On lit quoi? – « Jeanne, au présent » de Marie Noëlle Rinne avec Librinova

Jeanne, au présent – Marie Noëlle Rinne – Editions « Librinova » – 143 pages – ebook

51wq2pnphel-_sy346_

 

RésuméAutiste ou non, Jeanne est une enfant qui grandit entre langues et cultures, entre silence et violence, et qui, sans mot, cherche à comprendre le monde étrange et pourtant si commun qui l’entoure. Sa petite enfance dans les paysages de toundra lui fait découvrir une nature des plus sauvages auprès d’un grand-père attentif et solitaire; son enfance se partage entre les attentes sociales de la ville et le curieux enseignement de l’art par son père; son adolescence enfin, alors qu’elle se retrouve seule en ville, la jette au sein des jeux compliqués des jeunes de son âge. Au bout d’un tel parcours, qui sera Jeanne, la jeune femme qui ne parle pas?

Mon avis : J’avoue avoir eu quelques difficultés à entrer dans l’histoire ne sachant pas vraiment où la situer. Une fois avoir compris qu’elle se situait au Canada, ce fut un peu plus facile. Et oui, j’ai besoin de visualiser un minimum les paysages qui entourent une histoire 😉 . J’ai beaucoup aimé que le titre de chaque chapitre porte le nom d’un temps de conjugaison, du « plus que parfait » au « présent » nous suivons la vie de Jeanne… Certains passages s’avèrent être particulièrement tendres, émouvants même, cependant je regrette les longueurs de fins de chapitres qui rendait l’histoire monotone jusqu’au passage au chapitre suivant. Les personnages , en dehors de Jeanne évidemment, s’avèrent être très secondaires, cela ne m’a pas gêné pour autant… cela colle bien au récit. De Jeanne, j’ai aimé sa vision pure, vraie, naturelle de la vie, son incompréhension à comprendre les « codes » bien souvent complexes et qui dénaturent l’être humain. Les mots parfois forts quand elle se raconte dans ce livre prennent d’autant plus de sens quand on sait que pour elle les mots ne sont pas timorés, ils sont entiers!  Ce livre nous offre une philosophie que chacun d’entre nous devrait suivre: Vivre la vie sans faux semblants, ne profitant que du présent. Dommage donc que les longueurs répétitives m’aient un peu gâché le plaisir de cette découverte malgré tout agréable.

Passages et citations:

  • « Qui dit que nous sommes condamnés au chemin tracé par le regard des autres? »
  • « Il me semble que l’inquiétude prépare au drame, comme une accumulation de lourds nuages prépare à l’orage »
  •  » Mais je comprends un peu cet amour qui nous rend fou. Il est d’abord très compliqué. Et très simple. Le côté compliqué c’est sa vraie nature je crois, le côté compliqué probablement notre faute. »

Ma note sur 5 : ❤ ❤ ❤ ❤

Merci Librinova de m’avoir permise de découvrir ce roman.

logo-librinova-complet

On lit quoi? – « Confessions d’une sage femme » de Diane Chamberlain

Il s’agit là d’un livre que j’ai débuté le 4 septembre et que j’ai totalement oublié de vous chroniqué ici ! oups!! Heureusement que je tiens un carnet 😉

Confessions d’une sage femmeDiane Chamberlain – Editions  » Presses de la Cité » – 480 pages

9782258092365

RésuméUn billet de quelques lignes en guise d’adieu. C’est tout ce qu’a laissé Noelle derrière elle avant de mettre fin à ses jours. Sa vocation de sage-femme, sa passion pour la défense de causes justes, son dévouement envers autrui – tout laissait penser qu’elle adorait la vie. Bouleversées, Tara et Emerson, ses meilleures amies, cherchent désespérément à comprendre. En fouillant dans son passé, elles découvrent que celle qu’elles croyaient si bien connaître leur avait caché bien des choses, dont certaines les concernent en tout premier lieu…

Mon avis : J’ai très vite été tenue en haleine par ce livre, après une centaine de pages, il me tardait de lever le voile sur tous les mystères qui entouraient la vie de Noëlle. L’écriture est fluide et la lecture en est agréable. Les intrigues sont bien ficelées, le suspens délicatement ménagé, les personnages s’avèrent être attachants , même émouvants.

Ma note sur 5 : ❤ ❤ ❤ ❤ ❤

On lit quoi? « Il était une lettre » de Kathryn Hugues

Après « Je ne t’oublierais pas » que Virginie , Maman Choco et moi avons lu avec grand plaisir, nous avons décidé d’enchaîner sur la lecture commune de décembre puisque nous y étions et qu’il faut dire que nous étions toutes les trois impatientes de découvrir ce livre.

il-etait-une-lettre

Il était une lettreKathryn Hughes – Editions « Calman-Levy » format Kindle – 327 pages

Résumé de l’éditeur : Le roman le plus bouleversant du moment. À plusieurs décennies d’intervalle… Deux histoires d’amour brisées en plein vol. Deux destins de femmes au coeur meurtri. Une simple enveloppe peut-elle contenir la clé du bonheur ? Et le chagrin d’une femme saurait-il illuminer la vie d’une autre ?

Mon avis: Bon je dois avouer que je me sens un peu seule au monde pour vous écrire cette chronique… Oui mes comparses Virginie et Maman Choco auront apprécié dans l’ensemble leur lecture (retrouvez d’ailleurs l’avis de maman choco en cliquant sur son nom 😉 ) Pour ma part en revanche….
Le roman est construit en 3 parties…

La première d’une longueur quasiment indescriptible, il ne se passent pas grand chose mis à part les coups de son mari qui pleuvent sur Tina. Soyons clairs, ce sujet me touche et me parle !! Mais il y avait un je-ne-sais-quoi qui m’empêchait de compatir . Pourtant je compatis quand une femme est battue et ne trouve pas la force de partir dans la vraie vie… Mais Tina vraiment ben j’ai pas accroché. Signe que je la percevais que trop comme un simple personnage de roman… Kathryn Hugues n’aura pas su donner, avec moi, vie  à ses personnages. Que dire des autres personnages? un mari antipathique,  un ami très gentil mais finalement dont la présence dans les lignes ne sert qu’à noircir quelques pages… Et puis de l’autre côté il y a Chrissie (oui les deux personnages ont le même prénom mais pas le même diminutif… panne d’inspiration Kathryn?? ) elle, c’est son père qui n’est pas sympa du tout… une mère sans grand caractère… Et un événement qui finalement se voit arriver comme le nez au milieu de la figure… La première partie nous raconte comment Tina va découvrir une lettre qui était adressée à Chrissie et ce qu’elle projettera d’en faire… Voilà pour ma part ce qui se sera dégagé de cette première et interminable partie…

La deuxième partie fut pour moi un peu comme une planche de salut, une récompense d’avoir tenu bon autant de pages!!! L’histoire commence à m’intéresser à partir de cette deuxième partie. Finalement, j’ai le sentiment que le prologue est terminé et que l’histoire commence…. Comprenez bien qu’on en est là à 70% du livre!!!! Nan mais le pire? je suis sérieuse!!!! La première partie aura traîné en longueur pendant les 70% du bouquin!!! :O Dommage quand on aborde la 2e partie bien plus sympathique…. mais également de ce fait vous l’aurez compris bien plus courte! Quant à la 3e partie….. Comment dire? Imaginez un soufflé…. Ben c’est retombé un peu pareil chez moi  :/ à 79% du livre j’avais déjà dans l’idée de comment finirait ce livre et je ne me suis pas trompée… J’ai pris plaisir à lire ce livre pendant 9% …. ça donne environ une trentaine de pages quoi …

J’ai trouvé que certains éléments étaient trop racontés, que l’on restait bien trop longtemps dessus et d’autres qui auraient surement mérité d’être approfondis se voyaient survolés. Non définitivement je ne comprends pas comment ce livre a pu avoir tant de succès :/

Ma note sur 5 : ❤

 

On lit quoi? – « Les oreilles de Buster » – Maria Ernestam

Dans le cadre de nos lectures communes , Virginie, Maman Choco et moi même  avons ce mois-ci lu « Les oreilles de Buster » proposé par moi même . Pour rappel, le principe de ce projet est de lire toutes les trois à partir de la même date, un titre qui nous tentait. Chacune des participantes a proposé 4 livres qui seront lus tout au long de l’année, un par mois.

Les oreilles de Buster – Maria Ernestam – Edition « Babel » – 448p

512UtZ0WNtL._AC_UL320_SR200,320_

 

RésuméEva cultive ses rosiers. A cinquante-six ans, elle a une vie bien réglée qu’elle partage avec Sven. Quelques amies, des enfants, et une vieille dame acariâtre dont elle s’occupe. Pour se donner bonne conscience ? Le soir, lorsque Sven est couché, Eva se sert un verre de vin et écrit son journal intime. La nuit est propice aux souvenirs, aussi douloureux soient-ils. Peut-être aussi la cruauté est-elle plus douce lorsqu’on l’évoque dans l’atmosphère feutrée d’une maison endormie. Eva fut une petite fille traumatisée par sa mère, personnage fantasque et tyrannique, qui ne l’a jamais aimée et a toujours tout fait pour la ridiculiser. Très tôt, Eva s’était promis de se venger. Et elle l’a fait, avoue-t-elle d’emblée à son journal intime. Un délicieux mélange de candeur et de perversion, qui tient en haleine de bout en bout.

Mon avis : Un roman pour le moins étrange. J’avais découvert Maria Ernestam et sa plume avec « Le peigne  de Cléopatre » lorsque j’avais testé les box « Livre-moi(s)« . Déjà l’univers de l’auteur m’a semblé … différent. Là encore Maria nous embarque dans un livre à la fois, étrange, surprenant mais aussi addictif… J’ai finalement dévoré les 448 pages en un temps plutôt rapide comparé à mes habitudes… puisqu’il m’aura fallu 12 jours pour dévorer ce petit pavé 😉 . Malgré tout il faut avouer que je n’ai pourtant pas été séduite complètement par ce livre. Les bizarreries sont parfois trop… bizarres 😉 mais j’avais envie de continuer et de découvrir ce qui fut la vie d’Eva. Je suis un peu restée sur ma fin en terminant ce livre mais finalement l’issue est en accord avec le reste du livre. Il  reste quelques questions sans réponses mais cela donne au lecteur la possibilité de s’imaginer ces fameuses réponses. Le parcours d’Eva est pour le moins atypique… mais captivant. Un livre qu’il me taraudait de lire… c’est chose faite… Je suis un peu embêtée parce que finalement là, à chaud, je ne sais que dire de plus… tant ce livre m’a étonnée, déroutée 😉 Je terminerais donc en vous disant… Lisez-le et faites vous votre avis 😉

Ma note sur 5 : ❤ ❤ ❤

Retrouvez l’avis de Maman choco ICIje partage totalement son avis concernant le carnet de Laure 😉

On lit quoi? – « Un goût de cannelle et d’espoir » – Sarah McCoy

Dans le cadre du projet Lecture Commune 2016 avec Virginie et Maman Choco, nous avons ce mois-ci lu « Un goût de cannelle et d’espoir » proposé par Virginie😉 . Pour rappel, le principe de ce projet est de lire toutes les trois à partir de la même date, un titre qui nous tentait. Chacune des participantes a proposé 4 livres qui seront lus tout au long de l’année, un par mois.

Un goût de cannelle et d’espoir – Sarah McCoy – Edition « Pocket » – 507p

9782266250061

RésuméAllemagne, 1944. Malgré les restrictions, les pâtisseries fument à la boulangerie Schmidt. Entre ses parents patriotes, sa sœur volontaire au Lebensborn et son prétendant haut placé dans l’armée nazie, la jeune Elsie, 16 ans, vit de cannelle et d’insouciance. Jusqu’à cette nuit de Noël, où vient toquer à sa porte un petit garçon juif, échappé des camps…
Soixante ans plus tard, au Texas, la journaliste Reba Adams passe devant la vitrine d’une pâtisserie allemande, celle d’Elsie… Et le reportage qu’elle prépare n’est rien en comparaison de la leçon de vie qu’elle s’apprête à recevoir.

Mon avis : Quel roman!!! Touchant, bouleversant même!!! Les personnages principaux sont vraiment très attachants, pas mal de secondaires également. Il y a bien sûr des personnages exécrables (je ne vous fais pas de dessins, l’époque parle d’elle même), Elsie aura, toute sa vie durant,  chamboulé la vie des personnes qui l’auront approchée. Une grande dame pleine de modestie, pleine d’espoir en les lendemains meilleurs, malgré la dureté des épreuves vécues. J’ai vraiment beaucoup aimé découvrir ce roman. Il m’a captivée et bouleversée même par moments. Sarah McCoy nous livre une histoire passionnante écrite d’une bien belle manière. La fluidité de l’écriture rend la lecture très agréable à lire. Je vous le recommande vivement!!!

Citations préférées:
«  On n’a pas le droit de tout « peindre en noir » quand d’autres ont vécu bien pis »
 » Personne n’est mauvais ou bon par naissance, nationalité ou religion. Au fond de nous, nous sommes tous maîtres et esclaves, riches et pauvres, parfaits et imparfaits. »
Ces mots ont eu une résonance toute particulière après les nombreux attentats que le monde a connu ces derniers temps…

Ma note sur 5 : ❤ ❤ ❤ ❤ ❤

 

On lit quoi? – « La femme au carnet rouge » – Antoine Laurain

Dans le cadre du projet Lecture Commune 2016 avec Virginie et Maman Choco, nous avons ce mois-ci lu « La femme au carnet rouge » proposé par Virginie😉 . Pour rappel, le principe de ce projet est de lire toutes les trois à partir de la même date, un titre qui nous tentait. Chacune des participantes a proposé 4 livres qui seront lus tout au long de l’année, un par mois.

La femme au carnet rougeAntoine Laurain – Edition « J’ai lu » – 223p

41vJ1HRS9JL._SX307_BO1,204,203,200_

RésuméUn matin à Paris, alors qu’il ouvre sa librairie, Laurent Letellier découvre dans la rue un sac à main abandonné. Curieux, il en fait l’inventaire et découvre, faute de papiers d’identité, une foule d’objets personnels : photos, parfum… et un carnet rouge rempli de notes. Désireux de retrouver la propriétaire du sac, Laurent s’improvise détective. A mesure qu’il déchiffre les pages du carnet contenant les pensées intimes de l’inconnue, le jeu de piste se mue progressivement en une quête amoureuse qui va chambouler leurs vies.

Mon avis : Cette histoire fraîche et surtout sans prise de tête n’a rien de très transcendant… Malgré tout il fut assez facile à lire et plutôt agréable dans l’ensemble. Le gros bémol selon moi? l’absence totale de ponctuation dans les dialogues… j’ai vraiment trouvé cela très dérangeant… Une fin sans grande surprise ce qui justifiera sa note plutôt moyenne …

Ma note sur 5 : ❤ ❤ ❤

Retrouvez l’avis de Maman choco ICIje partage totalement son avis concernant le carnet de Laure 😉

On lit quoi? – « Les petites confidences du tea-club » – Vanessa Greene

Dans le cadre du projet Lecture Commune 2016 avec Virginie et Maman Choco, nous avons ce mois-ci lu « Les petites confidences du tea-club » proposé par Maman Choco 😉 Pour rappel, le principe de ce projet est de lire toutes les trois à partir de la même date, un titre qui nous tentait. Chacune des participantes a proposer 4 livres qui seront lus tout au long de l’année, un par mois.

Les petites confidences du tea-club Vanessa Greene – Version Kindle – 401 pages

Les-petites-confidences-du-tea-club-515160-d256

Résumé : « Elles sont trois. Trois femmes qui se rencontrent par hasard lors d’une brocante et qui tombent amoureuses d’un même service à thé. Comme elles veulent absolument ce magnifique service en porcelaine, elles décident… de le partager. C’est la naissance d’une sorte de club de thé. Et, surtout, d’une formidable amitié qui va bouleverser leurs vies. Il y a Jenny, impatiente de se marier avec Dan. Mais tout se complique lorsqu’une femme qui peut tout faire échouer refait surface… Maggie, elle, a tiré un trait sur l’amour et tente d’oublier son coeur brisé. Alors que sa carrière est sur le point de changer, le passé la rattrape. Et elle va devoir l’affronter. Enfin, il y a Alison, qui semble tout avoir : mariée avec son amour d’enfance, elle a deux petites filles parfaites. Jusqu’au jour où… »

Mon avis: Une écriture fluide, agréable à lire. Il s’agit là d’un roman plein de légèreté et de fraîcheur, idéal pour se détendre. Les personnages principaux comme les secondaires sont tous (ou presque) attendrissants. Les personnages secondaires ont une belle place. Une fin sans immense surprise mais belle malgré tout. J’avoue avoir eu une tendresse particulière pour Alison.

Ma note sur 5 : ❤ ❤ ❤ j’avoue que pour obtenir un 4e coeur il aurait fallu un peu plus de suspens, un peu plus d’intrigue finalement

Retrouvez l’avis de Maman Choco ICI .

Previous Older Entries

dear ema - blog littéraire

a book, a coffee, a cat

La Voleuse de Marque-pages

"Je n'ai jamais eu de chagrin qu'une heure de lecture n'ait apaisé" Diderot

À travers les mots

à travers mes mots , je vous donne mon avis .

sireadbooks

Amatrice et chroniqueuse livresques

Allez vous faire lire

Critiques et recommandations de livres jeunesse et young-adult

Sur ma table de nuit

Lire, c'est rêver les yeux ouverts.

Tea Time in Bloomsbury

“If you are cold, tea will warm you; if you are too heated, it will cool you; If you are depressed, it will cheer you; If you are excited, it will calm you.” ― William Ewart Gladstone

Mon rêve d'été

Venez, lisez, rêvez !

Ninie et ses aiguilles

Ma passion pour les travaux d'aiguilles

JCURLYR

Ouvre le menu et balade toi avec moi..

kirsteen duval

des émotions, des mots...

AnaVerbaniaZeBlog

Blog littéraire, mais pas que !

La Baie des Livres

La Théière et Le Livre