mais épreuves attentionnelles plus fragiles) et des résultats aux questionnaires remplis par 3 milieux différents, qui concordent globalement. »

J’avais rendez-vous pour une équipe éducative le 12 mai, autour de la table: l’enseignante, l’inspecteur académique, la psychologue scolaire, le papa et moi même… Et bien même avec ces bilans… Pour eux ce sont des pistes, pas des faits… et même s’ils ont cédé sur la mise en place de l’élastique aux pieds de chaise, la balle anti stress ou le Dis-o-sit… ils refusent de considérer que Petit Crapaud ne fait pas EXPRES!!!! Non maintenant ils me demandent le diagnostique d’un neuropédiatre… (le délai d’attente par chez moi semble se compter en années… je saute au plafond) et si il s’avérait que le neuropédiatre valide les bilans de la neuropsychologue… ils veulent me faire remplir un dossier MDPH …. Je ne comprends pas … je n’attends seulement d’eux qu’ils comprennent que de punir Petit Crapaud sans qu’il soit totalement responsable est absurde, et on me le refuse tout net…. les sanctions humiliantes et les menaces de violence sont avouées et assumées sans que cela ne semble déranger ni inspecteur ni psychologue scolaire :O puisqu’on m’a répondu que si elle avait agi ainsi elle devait avoir ses raisons… hum hum…

Bien sûr le dernier bilan est revenu avec de nouvelles recommandations, que nous, à la maison, allons suivre évidemment… en plus des premières, il y a aussi des méthodes « simples » à mettre en place comme s’assurer de capter son attention lorsqu’on lui parle, lui énoncer qu’une consigne à la fois ou encore valoriser essentiellement les réussites plutôt que les manquements.

Pour l’aider à gérer ses comportements problématiques par un renforcement positif  nous avons investi dans un tableau de récompenses dans ce but (vous pouvez le retrouver ICI )  :

Le système est assez simple, nous y ajoutons les objectifs à atteindre chaque jour, et à chaque réussite les enfants ajoutent une étoile dans la case correspondante. En début de semaine ils choisissent une récompense qui leur plairait (cela peut aller de la carte pokemon à la confection d’un gâteau avec maman pour un moment privilégié par exemple; pour la première semaine Grande Grenouille souhaiterait un bloc notes à petits carreaux, Grand Crapaud une balade avec maman et Petit Crapaud un gâteau fait avec maman).

Nous devrons ensuite également apprendre à Petit Crapaud à utiliser agenda, planning et montre pour l’aider à s’organiser et se structurer puisque cela lui posera sans aucun doute des soucis.

Un endroit bien à lui pour se détendre pourrait être installé mais il nous faudra attendre de pouvoir investir suffisamment pour cette recommandation.

Voilà où nous en sommes pour le moment, le chemin s’annonce encore bien compliqué mais nous sommes plus prêts que jamais. Je reviendrais vous en dire plus dès que nous aurons un peu de recul sur ses nouvelles méthodes 😉

Je vous laisse pour finir quelques liens menant à des livres qui peuvent être d’un grand secours quand on est parents d’enfants particuliers comme Petit Crapaud :

On en parle! – Interview « Habile » – Un duo qui fait rire!

Je suis tombée un peu par hasard sur « Et tout le monde s’en fout #1″, en furetant sur Facebook… J’ai regardé cette vidéo et… j’ai adoooooréééé!!!! j’ai vraiment trouvé ça drôle et génial!!!!!! Cette façon qu’à Axel de vulgariser les thèmes habituellement très sérieux et de les traiter avec humour… Tout en menant à la réflexion… c’est géant!!!! et je suis vraiment fan, j’attends d’ailleurs les vidéos avec une grande impatience… je vous laisse découvrir la vidéo qui m’a rendu fan 😉 (mais n’hésitez pas à aller découvrir également : l’argent , les émotions, l’eau, le désir sexuel et le vote blanc)

En cherchouillant un peu plus, en creusant un peu, désireuse d’en savoir un peu plus sur ce grand dingue… j’ai découvert « Habile », une page dédiée aux vidéos d’Axel et de son comparse Benjamin. Notamment les vidéos de « Le jour où j’ai inventé… » des vidéos là encore extravagantes, mais moi ça me donne le sourire, ça apporte un peu de légèreté… voici un exemple (j’ai choisi le foot comme un clin d’oeil à Fred de Et si on parlait culture, il comprendra 😉 ) :

 

J’ai eu la chance que Benjamin Carboni et Axel Lattuada acceptent de répondre à quelques questions pour mieux les connaître… Entretien…

1/ Pourriez-vous vous présenter en quelques mots svp?

Benjamin Carboni – Alors moi j’ai 24ans, je viens de Roanne une petite ville de la Loire, j’ai découvert le théâtre vers l’âge de 15 ans, j’ai ensuite bossé dans des villages vacances en tant que G.O ( eh oui ! ) puis une rencontre m’a poussé à monter à paris tenter ma chance. J’ai suivi une formation de 3 ans et puis me voilà aujourd’hui .

Axel Lattuada32 ans, né à Charleville-Mézières d’une mère caféinomane et d’un père collateur (#2minutesdupeuples). Je fais des études de cinéma en fac à Amiens et viens sur Paris en 2007 pour tenter de devenir réalisateur. Je vis du montage, fais 8 courts métrages, une pièce de théâtre et me lance sur le web devant la caméra avec Benj.

 

2/ Depuis quand vous connaissez-vous? Comment vous êtes vous rencontrés?

Benjamin Carboni – J’ai rencontré Axel il y a  4 ans, lors de la création de sa pièce “ mortis mercator” où il cherchait un jeune comédien pour jouer plusieurs rôles, on a tout de suite accroché.

Axel LattuadaJ’ai rencontré Benjamin il y a 2 semaines lors d’une réunion des amnésiques anonymes.

 

3/ Quand et comment vous est venue l’idée de lancer “Habile”?

Benjamin Carboni – Haha c’est assez amusant. La base de tout ça c’est notre programme “ le jour où j’ai inventé » . Je travaillais à l’époque dans un magasin de chemise, un jour pendant ma pause, j’étais Place des Vosges à Paris, j’ai observé les gens, et je me suis demandé comment tout ce qu’ils pouvaient avoir avait été inventé. Puis l’idée est arrivée dans les minutes qui ont suivies , j’ai appelé Axel qui était en vacances et c’était parti.

Axel LattuadaEn vrai il matait une meuf qui remontait sa bretelle de soutien gorge et il s’est dit “c’est dingue le mec qui a eu l’idée d’inventer le soutien gorge”. J’étais sur la plage quand il m’a envoyé un texto qui disait “j’ai une idée d’un programme court qui s’appellerait Le jour où j’ai inventé”, ça m’a tout de suite accroché.

 

4/ Pourquoi “Habile”?

Benjamin Carboni – Plusieurs raisons, personnellement je trouve ce mot beau et drôle, ensuite c’est une référence à OSS 117 qui est un film référence pour moi et qui image bien notre humour.

Axel LattuadaC’est effectivement une réplique culte que Benj sort toutes les deux minutes, et ça sonnait bien pour un nom de collectif.
5/ Pouvez-vous nous expliquer, nous raconter, l’histoire et l’esprit de “Le jour où j’ai inventé”?

Benjamin Carboni« Le jour où j’ai inventé » , comme j’explique son origine plus haut, c’est simplement l’histoire de deux mecs qui invente des trucs absurdes ou inutiles sans but précis. Le but pour nous était surtout de faire découvrir notre univers, les inventions sont surtout prétexte à jouer et s’amuser.

Axel LattuadaIl n’y a pas longtemps quelqu’un a mentionné Boris Vian dans un commentaire sur un épisode. Ca m’a beaucoup touché car c’est une profonde référence en ce qui me concerne et c’est emblématique de l’esprit surréaliste que je souhaite insuffler à mon travail.

 

6/ Benjamin , on peut actuellement te retrouver au théâtre Darius Milhaud dans “Les émois de Voltaire” peux tu nous en parler?

Benjamin Carboni- Oui effectivement, c’est un projet que je prépare depuis plusieurs mois déjà,  j’ai été contacté par l’auteur de la pièce pour interpréter et raconter la vie de ce grand homme. C’est un “seule en scène” dans lequel je suis accompagné par une magnifique danseuse, qui retrace la vie de l’homme qu’était voltaire derrière le philosophe que l’on connait tous,  à travers des lettres qu’il a rédigé tout au long de sa vie.

Axel LattuadaOui effectivement, c’est un proj… ah non c’est pas moi Benjamin.

 

7/ Axel, comment t’es venue l’idée de “Et tout le monde s’en fout”?

Axel LattuadaL’idée de « Et tout le monde s’en fout » vient des heures de discussions passées avec Fabrice De Boni a parler de sujets de dingues dont personne ne parle. M’intéressant depuis plusieurs années au développement personnel, à la spiritualité ou encore à la neuroscience et Fabrice étant un puits de connaissances sur des milliards de sujets, j’ai vu un vivier d’idées potentielles pour un programme de vulgarisation basé sur l’humour.

Benjamin Carboni – humm Habile !

 

8/ Quelle est (sont)  la (les) motivation(s) qui vous guide(nt) dans la réalisation de vos vidéos?

 Benjamin Carboni Le plaisir de s’amuser entre potes et de faire rire les gens, partager notre univers.

Axel LattuadaGrave. Le média internet permet de façon spontanée de livrer sa vision du monde, et des fois ça plait à des gens 🙂

 

9/ Vous prenez des trucs pour être aussi déjantés? Non sérieusement, comment vous viennent toutes ses idées?  

Benjamin CarboniC’est une mécanique, une façon de penser. De base tout ce qui est absurde me fait mourir de rire, ensuite c’est juste un rythme à prendre pour transformer les choses de tous les jours dans notre langage à nous.

Axel LattuadaMoi je bois régulièrement de l’essence, ça aide. Sinon j’aime par dessus tout tourner la tête à 45 degrés pour voir le monde sous un nouvel angle. Et l’absurde permet de comprendre bien des choses.

 

10/ Enfin, que pourrions-nous vous souhaiter dans les semaines, mois ou années à venir?

Benjamin CarboniDe garder le plaisir et l’amitié que l’on a tous les deux surtout . Et puis pourquoi pas faire un film ensemble un jour?  on en a envie en tout cas.

Axel LattuadaDe continuer de se marrer entre potes et d’avoir l’occasion de faire des projets encore plus ambitieux sans trop de contraintes. Et surtout de pouvoir mettre un jour un vrai pingouin dans une vidéo.

Merci à vous Benjamin et Axel! J’espère que ce n’est qu’un début pour tous les deux 😉 .

Alors les Frogamis? Vous connaissiez? vous aimez? dites moi tout!!!

On lit quoi? Les sorties littéraires de la semaine #2 – du 22 au 28 mai 2017

Me voilà de retour pour la deuxième sélection de ce rendez-vous hebdomadaire!!! Voici la sélection des livres qui me font de l’oeil ou que je vous recommande, à vos agendas!! 😉

 

  • Mon unique – Thania Odyne – sortie le 22/05/2017

    Résumé:
    Quand deux êtres sombres et blessés se rencontrent, des étincelles volent en tous sens.
    De premier abord, tout les oppose et pourtant, ils sont si semblables…
    Chacun va bouleverser l’univers de l’autre et remettre en question toutes leurs certitudes.
    Alex va-t-il aller au bout du seul but qui le maintient en vie ?
    Abby va-t-elle enfin trouver la paix qu’elle cherche désespérément ?
    Entre la drogue, les armes, les tortures, leur vie sera en danger à chaque coin de rue. L’amour est-il possible dans le monde de danger perpétuel dans lequel ils vivent ?
    A la vie… A la mort… Quel sera leur destin ?
  • Les mots du coeur – Jeff Bartsch – sortie le 24/05/2017

    Résumé:
    Washington, 1960. Vera et Stanley, deux adolescents surdoués, s’affrontent au grand concours national d’orthographe. Ils finissent ex æquo et se découvrent bien des points communs… Ni l’un ni l’autre ne se sent à sa place et leurs parents nourrissent des ambitions à la hauteur de leurs capacités. Stanley voudrait être verbicruciste, il sera sénateur et elle mathématicienne. À moins qu’ils ne décident de faire équipe pour échapper au destin qu’on leur trace. Mais les deux cerveaux ont peut-être négligé un facteur qui pourrait bien bouleverser leurs plans : le cœur et ses raisons.
  • Le fabuleux et triste destin d’Ivan et d’Ivana – Maryse Condé – sortie le 24/05/2017
    Résumé:
    « Une date s’impose. Quand ils eurent cinq ans, Simone leur donna un grand bain, les revêtit de leurs meilleurs habits, deux justaucorps de toile écrue, brodés au point de croix et les emmena se faire photographier au studio Catani. (…) Le portrait d’Ivan et Ivana figure à la page quinze du premier volume sous la rubrique : Les Petits Amoureux. On y voit deux enfants se tenant par la main et souriant à l’objectif. »
    Ivan et Ivana naissent à Dos d’Ane, une bourgade de la Côte sous le vent en Guadeloupe. Autour d’eux ne se pressent que des femmes : leur mère Simone, leur grand-mère Maeva, des belles-tantes, des belles-cousines et autour le souvenir de leur père musicien qui les a quittés.
    Mais Ivan aime trop sa sœur et un jour un acte de violence enclenche la marche du destin. La famille quitte les îles pour le Mali. La colère et la dérive d’Ivan vont s’amplifier, la douceur d’Ivana se transformer en poison.
    Jusqu’au jour du grand affrontement où ils comprendront qu’ils ne sont pas seulement frère et sœur et jumeaux : ils sont les héritiers d’une longue histoire, ils sont le bien et le mal et ils sont capables du plus grand amour comme de la haine la plus farouche.
    Maryse Condé nous raconte ces deux vies qui n’en sont qu’une : le destin d’Ivan et d’Ivana de Pointe à Pitre à Ségou au Mali, de Ségou à Paris.

  • La maison du Cap – Françoise Bourdon – sortie le 24/05/2017
    Résumé: 
    Arcachon, 1849. Léonie lutte pas à pas pour offrir à ses enfants une vie meilleure que la sienne. En 1862, Margot, sa dernière fille, déborde de désirs de bonheur et refuse une existence toute tracée de misère et de labeur. Charlotte, enfant illégitime de Margot, devient photographe et donne vie à Dorothée, une des premières femmes aviatrices. Enfin il y a Violette, la petite dernière, qui entrera dans la Résistance.
    De mère en fille, dans cette maison du Cap qui sera pour chacune un refuge, des femmes farouches forgent leur destin avec une ardeur particulière, pleine de tumultes et de remous. Et dans les plis d’une Histoire qu’elles traversent et imprègnent successivement, elles gagnent une à une ce que leur époque voudrait leur refuser.
     » De beaux portraits de femmes liées par l’amour de leur région. « 
  • Les rêves sont fait pour ça – Cynthia Swanson – sortie le 24/05/2017
    Résumé :

    Une nuit, Kitty rêve qu’elle se réveille dans une chambre inconnue. Auprès d’elle, un homme qui l’appelle Katharyn et deux enfants qui l’appellent maman, mais dont elle ne peut être la mère. Puis la scène s’estompe. Kitty ouvre les yeux et reprend sa vie de célibataire, amoureuse des livres et libraire à Denver. Au fil des nuits, le rêve revient. De plus en plus souvent. De plus en plus puissant…Face au miroir de cette vie imaginaire, le doute s’installe. Qui est-elle vraiment ? Kitty, la jeune femme qui a fait le choix de se consacrer à sa passion et n’a pas eu d’enfant, ou Katharyn, son double onirique, mère et épouse comblée ?
  • La ville qui rend foot – Jean-Luc Luciani – sortie le 24/05/2017 (6/9 ans)

    Résumé: 

    Adrien le Parisien emménage à Marseille avec ses parents. Il découvre la sieste, les cigales et surtout le football. À l’école, le maître et les élèves ne pensent qu’au ballon rond. Les récrés et même les leçons, français, maths ou géographie, lui sont consacrées. Adrien, qui ne sait pas jouer, reste sur le banc de touche. Jusqu’à ce qu’il décide de contre-attaquer avec l’aide de son nouvel ami, JP, un fan de foot. Après avoir marqué un but décisif lors d’un match inter-écoles, Adrien devient très populaire…

  • Changement de famille – Eléonore Cannone – Sortie le 24/05/2017 (9/11 ans)
    Résumé:
    Hortensia ne supporte plus la fantaisie de ses parents, l’une écrivaine, l’autre musicien. Elle trouve navrants les facéties de son oncle inventeur et les délires de ses grands-parents.
    Alors elle convainc son meilleur ami Martin, lassé par l’ordre et le conformisme de ses parents, d’échanger leurs familles ! Mais après quelques jours d’expérimentation,  elle se rend à l’évidence : les siens et leur mode de vie habituels lui manquent terriblement…

A la semaine prochaine pour la nouvelle sélection des « Sorties littéraires de la semaine » 😉

On lit quoi? – « Dis-moi que tu mens » – Sabine Durrant

Dis-moi que tu mens – Sabine Durrant – Editions « Préludes » – 416p – ebook

 

Résumé : Tout commence par un mensonge. De ceux qu’on fait tous pour impressionner une vieille connaissance. L’histoire de votre vie, légèrement embellie, face à cet avocat brillant, époux et père comblé, que vous avez croisé par hasard. Puis, sans savoir comment, vous vous retrouvez à dîner chez lui, à accepter une invitation en vacances, propulsé dans une vie de rêves – celle à laquelle vous avez toujours aspiré. Jusqu’à ce que cette vie ne semble plus si idyllique… Mais vous êtes déjà pris au piège, transpirant sous l’impitoyable soleil de Grèce, brûlant d’échapper à la tension ambiante. Alors vous comprenez que, si douloureuse la vérité soit-elle, ce sont vos mensonges qui ont causé le plus de tort… Et, à ce moment-là, il est déjà trop tard.

Mon avis : J’étais très attirée par la couverture et le résumé de ce livre… mon avis ne sera pas à la hauteur de mon envie. J’ai tout d’abord trouvé les chapitres longs, dans tous les sens du terme. Certains chapitres n’avaient pour dire aucun intérêt réel dans l’histoire, les éléments sont détaillés, archi détaillés…. mais trop de détails tue le détail… Et j’ai perdu ton intérêt. Dommage parce que la base de l’intrigue est vraiment sympa, j’avais très envie de découvrir comment, après s’être mis dans une pagaille tout seul par le mensonge, Paul se débrouillerait. Finalement je me suis vue me forcer à lire … et ça c’est jamais trop bon :/ Alors oui je l’avoue j’ai sauté quelques pages par ci, un chapitre par là, j’ai finalement survolé la seconde moitié du roman. Ce qui est assez « affreux » c’est que dans le premier tiers j’avais failli décrocher, mais un passage du livre m’a titillée et je me suis accrochée…. pour mieux tomber après. Vraiment dommage. Je pense qu’une fois encore je n’étais pas le bon public pour ce livre.

Ma note sur 5 : ❤ ❤ (vraiment trop de longueurs et de détails à mon goût)

Merci à Préludes et NetGalley de m’avoir permis de découvrir ce livre. Si il vous tente, retrouvez-le sur Amazon ICI

 

Driiiiiiiiiin Concours – RESULTATS Concours Huggies

Et voilà voilà!!!! Le moment de connaître le résultat tant attendu du Concours Huggies Pull Ups est arrivé!!!!

Les Gagnants sont :

Chez les filles pas de tirage au sort… il n’y avait que 4 participantes… 😉  :

* Morgane chez Anaïs C
* Lucy chez Capucine P
* Sélénia chez vitamine68
* Léa chez Amandine A

Chez les garçons :

* Noam chez Amélie E
* Olivier chez Hugo P
* Gabriel chez Elise R
* Mathéo chez Bouba S

Le tirage au sort a été effectué via Random

Félicitations à vous !!! Je vous laisse désormais me contacter afin de me donner vos coordonnées via le formulaire de contact ci-dessous 😉

On lit quoi? – « L’homme sans passé » – Kevin Wignall

L’homme sans passé – Kevin Wignall – Editions « Amazon Crossing » – 336p – format ebook

Présentation de l’éditeur : Ancien agent de la CIA, Dan Hendricks loue désormais ses services aux puissances étrangères pour retrouver et éliminer de dangereux fugitifs. Dans le monde dans lequel il évolue, la mort règne en maître et Dan sait que ses jours sont comptés. Il accepte pourtant une périlleuse mission qui pourrait bien être la dernière : retrouver un homme… qui n’a jamais existé ! Ce mystérieux individu, Jacques Fillon, serait mort dans un accident de bus dans le nord de la Suède en sauvant la vie d’une jeune passagère. Dans la petite ville dans laquelle il vivait, cet homme qui était déjà une énigme est devenu une légende après sa mort : ses papiers d’identité sont faux, personne ne sait qui il est, ni pourquoi il a accompli ce geste héroïque. Dan se lance à corps perdu dans une enquête pour découvrir sa véritable identité. Y parviendra-t-il avant que son propre passé ne le rattrape ?

Mon avis : Bon, et bien pour ma part je n’ai pas été séduite. Le suspens est là, mais j’ai trouvé quelques longueurs… en fait…. beaucoup de longueurs… Je pense que le tout aurait pu s’alléger d’une centaine de pages sans que cela n’impute quoi que ce soit à l’histoire. C’est ce qui est assez affreux finalement en écrivant cette chronique… J’aimerais vous dire que ce roman est un thriller fort sympathique, que l’intrigue est bien pensée, bien menée, que les personnages sont au top et que l’ambiance y est un peu pesante… Mais j’en retiens finalement … les longueurs… nombreuses et jusqu’à la fin … Les personnages voyagent et cela aurait pu être fantastiques de découvrir les avancées d’une intrigue bercé par des décors changeant…. mais là je n’ai pas pris beaucoup de plaisir… Peut être aurez-vous plus de chance que moi? 😉

Ma note sur 5 : ❤

Merci  à  Amazon Crossing et NetGalley de m’avoir permis de découvrir ce livre.   Si il vous tente, retrouvez-le  ICI  en format numérique ou papier!!! Profitez-en il est vraiment abordable 😉 .

Previous Older Entries

Ninie et ses aiguilles

Ma passion pour les travaux d'aiguilles

JCURLYR

Ouvre le menu et balade toi avec moi..

kirsteen duval

des émotions, des mots...

AnaVerbaniaZeBlog

Blog littéraire, mais pas que !

La Baie des Livres

La Théière et Le Livre

BettieRose books

Blog littéraire d'une pin-up

Bonjour Littérature

Et bienvenue à vous

Nos lectures pour les enfants et pour les parents

Lecture 1er age, livre enfant et jeunesse, littérature, roman contemporain policier ou de science fiction... De la lecture pour toute la famille !

Les pages passionnées

♡ Des lectures enivrantes, des émotions renversantes...♡

Et si on parlait culture !

Frédéric Malonda Blog

Petite Plume

"J'ai commencé ma vie comme je la finirai sans doute : au milieu des livres." J-P Sartre

Ma toute petite culture

Livres, cinéma, séries

Au bonheur des livres...

* Blog littéraire *

Les découvertes de Salomette

Le quotidien d'une femmelette gourmande et créative

Bric à Book

Chroniques culturelles. Lire, écrire, visiter villes et musées : entrez chez l'épicurienne culturelle.

Et tu lis encore Emma

Des livres, des mots, du bonheur..