Le défi PKJ du mois

Pour ce mois d’août je me suis mise dans la tête de débuter un nouveau défi livresque… Le Défi PKJ, alors, certes je vais une fois de plus l’aménager à ma sauce puisque je ne me forcerais pas à lire des livres juste pour le défi…. cela me gâcherais le plaisir…. De plus, le fait qu’un livre puisse réunir plusieurs critères me plaît bien, cela laisse un peu de liberté. Je rayerais chaque élément « réussi » et noterais le titre du livre en question, enfin j’ajouterais le lien de ma chronique quand celle-ci sera publiée. Voilà donc la liste du défi du mois :

Les 30 choses à réaliser au mois d’août

1) Lire un livre de plus de 450 pages. -> « Un été 48 » d’Emmanuel Prost

2) Lire un PKJ. -> « Jean qui dort, Jean qui lit » – Christian Jolibois / Christian Heinrich

3) Tomber sous le charme d’un roman ->  « Un été 48 » d’Emmanuel Prost

4) Il y a une déclaration d’amour.

5) Lire est la première activité de votre journée. -> 09/08/17

6) Il y a du vert sur la couverture.

7) Il y a un quiproquo concernant l’identité d’un personnage.

8) Partager son avis d’un livre PKJ avec PKJ.

9) Parler du #défiPKJ sur les réseaux sociaux.

10) Il y une scène de fête d’anniversaire.

11) Vous rencontrez le mot « chouette » dans votre lecture.

12) Vous aimez beaucoup le titre de votre lecture.

13) Le héros/l’héroïne (et pas un personnage secondaire) se trouve dans un pays étranger/qui n’est pas son pays d’origine.

14) Il y a des références à la pop culture.

15) Le héros/l’héroïne doit sauver le monde.

16) Un des personnages est fan de quelque chose/de quelqu’un.

17) Le nom du héros/de l’héroïne est dans le titre.

18) Lire plusieurs livres en même temps.

19) Découvrir un nouvel auteur français.  ->  « Un été 48 » d’Emmanuel Prost

20) Le titre commence par la lettre N.

21) L’histoire commence page 9.

22) Il n’y a pas deux fois la même lettre dans le titre.

23) Il y a un chien dans l’histoire.

24) Le prénom du héros/de l’héroïne commence par la lettre D.

25) Il y a au moins 4 voyelles dans le prénom de l’auteur.  « Un été 48 » d’Emmanuel Prost

26) Il y a une scène sur une plage.  « Un été 48 » d’Emmanuel Prost

27) Un animal parle.

28) Il y a un protagoniste masculin dragueur.

29) Emporter avec soi un livre quelque part et finalement ne pas avoir le temps/l’occasion de lire.

30) Le narrateur du livre (narré à la première personne du singulier) n’est pas décrit physiquement.

dear ema - blog littéraire

a book, a coffee, a cat

La Voleuse de Marque-pages

"Je n'ai jamais eu de chagrin qu'une heure de lecture n'ait apaisé" Diderot

À travers les mots

à travers mes mots , je vous donne mon avis .

sireadbooks

Amatrice et chroniqueuse livresques

Allez vous faire lire

Critiques et recommandations de livres jeunesse et young-adult

Sur ma table de nuit

Lire, c'est rêver les yeux ouverts.

Tea Time in Bloomsbury

“If you are cold, tea will warm you; if you are too heated, it will cool you; If you are depressed, it will cheer you; If you are excited, it will calm you.” ― William Ewart Gladstone

Mon rêve d'été

Venez, lisez, rêvez !

Ninie et ses aiguilles

Ma passion pour les travaux d'aiguilles

JCURLYR

Ouvre le menu et balade toi avec moi..

kirsteen duval

des émotions, des mots...

AnaVerbaniaZeBlog

Blog littéraire, mais pas que !

La Baie des Livres

La Théière et Le Livre

%d blogueurs aiment cette page :