On lit quoi? – « Victoire » – Patricia Ricordel

Victoire – Patricia Ricordel – Auto-édité – 192p – version ebook

 

Résumé : Victoire, interpellée par quatre mots lus sur un panneau publicitaire, échoue à La Réunion au sein d’une église évangéliste. Là, elle croise la route de Timothée Damour, un gourou au grand cœur et Colette, sa fidèle collaboratrice qui vont bouleverser le cours de sa vie. Cette jeune femme, enfant de la balle, fan de Céline Dion, dépendante aux jeux de hasard et allergique à la prière, parviendra-t-elle à échapper à ses créanciers ? C’est une histoire de hasards ou de coïncidences, de petits cailloux semés sur un chemin qui ne mène jamais où l’on croit. Victoire, une héroïne intense et volcanique à l’image de l’île où se déroule l’intrigue : La Réunion. C’est un roman frais et pétillant, émouvant et drôle à la fois, avec des personnages attachants, qui donne envie d’être créateur de sa destinée.

Mon avis : Patricia Ricordel est  comédienne et chanteuse.Elle a d’ailleurs consacré 25 ans de sa vie à ces métiers. Exilée à La Réunion depuis 5 ans, elle n’a pas dit adieu à sa passion pour le chant mais elle a décidé de se consacrer maintenant à l’écriture. Elle nous livre ici un roman plutôt léger même si quelques passages sont empreints d’émotions.

Victoire est une fille assez attachante, elle n’a pas eu beaucoup de chance par le passé, qui s’est laissée aussi happer par l’engrenage du jeu. Elle se décide à se sortir du mauvais pas dans lequel elle s’est fourrée en contactant l’église évangéliste dont elle a pris connaissance sur un panneau par un total hasard. Les rencontres qui en découleront marqueront sa vie.

Je dois tout d’abord dire que je n’ai pas été pleinement convaincue. J’ai trouvé amusant voir cocasse l’arrivée de Victoire dans cette église clairement sectaire. Ses réactions aux prières pourtant n’ont pas su séduire, amuser l’athée que je suis… c’est dire. Finalement j’ai trouvé cela « trop gros ». Ce roman est un roman agréable mais le gros du soucis est là… j’ai trouvé certains passages pas assez crédibles à mon goût. Alors bien sûr , je vais le répéter, je suis convaincue que ce livre a un public qu’il va conquérir sans mal. D’ailleurs il s’en est fallu de peu pour que moi aussi je sois entièrement séduite. Le roman est ponctué de passages de chanson de l’idole de Victoire, Céline Dion. J’ai trouvé cela plutôt agréable, bien pensé et bien intégré au livre. J’imagerais ces ajouts à un assaisonnement maîtrisé (je remarque que souvent je vous offre des comparaisons culinaires, drôle pour quelqu’un qui cuisine aussi peu que moi). La fin du livre, là encore a manqué selon moi de réalisme et finalement m’a empêché d’être touchée comme je l’aurais « dû ».

Pour résumer, je dirais qu’il s’agit là d’un roman prometteur, qui sans aucun doute saura trouver son public. Si vous aimez les romans légers, tendres, et que vous n’êtes pas contre quelques « exagérations » qui donne à l’intrigue des tournants inattendus , alors n’attendez plus et lisez-le!! 😉

Ma note sur 5 : ❤ ❤ ❤

Merci à Patricia Ricordel de m’avoir permis de découvrir ce livre via SimPlement. Si il vous tente, retrouvez-le  ICI  😉 

 

Publicités

On lit quoi? Throwback Thursday #7 – « Histoire d’amour »

Pour cette nouvelle semaine, BettieRose books nous propose le thème :

Et cette semaine encore, je n’ai pas eu grand mal à me décider. J’ai choisi de vous parler de « Je ne sais pas dire je t’aime » de Nicolas Robin (retrouvez ma chronique en cliquant sur le titre)

 

Ce livre nous parle d’amour et surtout d’Amour !! L’Amour au sein du couple, l’Amour au sein de la famille, l’Amour pour un homme, une femme, une ville, une vie… l’Amour quoi!!! Sous les traits d’une tendre satire sociale, ce roman m’a vraiment énormément touchée. Il est beau, sans prétention, sans artifices inutiles. Et moi j’ai très envie de lui dire « Je t’aime » !

Et vous quel livre parlant d’amour vous a le plus marqué?

La semaine on se retrouve avec le thème  » Artiste en scène » 😉

 

On lit quoi ? – Jeunesse – Arcadia – T1 – Le rêve de Vanessa – Cécile Soler

Arcadia – T1 – Le rêve de Vanessa –  – Cécile Soler – Auto Editions  – 118 pages – dès 9 ans

 

Présentation  : Vanessa n’a qu’une idée en tête: devenir une championne de patinage artistique. Son entraîneur, Madame Letourneur, lui a proposé de passer le concours d’entrée à Arcadia, l’académie dont elle rêve. Mais ses parents voient sa passion d’un très mauvais oeil. Réussira-t-elle à les convaincre que la glace est toute sa vie? (à partir de 9 ans)

Notre avis : Ce livre est le premier d’une série intitulée « Arcadia » nous racontant le parcours de Vanessa, jeune fille de 11 ans passionnée de patinage artistique. Ses parents voient d’un mauvais oeil cette passion, désireux que leur fille unique s’investisse plus encore dans sa scolarité alors que très sincèrement vu le carnet de notes de Vanessa on frôle la perfection. Sur les conseils de son entraîneur, Vanessa va tenter sa chance pour intégrer la plus grande académie sportive de France. En toute franchise, Grande Grenouille comme moi même n’avons pas été beaucoup surprise par ce livre, et les surprises que nous avons eu ont été plutôt mauvaises.

Grande Grenouille a lu le livre en premier et m’a dit au cours de sa lecture qu’elle avait été assez choqué compte tenu de l’âge ciblé par ce livre d’un élément, sans m’en dire plus, attendant que je lise à mon tour… Et je dois dire que moi aussi j’ai tiqué… Aborder même furtivement (je précise que c’est vraiment furtif!!) un cousin qui cache de la drogue dans sa chambre alors que le personnage principal a 11 ans et que le public visé peut en avoir 9… non vraiment, je suis pas fan. Pourtant je ne suis pas du genre à mettre mes enfants dans du papier bulle… Mais j’ai imaginé Grand Crapaud lire ce livre… non non ! vraiment très mauvais point pour moi pour le coup.

Grande Grenouille a également été assez dérangée par le manque de cohérence entre l’âge du personnage et son programme scolaire, la compositions d’histoire sur l’Egypte l’a laissé dubitative. Pour ma part j’avoue que cela relève du détail qui ne m’a pas dérangé outre mesure.

Alors je recommanderais ce livre aux parents d’enfants qui n’auront pas été embêtés par la mention de drogue que j’aborde ci-dessus, qui aiment les contes de fées modernes, puisque finalement c’est un peu à ça qu’il nous a fait penser. Vanessa et ses parents antipathiques (la marâtre mais en couple) , la marraine très gentille qui sauve le coup, et la réalisation d’un rêve… Voyez, pas de grandes surprises 😉  mais les jeunes lecteurs amateurs du genre seront sans nul doute captivés , d’autant plus s’ils sont passionnés de sport dans quel cas ils se sentiront encore plus proche de l’héroïne .

Nous avons, en bonnes novices que nous sommes Grande Grenouille et moi, beaucoup apprécié la présence du petit lexique du patinage en fin de livre, définissant les mots spécifiques reconnaissables par une astérisque tout au long du livre. Vraiment il s’agit d’une idée très bonne, permettant au livre de devenir plus accessible encore.

Ma note sur 5 : ❤ ❤

Merci beaucoup à Cécile Soler pour la confiance qu’elle nous a accordé en nous permettant de découvrir son livre.

Ce livre vous tente? rendez-vous ICI !! 😉

 

 

On lit quoi? Top Ten Tuesday #4 – « Les 10 romans dont vous aimeriez réécrire la fin »

Nouveau numéro du TTT! Cette semaine Frogzine nous propose le thème :

réalisé via canva.com

Bon , cette semaine encore, ça ne sera pas simple. Mon choix se porte pour différentes raisons que je vous explique

1/ En premier lieu je dirais sans trop d’hésitations « L’instant Présent » de Guillaume Musso dont j’ai vraiment eu beaucoup de mal avec la fin…

 

2/ Ensuite je pense à « Eté 48 » de Emmanuel Prost mais la fin ne m’a pas déplu juste je l’ai trouvé trop tristoune

 

3/ Toubib or not Toubib d’Agnès Abécassis , parce que vraiment la fin  m’a laissé un peu pantoise… j’ai été vraiment dérangé par ce changement de ton soudain qui ne collait pas du tout au reste selon moi .

 

4/  « Deux petits pas sur le sable mouillé«  d’Anne Dauphine Julliand, parce qu’on aimerait que jamais cela se termine ainsi…

 

5/ Là encore parce que j’ai été assez déroutée par la fin de « Dans la forêt lointaine » de Marie-Pierre Burtin 

 

6/ (Et là ça devient tout de suite compliqué de choisir) « La couleur du lait » de Nell Leyshon, de même pour sa fin très dure et triste.

 

7/ « La maladroite » d’Alexandre Seurat, là encore, il s’agit d’un livre très difficile.

8/ Là ça se complique vraiment… parce qu’il y a des livres qui me viennent mais ce n’est pas juste la fin que j’aimerais réécrire… ^^ Allez tant pis, je termine donc ce TTT avec 2 de ces livres ….  « Tu me plais«  de Jacques Expert , que j’ai trouvé lonnnnnnnnnnnnnnng malgré son petit nombre de pages (moins de 200) 

9/  » Week-end surprise » d’Agnès Abécassis, oui encore, qui nous livre une fin tellement prévisible… Mais son livre est tellement prévisible aussi… c’est un soucis d’ensemble selon moi. Finalement il s’agit d’un roman sans grand intérêt à mon sens, sauf peut-être pour celles et ceux qui veulent de la lecture légère très très légère 😉 

 

10/ Et enfin , « Mon père » d’Eliette Abécassis que j’ai trouvé long et assez ennuyeux… tout au long du livre

Voilà, c’est tout pour cette semaine 😉 Et vous? quel(s) sont le(s) livre(s) dont vous aimeriez réécrire la fin?

 

On lit quoi? Tag – LES RÉSEAUX SOCIAUX – PKJ

Petite découverte, PKJ en plus de mettre en place chaque mois un défi, met également à disposition des Tags … Je ne les ferais pas tous mais j’ai trouvé celui-ci sympa alors je me suis dis « allez pourquoi pas? » 😉

 

1) Sur quels réseaux sociaux parlez-vous de livres? 

-> Sur Facebook essentiellement mais aussi sur Twitter,

2) Quels blogs littéraires/bookstagrammeurs/booktubers recommandez-vous?

-> Je ne suis pas de bookstagrammeurs puisque je ne suis pas sur Insta, côté blog ils sont nombreux et je ne pourrais pas tous les citer mais on  va dire que les blogs que je suis le plus sont : « Notre bibliothèque cocon » , « Et si on parlait culture » de mon ami Fred , « Mes lectures au fil des jours » . Côté booktubeurs j’aime bien suivre Bulledop ,  Audrey-Le souffle des mots et Margaud Liseuse.

3) Sur quels sites/plateformes partagez-vous vos avis sur les livres (blog, Goodreads, Booknode, Babelio, Livraddict…)?

-> Je partage mes avis ici bien sûr en priorité, mes articles sont relayés sur FB , Twitter et Hellocoton , enfin je donne également mon avis sur Livraddict et j’ai fraîchement rejoint Babelio.

4) Quels livres voyez-vous le plus souvent sur les réseaux sociaux en ce moment?

J’ai beaucoup vu , lu et entendu parler de « Frappe-toi le coeur » d’Amélie Nothomb , « La tresse » de Laetitia Colombani, et je dirais aussi « La Vengeance du pardon » d’Eric-Emmanuel Schmitt .

5) Citez un livre que vous avez lu grâce aux réseaux sociaux.

Sans trop hésiter je dirais « Le premier jour du reste de ma vie » de Virginie Grimaldi. Il était dans ma PàL depuis un sacré bout de temps, mais cet été les réseaux m’ont motivé à l’en sortir et franchement je ne regrette que d’avoir tant attendu à le lire 😉 .

6) Citez un livre que vous aimeriez davantage voir sur les réseaux sociaux.

Et bien je dirais « Perles de Profs – Leurs meilleures excuses bidon » de Stéphane Furina, parce que ce livre pousse à la réflexion et peut je pense être très utiles à tous les parents, élèves et aussi bons professeurs.

7) Quel est le dernier livre dont vous avez parlé sur les réseaux sociaux?

Le tout dernier livre dont j’ai parlé sur les réseaux sociaux est le premier roman de Sophie Nicholls : « Une robe couleur de vent » que j’ai eu la chance de pouvoir découvrir en avant-première.

8) Qui, sur les réseaux sociaux, influence le plus vos choix de lectures?

Finalement, je ne sais pas trop. Echanger sur la lecture me permet de découvrir de nouveaux titres, évidemment mon intérêt s’accroît lorsque les retours sont positifs, pour autant je ne bannis pas un livre qui a un ou des retours négatifs… J’aime me faire ma propre opinion… Si le livre me tentait il continuera de me tenter quelque soient les avis. Malgré tout si je devais répondre je dirais les maisons d’éditions que je suis, ils permettent de découvrir les sorties récentes et de donner envie de faire déborder nos PàL 😉

Et vous? qu’auriez-vous répondu? Quelle relation avez-vous avec les réseaux sociaux concernant votre passion pour la lecture?

 

On lit quoi? Les sorties littéraires de la semaine #15 – du 18 au 24 septembre 2017

Comme chaque dimanche , voici venu le moment de vous révéler les sorties littéraires qui font de l’oeil à La Frog Family …

  • Après coups  de Angie L.Deryckere – Editions Sharon Kena – 334p – Sortie le 19 septembre
    RésuméPour en finir avec l’enfer qu’elle vit au quotidien, Samantha décide de fuir son mari avec Lili, sa fille. Grâce à son oncle Cliff, elle prend la route pour l’Italie, là où quelqu’un est prêt à l’aider en lui offrant un toit. Adriano Santos est redevable à Cliff Darcy depuis de longues années. Puissant et redoutable, macho et manipulateur, il lui vient en aide afin d’atteindre son seul objectif : obtenir pleinement le pouvoir de l’empire des Santos. Cependant, Samantha est-elle prête à tout accepter pour débuter une nouvelle vie ? La liberté a un prix, certes… mais lequel ?
    Pourquoi? Pour qui? Je trouve ce résumé fort intriguant. Si le contenu est à la hauteur du résumé il me semble qu’il s’agira d’un roman poignant et intriguant… tout ce que j’aime

 

  • Le Zoo – Gin Phillips – Editions Robert Laffont – 304p –  Sortie 21 septembre
    Résumé : 
    Le zoo est sur le point de fermer ses portes. Joan et son fils de quatre ans, Lincoln, sont dans leur coin préféré, à l’écart du chemin principal. Ils profitent des dernières minutes. Mais quand ils se dirigent vers la sortie, ce qu’ils découvrent transforme cette journée de rêve en cauchemar : des corps étalés sur l’herbe, des hommes armés de fusils. Sans réfléchir, Joan prend son enfant dans ses bras et court, jusqu’à en perdre le souffle, jusqu’à ce que ses muscles la brûlent.
    Pendant trois heures, la mère et son fils vont se retrouver piégés avec les animaux et les tueurs. Pour sauver Lincoln, Joan est prête à tout… même au pire.
    Pourquoi? Pour qui? Autant je ne suis pas polar du tout du tout, autant celui-ci a un résumé qui me botte franchement! Forcément je l’imagine prenant , poignant, pesant même, mais cela ne freine pas mon intérêt… au contraire 😉

 

  • L’aube sera grandiose – Anne-Laure Bondoux – Editions Gallimard Jeunesse – 304p – Sortie le 21 septembre
    RésuméCe soir, Nine devait aller à la fête de son lycée. Mais Titania, sa mère, en décide autrement. Elle embarque Nine vers une destination inconnue, loin, jusqu’à une cabane isolée au bord d’un lac. Il est temps pour elle de raconter à sa fille un passé qu’elle lui a soigneusement caché jusqu’à maintenant. Commence alors une nuit entière de révélations. Flash-back, souvenirs souvent drôles, parfois tragiques, récits en eaux troubles, personnages flamboyants… Nine découvre un incroyable roman familial. Et quand l’aube se lèvera sur le lac, plus rien ne sera comme avant.
    Pourquoi? Pour qui? J’avoue que premièrement ce qui m’a frappé c’est cette très jolie couverture, ensuite le titre que j’ai trouvé très poétique, un résumé intéressant pour les amateurs de secret de famille comme moi et enfin, le nom de l’auteure dont j’ai déjà entendu grand bien.

 

  • Le couple d’à côté – Shari Lapena – Editions Presses de la Cité  – 336p – Sortie le 21 septembre
    Résumé : Ne vous fiez pas au bonheur de façade… Anne et Marco sont invités à dîner chez leurs voisins. Au dernier moment, la baby-sitter leur fait faux bond. Qu’à cela ne tienne : ils emportent avec eux le babyphone et passeront toutes les demi-heures surveiller le bébé. La soirée s’étire. La dernière fois qu’ils sont allés la voir, Cora dormait à poings fermés. Mais de retour tard dans la nuit, l’impensable s’est produit : le berceau est vide.  Pour la première fois, ce couple apparemment sans histoire voit débarquer la police chez lui. Or, la police ne s’arrête pas aux apparences… Qu’est-ce que l’enquête va bien pouvoir mettre au jour ?  Un chef-d’oeuvre de suspense, de twists et de faux-semblant, best-seller en Grande-Bretagne et aux États-Unis, déjà en cours de publication dans 30 pays.
    Pourquoi? Pour qui? Là encore, une couverture qui m’a tapé dans l’oeil, et un résumé qui a fini de me tenter 😀

Voilà voilà, c’est tout pour cette semaine 😉 et c’est déjà pas mal 😉 Et vous? Quel(s) livre(s) vous fait envie? Pourquoi? Allez dites-moi tout!! 😉

 

On lit quoi? – « Une robe couleur de vent » – Sophie Nicholls

Une robe couleur de vent – Sophie Nicholls – Editions « Préludes » – 352p – version ebook

 

 

Présentation de l’éditeur  : Fabia Moreno vient de s’installer avec sa fille, Ella, dans la petite ville de York, où elle a ouvert un magasin de vêtements vintage. Une boutique de rêve, comme les femmes de York n’en ont encore jamais vu. Car Fabia possède un don pour dénicher la robe idéale et l’ajuster à chaque cliente. Autour de son commerce, bientôt, les destins se croisent, les identités se révèlent et les amours s’épanouissent… mais naissent aussi la méfi ance et la jalousie. L’exubérance de Fabia dérange, et la jeune Ella, à la peau cuivrée, est une adolescente bien mystérieuse. Parviendront-elles à s’intégrer dans la communauté ?
Quel sombre secret cache Fabia derrière ses tenues flamboyantes et son accent chantant ? Sa fille elle-même sait-elle tout de l’histoire familiale ?

Mon avis : j’ai tout de suite eu un coup de coeur sur la sublime couverture de ce roman de Sophie Nicholls. « Une robe couleur de vent » est le premier roman de l’auteure, auto-édité il est devenu un véritable best-seller outre Manche. Depuis, il a été traduit en 5 langues… dont le français aux Editions Préludes .

C’est avez grand plaisir que j’ai découvert que Préludes m’offrait la possibilité de lire et de traiter ce roman qui me tentait grandement, à paraître le 4 octobre prochain.

J’ai beaucoup apprécié cette histoire réunissant des thèmes importants, beaux, passionnants… la relation mère/fille, les origines, l’intégration, l’amour aussi.  Tous ces thèmes s’entremêlent au sein de l’intrigue offrant aux lecteurs un joli cocktail à déguster délicatement. Très délicatement…. trop peut-être à mon goût. Finalement j’ai adoré cette histoire, mais je lui déplore une certaine longueur tout au long du livre qui a failli me perdre un certain nombre de fois. Cela aurait été dommage je dois dire, j’ai bien fait de m’accrocher, parce que même si finalement il ne s’agit pas d’une fin en feu d’artifice plein de surprises, il se termine par une fin douce, délicate mais bourrée d’émotions.

Du côté des personnages, j’ai apprécié les principaux : Ella, Fabia, Billy, David… les secondaires m’ont moins attirée. Ella est une jeune fille qui cherche à comprendre les raisons de ses nombreux déménagements. Elle a besoin de comprendre pour se construire.  C’est une adolescente dont le portrait est très bien brossé, jamais pleinement satisfaite, pleine de questionnements… Billy est un jeune homme très gentil, on aimerait bien que nos filles en trouve un si bien 😉 David, lui aussi est attentionné… Enfin, Fabia, est une femme qui se sacrifie pour sa fille, portant en elle des secrets qui l’empêchent de vivre pleinement sa vie.

Pour résumer, je dirais que ce livre est assez prometteur même si j’aurais vraiment apprécié y trouver un peu plus de rythme. Finalement avec ça il aurait été presque parfait 😉 .

Ma note sur 5 : ❤ ❤ ❤

Si il vous tente, retrouvez-le en précommande sur Amazon ICI et dans toutes les bonnes librairies dès le 4 octobre. 

 

Previous Older Entries

L'ourse bibliophile

Brimborions et broutilles. De simples mots sur un livre, un film...

Lula Papote

Blog littéraire et autre blablas

La paupiette culturelle

A la recherche d'un avenir...

dear ema - blog littéraire

a book, a coffee, a cat

La Voleuse de Marque-pages

"Je n'ai jamais eu de chagrin qu'une heure de lecture n'ait apaisé" Diderot

À travers les mots

à travers mes mots , je vous donne mon avis .

sireadbooks

Amatrice et chroniqueuse livresques

Allez vous faire lire

Critiques et recommandations de livres jeunesse et young-adult

Sur ma table de nuit

Lire, c'est rêver les yeux ouverts.

Tea Time in Bloomsbury

“If you are cold, tea will warm you; if you are too heated, it will cool you; If you are depressed, it will cheer you; If you are excited, it will calm you.” ― William Ewart Gladstone

Mon rêve d'été

Venez, lisez, rêvez !

Ninie et ses aiguilles

Ma passion pour les travaux d'aiguilles