On lit quoi? Top Ten Tuesday # – Les 10 meilleurs romans lus jusqu’à maintenant en 2017

Cette semaine , le thème proposé par  « Frogzine« .

Réalisé via canva.com

 

Cette semaine, ça se complique un peu… parce que mon année 2017 est plutôt riche en belles découvertes, alors il m’a bien fallu faire un choix… et laissé certains de côté me fendrait presque le coeur… alors parce que bon il faut quand même choisir… voilà ma sélection 😉

Vous pourrez découvrir les résumés et mes chroniques en cliquant sur les titres

1/ Les ombres de Brocéliande – Lynda Guillemaud – Editions Librinova – 302p – lu en janvier
Pourquoi lui? Parce qu’au delà de la plume très agréable à lire de Lynda Guillemaud, j’ai beaucoup aimé l’intrigue mais aussi le cadre du roman, dans cette célèbre forêt tellement mystérieuse.

 

2/ Quand je serais partie – Emily Bleeker – Editions Amazon Crossing – 438p – lu en janvier
Pourquoi lui? Tout simplement parce qu’il m’a énormément touchée, je l’ai trouvé aussi captivant. Un roman plein d’intrigues chargées d’émotion, où le suspens est habilement ménagé.

 

3/  Le ciel est la limite – Anne Lanoë – Editions Fleurus – 253 p – lu en janvier 2017
Pourquoi lui? parce qu’il s’agit d’un roman jeunesse pour les +12 qui m’a beaucoup plu et beaucoup touché. J’ai vraiment apprécié ce livre qui a été pour moi une belle surprise.

 

4/ A chacun son rêve – Paul Ivoire – Editions Anne Carrière – 294p – lu en février
Pourquoi lui? Parce que j’ai trouvé que ce roman était un vrai petit bijou, de ces belles découvertes qui vous font chavirer.

 

5/ Intimidation – Harlan Coben – Editions France Loisirs – 407p – lu en avril
Pourquoi lui? Parce que un début qui m’a semblé un peu long, il su me surprendre, un livre plein de rebondissements. Harlan Coben… le maître du suspens!!

 

6/ Je ne sais pas dire je t’aime – Nicolas Robin – Editions Anne Carrière – 250p – lu en avril
Pourquoi lui? Parce que je suis tombée très vite sous le charme de l’écriture de Nicolas Robin, j’ai adoré cette jolie satyre sociale qui réserve des surprises. Un roman tendre, émouvant, drôle, délicieux.

 

7/ Le vertige des falaises – Gilles Paris – Editions Plon – 256p – lu en mai
Pourquoi lui? Parce que ce roman à plusieurs voix m’a embarquée dans un univers pesant et j’ai adoré ça. Un roman mémorable et très bien construit!

 

8/ Hôtel des muses – Ann Kidd Taylor – Editions Calmann-Levy – 396p – lu en juin
Pourquoi lui? J’ai apprécié ce roman et ses deux intrigues parallèles, d’un côté la vie sentimentale de Maeve et de l’autre l’aileronnage prenant et surprenant.

 

9/ Mon petit coeur de pierre – Lucile Caron Boyer – Auto édition – 226p – lu en juillet
Pourquoi lui? Encore un livre jeunesse que j’ai énormément apprécié, il s’agit d’un roman d’une justesse incroyable, tendre, ponctué de notes d’humour appréciables. Très belle découverte!!

 

10/ Et j’ai choisi de vivre – Marilyse Trécourt – Auto édition – 197p – lu en juillet
Pourquoi lui? Selon moi, le meilleur de cette auteure que j’apprécie énormément!! Prenant, intriguant, émouvant… simplement parfait!!!

Voilà j’avoue que je suis assez satisfaite de ce TTT 😉 Et vous avez-vous une idée des maisons d’éditions qui prennent le plus de place chez vous?  dites moi tout 😉

Publicités

On lit quoi? – « La saison des roses » – Victoria Connelly

La Saison des roses – Victoria Connelly – Editions « Amazon Crossing » – 352p – ebook

 

Résumé : À tout juste trente ans, Céleste Hamilton voit son destin tout tracé changer radicalement quand son mariage malheureux prend fin au moment même où meurt sa mère, avec laquelle elle entretenait de très mauvaises relations. Cette dernière laisse en héritage à ses filles la roseraie familiale au bord de la faillite. À contrecœur, Céleste retourne vivre dans le manoir de son enfance pour aider ses deux sœurs à restaurer la propriété et remettre sur pied l’entreprise familiale. Rejetée dans son enfance par sa mère narcissique, Céleste est rongée par le manque de confiance en elle. Mais pour éviter de perdre le manoir familial, elle devra trouver le courage d’affronter l’avenir et de prendre des décisions difficiles. La Saison des roses est un roman inspirant et sensible sur le courage, la persévérance et le pouvoir rédempteur de la famille.

Mon avis : J’ai tout de suite été séduite par cette belle couverture, puis je me suis lancée dans la lecture du résumé qui a fini de me charmer. Et puis… et puis j’ai commencé la lecture. Tout d’abord je tiens à préciser que j’ai vraiment été dérangée par la traduction… quelques fautes mais aussi et surtout cette vilaine idée de « traduire » la devise monétaire… Ok! le roman est traduit en français… mais l’intrigue se déroule tout de même en Angleterre… et traduire les sommes en euros… c’est franchement pas l’idée du siècle pour rentrer pleinement dans l’histoire… c’est pour moi un manque de cohérence!

Côté personnages j’ai trouvé les personnages masculins un peu caricaturaux avec deux hommes un peu « prince charmant » et le « salaud » de rigueur. Côté femmes on retrouve des personnages manquant cruellement de communication… des soeurs qui ne savent pas vraiment se parler, qui ne sont pas très unies finalement, qui ne se comprennent pas.

Côté intrigue, on découvre dans ce roman l’histoire des soeurs Hamilton qui se retrouve en charge de la roseraie familiale qui tombe en décrépitude. Elles vont devoir abandonner leurs démons du passé pour se donner les moyens de ne pas perdre cette bâtisse si chère à leur coeur. Mais le veulent-elles vraiment? Ce côté de l’intrigue est sympathique à suivre mais bien trop peu présent comparé à ce que j’attendais. Finalement on se retrouve projetée dans les romances des unes et des autres, d’ailleurs amateurs de chick-lit il vous plaira je pense.  Si cela s’arrêtait là, ma foi, le livre aurait pu être qualifié de plaisant… Mais… oui il y a encore un mais… il faut savoir que dans la biographie de l’auteur donnée par Amazon, il est stipulé que l’auteure est une passionnée de roses… Et bien même sans le lire, en se contentant de lire son roman c’est à n’en pas douter…. Elle aime ça!! Elle adore ça!!! Trop même! Le roman est terni par les nombreuses répétitions et longueurs notamment quand il s’agit de la roseraie. On nous inonde de noms, de détails, tellement que finalement on n’en ressort rien, on s’emmêle les pinceaux. C’est vraiment dommage! Enfin, c’est un roman sans grande surprise. Si vous cherchez un roman léger il peut être le bon 😉 .

 

Ma note sur 5 : ❤ ❤ (vraiment trop de longueurs et de détails à mon goût)

Merci à Amazon Crossing et NetGalley de m’avoir permis de découvrir ce livre. Si il vous tente, retrouvez-le sur Amazon ICI

 

On lit quoi? – « L’homme sans passé » – Kevin Wignall

L’homme sans passé – Kevin Wignall – Editions « Amazon Crossing » – 336p – format ebook

Présentation de l’éditeur : Ancien agent de la CIA, Dan Hendricks loue désormais ses services aux puissances étrangères pour retrouver et éliminer de dangereux fugitifs. Dans le monde dans lequel il évolue, la mort règne en maître et Dan sait que ses jours sont comptés. Il accepte pourtant une périlleuse mission qui pourrait bien être la dernière : retrouver un homme… qui n’a jamais existé ! Ce mystérieux individu, Jacques Fillon, serait mort dans un accident de bus dans le nord de la Suède en sauvant la vie d’une jeune passagère. Dans la petite ville dans laquelle il vivait, cet homme qui était déjà une énigme est devenu une légende après sa mort : ses papiers d’identité sont faux, personne ne sait qui il est, ni pourquoi il a accompli ce geste héroïque. Dan se lance à corps perdu dans une enquête pour découvrir sa véritable identité. Y parviendra-t-il avant que son propre passé ne le rattrape ?

Mon avis : Bon, et bien pour ma part je n’ai pas été séduite. Le suspens est là, mais j’ai trouvé quelques longueurs… en fait…. beaucoup de longueurs… Je pense que le tout aurait pu s’alléger d’une centaine de pages sans que cela n’impute quoi que ce soit à l’histoire. C’est ce qui est assez affreux finalement en écrivant cette chronique… J’aimerais vous dire que ce roman est un thriller fort sympathique, que l’intrigue est bien pensée, bien menée, que les personnages sont au top et que l’ambiance y est un peu pesante… Mais j’en retiens finalement … les longueurs… nombreuses et jusqu’à la fin … Les personnages voyagent et cela aurait pu être fantastiques de découvrir les avancées d’une intrigue bercé par des décors changeant…. mais là je n’ai pas pris beaucoup de plaisir… Peut être aurez-vous plus de chance que moi? 😉

Ma note sur 5 : ❤

Merci  à  Amazon Crossing et NetGalley de m’avoir permis de découvrir ce livre.   Si il vous tente, retrouvez-le  ICI  en format numérique ou papier!!! Profitez-en il est vraiment abordable 😉 .

On lit quoi? – « Quand je serai partie » – Emily Bleeker

Quand je serai partieEmily Bleeker – Editions « Amazon Crossing » – 440p – SORTIE LE 21 FEVRIER 2017

04

 

RésuméAlors qu’il rentre chez lui après avoir enterré Natalie, la femme de sa vie et la mère de ses trois enfants, Luke Richardson trouve sur le sol de l’entrée une enveloppe bleue sur laquelle son nom est inscrit, d’une écriture qu’il connaît bien : celle de son épouse disparue. Bouleversé, il découvre une lettre de Natalie, rédigée le jour de sa première séance de chimiothérapie près d’un an auparavant. C’est le début d’une longue correspondance unilatérale, qui conduit progressivement Luke à découvrir des secrets trop longtemps enfouis. Tourmenté par les lettres de son épouse, obsédé par le besoin de découvrir qui les envoie, Luke en vient progressivement à remettre en question son mariage et sa famille.Parviendra-t-il, au-delà de la peine et de la souffrance, à envisager un avenir où l’amour subsiste envers et contre tout ? Est-il trop tard pour tenir ses promesses quand la personne qu’on aime a disparu ?

Mon avis : Ouaw ouaw ouaw!!!! Tout d’abord un immense merci à AmazonCrossing et NetGalley de m’avoir permis de découvrir ce formidable roman avant même sa sortie. Ce roman aborde un sujet qui touche particulièrement l’auteur. Comme Natalie, Emily enseignait, comme Natalie, Emily a combattu la maladie, comme Natalie. Mais le reste est le fruit d’un beau travail est d’une merveilleuse imagination. Ce roman très bien construit et bien écrit nous embarque dans une histoire à la fois touchante et prenante. La lectrice que je suis aura dévoré la seconde moitié du roman avec une réelle avidité afin de connaître les secrets de Natalie. Je vous mentirais si je vous disais que je n’ai pas tenté de trouver des réponses aux questions que Luke se posait (et moi aussi de ce fait héhé 😉 ) et je dois avouer que je me suis plantée!!! Emily sait parfaitement égrener les informations qui mènent au dénouement… Elle ménage le suspens avec brio!! Certains passages m’ont vraiment beaucoup touchée, par exemple celui qui aborde la jeunesse de Luke, ou encore celui concernant Jessie. Ajoutez à ce qui est déjà la recette d’un très bon livre des personnages brossés avec réalisme et vous obtenez un livre vraiment génial qui mérite d’être lu!!! Si vous aussi vous aimez les livres absorbants courez vite pré-commandez votre exemplaire sur Amazon ( 5.99€ la version kindle, 9.99€ la version papier pas de quoi se priver!!)

Ma note sur 5 : ❤ ❤ ❤ ❤ ❤

 

Les notes de Grâce M.

Je lis, j'écris, je vis

L'ourse bibliophile

Brimborions et broutilles. De simples mots sur un livre, un film...

Lula Papote

Blog littéraire et autre blablas

La paupiette culturelle

A la recherche d'un avenir...

dear ema - blog littéraire

a book, a coffee, a cat

La Voleuse de Marque-pages

"Je n'ai jamais eu de chagrin qu'une heure de lecture n'ait apaisé" Diderot

À travers les mots

à travers mes mots , je vous donne mon avis .

sireadbooks

Amatrice et chroniqueuse livresques

Allez vous faire lire

Critiques et recommandations de livres jeunesse et young-adult

Sur ma table de nuit

Lire, c'est rêver les yeux ouverts.

Tea Time in Bloomsbury

“If you are cold, tea will warm you; if you are too heated, it will cool you; If you are depressed, it will cheer you; If you are excited, it will calm you.” ― William Ewart Gladstone

Mon rêve d'été

Venez, lisez, rêvez !