On lit quoi? Throwback Thursday #10 – « Comme un air d’automne »

Pour cette nouvelle semaine, BettieRose books nous propose le thème :

 

Et là … et là je dois dire que j’ai bien galéré pour trouvé ce que j’allais vous proposer…  En écrivant ces lignes d’ailleurs j’hésite encore un peu…  Je n’ai pas de livre qui parle de l’automne principalement, mais l’automne pour moi c’est le symbole de la fin… fin de l’été, fin du beau temps, la nature qui s’endort… la fin mais avant le renouveau une pause quoi… Et ça vous me direz que beaucoup de livres portent ces caractéristiques… les intrigues qui marquent une fin pour mieux se relever… Et puis, l’automne c’est aussi la saison où on recommence à se nicher dans son canapé , sous un vieux plaid  avec un bon bouquin… et plus il est gros plus le plaisir est grand non? Alors finalement je vais vous parler d’un livre que j’ai lu tout récemment… Le tome 1 de  » L’amour au temps d’une guerre » de Louise Tremblay d’Essiambre. Parce …

1/ La couverture rappelle l’automne quand même non?

2/ on garde dans ce roman que tout est mis en « pause » par la guerre mais la vie ne demande qu’à repartir de plus belle 😉

3/ la version intégrale fait 1224 pages… rien que ça… idéal donc pour les soirées lectures bien au chaud 😉

Retrouvez ma chronique complète du tome 1 ICI .

 

La semaine prochaine le thème s’annonce encore ardu pour moi puisqu’on se retrouvera avec « Sanglant ou Nocturne » 😉 A très vite les Frogamis

 

 

Publicités

On lit quoi ? – Jeunesse – Allez les champions – Je suis en Ce1 – Magdalena / Emmanuel Ristord

Allez les champions – Collection « Je suis en Ce1 » – Magdalena / Emmanuel Ristord – Editions Castor poche Benjamin chez Flammarion  – 30 pages – dès 7 ans

 

Présentation  : « Vous vous êtes bien entraînés pour cette grande course ! On est des champions ! On va gagner comme des lions ! Allez mes champions ! encourage maître Luc. »

Notre avis : Côté forme ce livre est vraiment sympa!!! Super adapté aux jeunes lecteurs, ils peut aussi réconcilier les lecteurs un peu plus grands qui peinent à ouvrir un livre. Les doubles pages se présentent toutes de la même manière, un côté illustration (très sympathique d’ailleurs) et de l’autre un texte à lire, plutôt court pour ne pas décourager les petits lecteurs. Pour l’instant c’est donc parfait. Nous avons aussi beaucoup aimé le rabat de fin de livre avec les définitions des mots plus compliqués et un petit jeu pour vérifier la compréhension du texte. A savoir qu’il est proposé aux enfants de lire un résumé de l’histoire contenant 5 erreurs et de les trouver. Vraiment sur la forme je suis conquise…

Sur le fond mon Petit Crapaud par contre n’a pas été convaincu … Il a trouvé l’histoire sans grand intérêt et je dois dire que moi aussi j’ai trouvé l’intrigue très très légère… Nous nous attendions à un peu plus de « combat » dans la compétition sportive que ce qui nous est offert… Je tenterais d’emprunter un autre titre puisque nous le savons, ces livres sont géniaux. Mais celui ci est un peu celui qui est le moins convaincant selon nous

Ma note sur 5 : ❤ ❤

Ce livre vous tente? rendez-vous ICI !! 😉

 

 

On lit quoi? Top Ten Tuesday #10 – Les 10 romans préférés écrits par des auteurs français

Cette semaine , le thème proposé par  « Frogzine » etait  » Les 10 livres futuristes que vous aimeriez lire ou que vous avez lu » … Sauf que vous le savez… ce n’est pas du tout du tout mon dada… Alors j’ai choisi de vous proposer un Top ten quand même mais avec le thème du 11 juillet  nettement plus « à mon goût » 😉

Réalisé via canva.com

 

 

1/ Central Park de Guillaume Musso

Le meilleur de l’auteur à mon sens!!!

2/ Juste avant le bonheur d’Agnès Ledig
 

Parce que ce livre m’a transpercée!! Retrouvez ma chronique ICI .

3/ Complètement cramé de Gilles Legardinier

Léger et drôle, émouvant aussi parfois. J’ai trouvé que ce livre était un vrai petit bijou. Retrouvez ma chronique ICI .

4/ Boomerang de Tatiana de Rosnay 

Là encore un vrai bijou, une bien belle découverte!!! retrouvez ma chronique ICI

 

5/ Eux sur la photo de Hélène Gestern

Je l’ai découvert grâce à La kube. Et ce fut une super jolie découverte!! retrouvez ma chronique ICI .

 

6/ Le premier jour du reste de ma vie de Virginie Grimaldi

un roman feel-good vraiment sympathique. Retrouvez ma chronique ICI .

7/ Et j’ai choisi de vivre de Marilyse Trécourt

parce que vraiment, j’ai adoré ce roman!!! Retrouvez ma chronique ICI .

8/ Le bal des poignards – T1 – La dague au lys rouge de Juliette Benzoni

j’ai aussi beaucoup aimé la suite  » Le couteau de Ravaillac »

9/ Pars avec lui d’Agnès Ledig

Retrouvez ma chronique ICI.

10 / Que serais-je sans toi? de Guillaume Musso

Parce que c’est grâce à ce livre que j’ai commencé à aimer Musso 😉

Voilà j’avoue que je suis assez satisfaite de ce TTT 😉 Et chez vous quels sont les romans français qui vous le plus marqué? le plus plu?

On lit quoi? – « L’amour au temps d’une guerre – tome 1- 1939/1942 »- Louise Tremblay d’Essiambre

L’amour au temps d’une guerre – Tome 1 – 1939/1942 – Louise Tremblay d’Essiambre – Editions « France Loisirs » – 396p – version papier

 

Résumé  : Tandis qu’à Pointe-à-la-Truite Gilberte Bouchard et ses proches tentent de comprendre cette guerre si lointaine, en Normandie, la réalité est tout autre. Françoise Nicolas, fille d’un important producteur de calvados, épouse son bien-aimé Rémi à quelques heures de son départ au front. Sans nouvelles du combattant pendant de longs mois, la jeune femme met au monde leur fils, espérant de tout coeur qu’il ait la chance de connaître son père un jour. À Paris, Brigitte, la meilleure amie de Françoise, travaille pour Jacob Reif, un blanchisseur juif qu’elle estime tout autant que son épouse et ses deux adorables fillettes. Cependant, dans le Paris de 1940, il ne fait pas bon être juif. Confrontée à l’horreur du sort réservé à la famille Reif, Brigitte aidera Jacob et les siens à fuir vers la Normandie où un aviateur québécois, fils d’un ami cher de Gilberte, a déjà trouvé refuge…

Mon avis : Comme il me faisait envie ce livre!!!! Cette magnifique couverture m’avait tapé dans l’oeil alors que je feuilletais le catalogue France Loisirs. et Mamy Frog, l’a acheté, et me l’a prêté  😀 😀 😀 hiiiiiii . Alors il s’agit vous l’aurez remarqué de la version intégrale. Mais j’ai choisi pour des questions de planning de lecture de le lire en 3 fois, tome par tome. Je viens donc de terminer le premier… et j’ai hâte de le reprendre pour enchaîner avec le deuxième.

Cette saga de Louise Tremblay d’Essiambre est très agréable à lire, même si j’avoue que les chapitres se déroulant au Québec m’ont demandé un petit temps d’adaptation de part les expressions particulières employées. Certaines m’on même demandé des recherches 😉 mais je suis ravie d’avoir appris des choses moi qui adore ça. Et passé ce petit délai, maintenant je lis ces chapitres sans soucis aucun. J’apprécie beaucoup l’alternance des familles dans la narration. En fait, j’aime voir comment dans deux continents différents la guerre est perçue, vécue. La peur qu’elle engendre mais l’amour qui est toujours là, présent.

J’ai aussi aimé la découpe de l’histoire, puisque lorsqu’on quitte une famille, on la retrouve ensuite quelques mois plus tard… Et cela permet d’avancer aisément sans longueurs ni ennui. Tout comme la présence d’une liste pour permettre de replacer les personnages à chaque fin de tome ( appréciable pour qui s’y perdrait, ce qui n’a pas été mon cas)

Côté personnages , c’est terrible, je les aime tous!!! ils sont tous touchants!!!

La fin de ce tome est assez abrupte et donne trèèèès envie de continuer la lecture!! C’est qu’elle sait y faire Louise Tremblay d’Essiambre pour tenir son lecteur en haleine 😉 .

Ma note sur 5 : ❤ ❤ ❤ ❤ 1/2

Si il vous tente, retrouvez-le en version intégrale chez France Loisirs, ou en format numérique disponible sur Amazon par exemple ICI .

On lit quoi? Les sorties littéraires de la semaine #18 – du 9 au 15 octobre 2017

Comme chaque dimanche , voici venu le moment de vous révéler les sorties littéraires qui font de l’oeil à La Frog Family …

  • Le livre de toutes les réponses sauf une – Manon Fargetton – Editions Rageot – sortie le 11 octobre
    RésuméCette année, Bérénice fait sa rentrée dans un nouveau collège et son nom de famille, Lamort, provoque immanquablement des moqueries cruelles. Mais une autre nouvelle élève, Pandora Hurlevent, l’aide à supporter les ricanements et à y faire face. Bientôt Lazare se joint à leur duo. Tous trois apprennent à se connaître en échangeant confidences et rêveries. Jusqu’au jour où Pandora invite Bérénice chez elle et où la vérité se fait jour.
    Pour qui ? Pourquoi? Parce que je pense que cela pourrait bien plaire à Grande Grenouille.
  • La retraite de Nénette – Claire Lebourg – Editions Ecole des Loisirs – 60p – +5 ans – sortie le 11 octobre
    RésuméVous aussi, quand vous voyez un animal en cage, vous vous sentez un peu triste et vous rêvez de pouvoir lui rendre sa liberté ? Alors cette histoire est pour vous ! Nénette est la vedette de la Ménagerie du Jardin des Plantes. La vétéran des orangs-outangs aussi, à 40 ans. Et 40 ans, justement, c’est l’âge de la retraite, a décidé le directeur du zoo ( un utopiste, cet homme ). La cage s’ouvre, Nénette est libre. Elle s’installe sous les toits, à Paris, telle une éternelle étudiante. Mais bientôt, la voilà qui rêve de chaleur et d’ailleurs…
    Pour qui? Pourquoi? Parce que l’Ecole des Loisirs c’est un classique chez La Frog Family 😉 et puis que ce titre devrait pas mal plaire à mes crapauds 😉 et que moi, je suis sous le charme de cette bien belle couverture!!
  • La passeuse – Michaël Prazan – Editions Grasset – 320 p – sortie le 11 octobre
    Résumé1942, quai de la gare des Aubrais  : Bernard Prazan, 7 ans, serre fort la main de Thérèse Léopold qu’il doit appeler Tata mais qu’il connaît à peine. Quelques heures plus tôt, sa véritable tante les a confiés, lui et sa sœur, à cette inconnue pour qu’elle les fasse passer en zone libre. Mais au moment de quitter la gare, l’enfant comprend au regard de la passeuse qu’elle va les livrer aux Allemands. Pourtant, elle se ravise et les sauve. Dénoncée à son tour pour ce geste héroïque, elle sera déportée à Auschwitz-Birkenau, Mauthausen puis Ravensbrück. Elle en reviendra. De son vivant, Bernard a toujours affirmé à ses enfants qu’elle travaillait pour la Gestapo. Qui était-elle vraiment ? Une collabo repentie ou une Juste ignorée ?  Pour connaître la vérité, Michaël Prazan s’est lancé dans la grande enquête de sa vie  : celle de ses origines. Mêlant l’histoire de son père, enfant caché et homme taiseux, et celle de la passeuse qu’il a retrouvée et interrogée, il livre le récit bouleversant d’une famille persécutée et d’un sauvetage énigmatique. Car l’Histoire n’est pas peuplée que de héros ou de salauds. On le voudrait parfois. Les choses seraient plus simples.
    Pour qui? Pourquoi? Prce que déjà, à la lecture du résumé, j’ai été touchée, tout simplement…

 

Voilà voilà, c’est tout pour cette semaine 😉 et c’est déjà pas mal 😉 Et vous? Quel(s) livre(s) vous fait envie? Pourquoi? Allez dites-moi tout!! 😉

 

In my mail box #2 – Bilan septembre 2017

Encore un nouveau rdv sur La Frog Family, cette fois il s’agit d’un rdv mensuel, chaque premier samedi du mois je vous présenterais les nouveaux livres arrivés chez nous, achats ou service presse 😉 je ferais également le bilan des livres lus (qu’ils ai déjà été chroniqués ou non ) 😉 . En avant pour ce premier numéro:

Les nouveaux arrivants:

  • On ne voyait que le bonheur – Grégoire Delacourt – format papier – via Mille et une plumes
    RésuméAntoine, la quarantaine, est expert en assurances. Depuis longtemps, trop longtemps, il estime, indemnise la vie des autres. Une nuit, il s’intéresse à la sienne, se demande ce qu’elle vaut vraiment. Par une introspection sans concession, il nous entraîne alors au cœur de notre propre humanité, lui qui ne s’est jamais remis de son enfance, ballotté entre faux bonheurs et réelles tragédies.
    Orchestré en trois mouvements, du nord de la France à la côte ouest du Mexique, On ne voyait que le bonheur explore aussi le pays de l’adolescence. Et montre que le pardon et la rédemption restent possibles en dépit de tout.
  • Danser, encore – Julie de Lestrange – SP – format papier – via Julie de Lestrange
    RésuméAlexandre, Marco et Sophie connaissent une amitié de trente ans et autant d’amour, de blessures, de déceptions et de joies. Désormais adultes, confrontés au poids du quotidien et des responsabilités, à l’existence et ses tourments, sonne l’heure de faire des choix.

    Mais que reste-il des certitudes lorsque le sort frappe au hasard ?
    Juste un vertige, profond et déroutant, des liens indéfectibles, et parfois comme la nécessité de respirer, le besoin de danser et celui de s’aimer.

  • Mission Mars – Philippe Nessmann – format papier – SP – via Fleurus
    RésuméQuelle nouvelle ! Le chef de la NASA vient de t’apprendre que l’astronaute dont tu étais la doublure s’est bêtement cassé une jambe. C’est toi qui vas le remplacer au pied levé pour la prochaine mission vers Mars ! Te sens-tu à la hauteur ?Dans ce livre-jeu dont tu es le héros, embarque pour une formidable aventure à travers les étendues infinies de l’espace : depuis le décollage, jusqu’au retour sur Terre, en passant par l’arrivée sur Mars et l’installation d’un laboratoire de recherches, sauras-tu prendre les bonnes décisions ?Chaque problème que tu devras résoudre sera l’occasion de découvrir des informations essentielles, de comprendre le monde de l’astronautique et du voyage spatial. Un vrai documentaire qui n’en a pas l’air ! 
  • Des couleurs pour maman – Marta Sorte – format papier – SP – via Fleurus
    Résumé: 
    Un livre tout tendre pour découvrir les couleurs en racontant une histoire.

  • Comment vivre en héros? – Fabrice Humbert – format papier – #MRL17
    RésuméTristan Rivière a été élevé par son père, ouvrier et militant communiste, dans l’idée qu’il devait être un héros. Malheureusement, à l’âge de seize ans, à la première occasion qui lui est accordée de prouver son courage, il s’enfuit. Après dix années de remords et d’humiliation, Tristan se retrouve dans un train au moment où une jeune femme est agressée par une bande. Et la peur d’autrefois l’envahit. Va-t-il enfin se montrer à la hauteur ? Suivant sa réaction, sa vie prendra des directions entièrement différentes… Roman des vies possibles, de ces moments qui décident d’une existence, interrogation aussi sur le couple et la constance de l’amour, Comment vivre en héros ? décrit de façon ironique et tragique le rêve de l’héroïsme et de la pureté dans les sociétés modernes.
  • Si je ferme les yeux – Simona Sparaco – format numérique – SP – via NetGalley
    Résumé : « Papa, qu’arrive-t-il aux enfants lorsqu’ils se perdent ? – Rien, Viola. Les enfants ne se perdent jamais vraiment. » Viola a l’habitude de se cacher dans sa vie. Vêtements amples, quotidien bien loin de ses rêves de petite fille, un brave garçon comme mari mais qu’elle n’a jamais vraiment aimé. Un jour, alors qu’elle est en train de développer des photos dans le magasin où elle travaille, surgit un homme à l’allure dégingandée, encore beau malgré son âge : son père, artiste reconnu, éternel enfant, qui lui propose un voyage sur les terres de leur famille. Comment faire confiance à celui qui nous a abandonnés ? Simona Sparaco est une écrivaine et scénariste née à Rome. Après Le Dernier Battement de cœur, qui a figuré dans la sélection du prix Strega, l’équivalent du prix Goncourt en Italie, l’auteure nous livre dans son nouveau roman une histoire d’amour touchante entre une fille et un père.
  • Le sourire de Mona Sourisa – Geronimo Stilton – format papier – via Mille et une plumes
    RésuméMona Sourisa cache un secret ! Ratonard de Minci avait truffé son tableau d’indices mystérieux… Et mon flair de souris me dit qu’un trésor se cache là-dessous. Oui, oui, un trésor, vous avez bien lu ! Ça vous donne envie de suivre l’enquête ? je préfère vous avertir : l’aventure s’annonce mouvementée !

Les livres lus en ce mois d’août :

(si la mention « chroniqué » apparaît, vous trouverez ma chronique en cliquant sur le titre)

  • Au delà des toursAnaïs W. – numérique – Chroniqué – 313p
    Résumé« Parfois, je me demande comment ma vie aurait été si mon frère n’avait pas ruiné notre famille. Est-ce que je serais là, à zoner toute la journée dans cette banlieue merdique ? Est-ce que mes parents auraient encore un minimum de considération pour moi ? Mais le mal est fait. À quinze ans, je suis rongée par la culpabilité et l’incompréhension. Je cache mon mal-être derrière mes allures de garçon manqué et ma brutalité. Pour survivre, j’essaie d’oublier cette souffrance, en attendant des jours meilleurs… Je croyais avoir assez morflé, que ça ne pouvait pas être pire. Le sort s’est pourtant acharné. Un beau soir d’été, le passé a soudain refait surface et a plongé dans le chaos ce qui me restait de famille. C’était trop pour moi, alors j’ai fui cette réalité à tout prix, frôlant parfois l’irréparable… »

  • Une robe couleur de ventSophie Nicholls – numérique – Chroniqué – 352p
    RésuméFabia Moreno vient de s’installer avec sa fille, Ella, dans la petite ville de York, où elle a ouvert un magasin de vêtements vintage. Une boutique de rêve, comme les femmes de York n’en ont encore jamais vu. Car Fabia possède un don pour dénicher la robe idéale et l’ajuster à chaque cliente. Autour de son commerce, bientôt, les destins se croisent, les identités se révèlent et les amours s’épanouissent… mais naissent aussi la méfi ance et la jalousie. L’exubérance de Fabia dérange, et la jeune Ella, à la peau cuivrée, est une adolescente bien mystérieuse. Parviendront-elles à s’intégrer dans la communauté ? Quel sombre secret cache Fabia derrière ses tenues flamboyantes et son accent chantant ? Sa fille elle-même sait-elle tout de l’histoire familiale?

  • VictoirePatricia Ricordel – numérique – chroniqué – 192p
    RésuméVictoire, interpellée par quatre mots lus sur un panneau publicitaire, échoue à La Réunion au sein d’une église évangéliste. Là, elle croise la route de Timothée Damour, un gourou au grand cœur et Colette, sa fidèle collaboratrice qui vont bouleverser le cours de sa vie. Cette jeune femme, enfant de la balle, fan de Céline Dion, dépendante aux jeux de hasard et allergique à la prière, parviendra-t-elle à échapper à ses créanciers ? C’est une histoire de hasards ou de coïncidences, de petits cailloux semés sur un chemin qui ne mène jamais où l’on croit. Victoire, une héroïne intense et volcanique à l’image de l’île où se déroule l’intrigue : La Réunion. C’est un roman frais et pétillant, émouvant et drôle à la fois, avec des personnages attachants, qui donne envie d’être créateur de sa destinée.
  • L’éducation nationale: une machine à broyerIsabelle Dignocourt – papier – chroniqué – 223p
    RésuméProfesseur de lettres classiques à Roubaix et Tourcoing pendant plus de vingt ans, Isabelle Dignocourt incarne la crise de l’Éducation nationale. Fille d’ouvriers, Isabelle a choisi d’enseigner le français et les langues anciennes par passion et parce qu’elle voulait partager son amour des mots et de la culture antique avec des élèves pour la plupart issus de milieux modestes. Cette envie de transmettre ne l’a pas quittée, mais sa colère contre la machine administrative qu’est l’Éducation nationale n’a cessé de croître au rythme de la valse des ministres. Treize en vingt-cinq ans ! De réformes en rapports, et de rapports en réformes, concoctés par les technocrates de la rue de Grenelle adeptes de la novlangue, l’auteur constate (hélas, elle est loin d’être la seule) que l’école va de plus en plus mal. L’Éducation nationale est une machine aveugle et inhumaine qui broie les professeurs et leur ôte toute liberté. Face à ce désastre, Isabelle appelle à la résistance : laissons les professeurs faire leur travail, afin que l’école redevienne un lieu de transmission de tous les savoirs !
  • C’est où, le nord?Sarah Maeght – papier – chronique programmée pour le 2 octobre – 288p

Soit un total de 7 arrivages et  5 livres et 1308 pages lus en ce mois de septembre soit par rapport au mois dernier: -4 réceptions, +1 livre lu et -145 pages de lues.

Bla-bla-bla – Tag Code de la route livresque

J’ai trouvé ce Tag chez BettieRose books et même si je dois avoue que je ne l’ai pas trouvé si facile, j’ai eu envie de m’y essayer. Comme Bettie, je choisis de ne nommer personne mais n’hésitez pas à le reprendre je serais ravie de lire vos réponses 😉

  1. Parking:  Combien de livres as-tu dans ta PAL ?

    Précisément, là je ne saurais trop dire… environ 150 …
  2. Limitation de vitesse: Quelle limitation donnes-tu à ta PàL ?
    Je dirais que je ferais tout pour ne pas dépasser 200 … mais sait-on jamais… ^^
  3. Route prioritaire : Quel livre est ta prochaine priorité?
    A l’achat? Sans hésiter « les Bourgeois » d’Alice Ferney , à la lecture? J’ai hâte de me plonger dans la seconde partie de « L’amour au temps d’une guerre » de Louise Tremblay d’Essiambre 😉
  4. Réservé aux camions : Quel pavé liras-tu prochainement ?
    Je reprendrais la lecture de « L’amour au temps d’une guerre » déjà (il fait 1224 pages) , mais j’ai aussi très envie de lire « Les autres » d’Alice Ferney en attendant d’acquérir son dernier livre et là ce sont 500 pages qui m’attendent 😉
  5. Réservé aux bus : Un livre que tu réserves pour une période spéciale.
    Pas vraiment non…
  6.  Stop : Un livre que tu as abandonné ?
    Cette année, j’ai abandonné « Une ombre chacun » de Carole Llewellyn , mais il n’a pas été le seul de ma vie à avoir été délaissé… 😉
  7.  Issue de secours : Un livre que tu as arrêté, mais que tu vas reprendre pendant une autre période ?
    « De mères en filles – t1 – Alice » de Dominique Drouin. Je l’ai lu a une époque où j’avais du mal à me caler sur un livre mais je le reprendrais c’est sur!! et vous l’aurez compris, « L’amour au temps d’une guerre » de Louise Tremblay d’Essiambre  que ma maman m’a prêté en version intégrale mais que je vais lire en trois fois pour des raisons de planning 😉
  8. Sens interdit : Quel genre de livre ne t’attire pas particulièrement ?
    Les romans fantasy, SF et les polars ne sont vraiment pas ma tasse de thé 😉
  9. Fin d’interdiction : A quel genre de livres donneras-tu une chance cette année ?
    L’année est bien commencée mais je dirais que cette année j’ai ouvert ma porte aux livres YA et ado .
  10. Feu tricolore : Un livre qui t’a fait passer par plusieurs émotions ?
    Cette année je dirais que j’ai été émotionnellement chamboulée par « Et j’ai choisi de vivre » de Marilyse Trecourt qui m’a à la fois apporté de la tendresse, du suspens…

Et vous? qu’auriez-vous répondu?

Previous Older Entries Next Newer Entries

Les notes de Grâce M.

Je lis, j'écris, je vis

L'ourse bibliophile

Brimborions et broutilles. De simples mots sur un livre, un film...

Lula Papote

Blog littéraire et autre blablas

La paupiette culturelle

A la recherche d'un avenir...

dear ema - blog littéraire

a book, a coffee, a cat

La Voleuse de Marque-pages

"Je n'ai jamais eu de chagrin qu'une heure de lecture n'ait apaisé" Diderot

À travers les mots

à travers mes mots , je vous donne mon avis .

sireadbooks

Amatrice et chroniqueuse livresques

Allez vous faire lire

Critiques et recommandations de livres jeunesse et young-adult

Sur ma table de nuit

Lire, c'est rêver les yeux ouverts.

Tea Time in Bloomsbury

“If you are cold, tea will warm you; if you are too heated, it will cool you; If you are depressed, it will cheer you; If you are excited, it will calm you.” ― William Ewart Gladstone

Mon rêve d'été

Venez, lisez, rêvez !