On regarde quoi? « Eternité » de Trần Anh Hùng

Il y a bientôt un an je vous parlais du livre « L’élégance des veuves » d’Alice Ferney, vous expliquant que je l’avais lu dans l’optique de voir ce film dont il est adapté… C’est ENFINNN chose faite 😉

La Bande annonce :

Le Pitch : Quand Valentine se marie à 20 ans avec Jules, nous sommes à la fin du 19e siècle. À la fin du siècle suivant, une jeune Parisienne, l’arrière-petite-fille de Valentine, court sur un pont et termine sa course dans les bras de l’homme qu’elle aime. Entre ces deux moments, des hommes et des femmes se rencontrent, s’aiment, s’étreignent durant un siècle, accomplissant ainsi les destinées amoureuses et établissant une généalogie… Une éternité…

Mon avis:   J’ai trouvé le film encore plus émouvant que le livre. La mise en scène est originale, l’histoire nous est narrée avec douceur et délicatesse, l’histoire d’un siècle de joies et de peines, de naissances et de deuils au travers des yeux et du coeur  des femmes de cette lignée … J’ai aimé redécouvrir le destin de ses femmes, si poignant. Autant j’avais trouvé le livre très sombre, autant le film lui rend ses couleurs, de part la douceur des éclairages mais aussi de la musique très présente. Je craignais également que l’adaptation puisse sembler « vide » puisque le livre est très court, mais vraiment non, c’est un très joli film très émouvant! Je suis ravie d’avoir enfin pu le voir et il s’agit là d’une des rares fois où je ne suis pas déçue d’une adaptation cinématographique. les actrices (puisque ce sont elles les personnages principaux) sont superbes, géniales!!!

Notre note sur 5: ❤ ❤ ❤ ❤ ❤

Et vous? vous avez lu le livre? vu le film?

Publicités

On regarde quoi? Cars 3

Deuxième séance ciné des vacances avec les crapauds… Alors pour trois raisons: 1/ Petit Crapaud semble fort être un cinéphile en herbe, 2/ y’avait quand même un joli programme cet été pour les enfants et enfin 3/ vu le temps génial dans les Hauts de France , le ciné est devenu LA destination privilégiée des sorties en familles… comme en automne quoi…  Cette fois, nous sommes allés voir « Cars 3 »

Le Pitch : Dépassé par une nouvelle génération de bolides ultra-rapides, le célèbre Flash McQueen se retrouve mis sur la touche d’un sport qu’il adore. Pour revenir dans la course et prouver, en souvenir de Doc Hudson, que le n° 95 a toujours sa place dans la Piston Cup, il devra faire preuve d’ingéniosité. L’aide d’une jeune mécanicienne pleine d’enthousiasme, Cruz Ramirez, qui rêve elle aussi de victoire, lui sera d’un précieux secours…

Notre avis:  Dans ce troisième volet, Flash Mc Queen perd de sa superbe, un jeune concurrent, plus rapide, plus à la pointe de la technologie, est bien décidé à lui faire de l’ombre, à prendre la place du grand champion. Après avoir tout donné sur une course, un accident le laisse blessé. Quelques mois plus tard alors que tout le monde dans le milieu de la course pense que c’en est fini de Flash Mc Queen et qu’il prend sa retraite, le grand Champion décide de remonter « sur piste », il ne se laissera pas pousser vers la sortie, il arrêtera de courir quand il l’aura décidé. Il intègre sa « nouvelle » écurie, où toutes les technologies lui sont mises à disposition ainsi qu’une coach… Mais tout ne se passe pas aussi bien qu’il l’espérait et le directeur lui même n’a pas foi en le retour de Flash Mc Queen. Alors Flash mise tout sur une course. Il s’entraîne, toujours accompagné de sa jeune coach, Cruz, qui rêvait de devenir une voiture de course, mais qui pense ne pas en avoir la carure. Cruz va se découvrir des talents cachés.

Ce dernier numéro (je pense qu’il sera donc le dernier) , termine la saga Flash Mc Queen joliment, on y voit beaucoup de transmission, ce qui rappelle la transmission de Doc Hudson envers Flash des premiers pas de du célèbre numéro 95.

Les répliques sur les précédents films m’avaient fait sourire, sur celui-ci moins, l’heure n’est plus vraiment à l’humour semble-t-il mais à l’émotion. 😉

Les crapauds ont beaucoup aimé ce film, je l’ai trouvé très bien fait, les graphismes sont époustouflants (mais pas de surprises venant de Disney Pixar).

Notre note sur 5: ❤ ❤ ❤ ❤ belle réussite pour un troisième volet 😉

On regarde quoi? « Dunkerque » – Christopher Nolan

Pour débuter notre week-end en amoureux avec Papa Frog, nous avions décidé d’aller se faire une toile et LE film qui nos bottait … était « Dunkerque » !!! Bon pas parce que tout le monde en parle mais surtout parce que « Dunkerque » c’est chez « nous »… et que nous étions curieux de voir ce que donnait ce film … tout simplement. Je vous laisse découvrir la bande annonce au cas où vous seriez passés à côté (sans rire j’ai peine à imaginer que ce soit possible mais bon ^^)

Le Pitch : Au début de la Seconde Guerre mondiale, en mai 1940, environ 400 000 soldats britanniques, canadiens, français et belges se retrouvent encerclés par les troupes allemandes dans la poche de Dunkerque. L’opération Dynamo est mise en place pour évacuer le Corps expéditionnaire britannique (CEB) vers l’Angleterre. L’histoire s’intéresse aux destins croisés des soldats, pilotes, marins et civils anglais durant l’opération Dynamo. Alors que le CEB est évacué par le port et les plages de Dunkerque, trois soldats britanniques, avec un peu d’ingéniosité et de chance, arrivent à embarquer sous les bombardements. Un périple bien plus grand les attend : la traversée du détroit du Pas de Calais.

Notre avis:  Ouaw ouaw ouaw!!!!! C’est avec ce genre de film qu’on comprend pourquoi le cinéma est un art!!!! Ce film est un chef d’oeuvre… J’ai adoré!!!! Non vraiment, je ne pense pas que je réussirais à trouver des points négatifs. J’a particulièrement aimé ce parti pris de ne pas montrer d’allemands. Ils sont là, sous-entendus, mais pas ouvertement présents. cela donne un film de guerre « pacifique », je m’explique. On est là pour découvrir l’opération Dynamo, et c’est ce qu’on fait… on ne tombe pas dans le « les gentils sont là  et les méchants sont là » … finalement y’à ni gentils ni méchants dans ce films. Il y a des soldats. Des soldats qui ont faim, qui ont soif, qui ont froid, qui ont peur!!! Des humains!!! parce que quand on nous raconte la guerre (dans les films j’entends), on nous montre souvent des espèces de super-héros sans peur ni sans reproches… peu convaincants. Ici Christopher Nolan nous montre des hommes! des vrais! Le tableau est hyper réaliste!! Au point où dès sa sortie DVD il rejoindra notre dvd-thèque comme un film à voir pour le devoir de mémoire. J’ai vraiment été touchée par ce film et par ces soldats.

Ce film a peu de dialogues mais ça lui va bien, on s’en passe totalement, l’essentiel est ailleurs, et puis, je pense que cela apporte du réalisme là encore. AAAAhhhh on le sait!!! Monsieur Nolan est un perfectionniste!!! ça se voit et c’est bien, parce que le résultat est à la hauteur!!!

La découpe du film est aussi intéressante… on y voit des soldats au sol, en avion, ou en bateau, des civils anglais également, on les suit, séparément… jusqu’au moment où leur chemin se retrouve réunit. J’ai beaucoup apprécié là encore.

Le film a été entièrement tourné dans les Hauts de France et ça c’est juste pour le côté « cocorico » de la nordiste que je suis 😉

Vous l’avez compris j’ai eu un très très gros coup de coeur pour ce coup de maître, pour ce magnifique chef d’oeuvre!!! au point que je trouve que mes mots semblent bien fades pour vous en parler.

Notre note sur 5: ❤ ❤ ❤ ❤ ❤

On regarde quoi? Moi, moche et méchant 3

Je vous l’avais dit, nous avions prévu d’aller au cinéma avec la Grande Grenouille et les Crapauds (pendant que Grenouille se faisait dorloter par Mamy 😉 )afin d’aller voir « Moi, Moche et Méchant 3 » … voici la bande-annonce , ensuite je vous donne nos impressions…

Le Pitch : Alors que Gru, totalement déprimé par sa mise à pied, tente de trouver une nouvelle voie, un mystérieux individu se présente pour l’informer du décès de son père. Dans la foulée, il lui annonce l’existence d’un frère jumeau prénommé Dru qui a exprimé le désir d’une rencontre. Ébranlé par la nouvelle, Gru interroge sa mère qui avoue son secret: après avoir donné naissance à des jumeaux, elle a divorcé en faisant la promesse à son ex-mari de disparaître totalement de sa vie en échange d’un des enfants. Tout en précisant, en substance, qu’elle n’a pas eu son mot à dire et que Gru n’est somme toute qu’un second choix. Si Gru, tout d’abord enthousiasmé à l’idée d’avoir un frère, se rend avec Lucy et les filles dans son île natale, Freedonia, pour rencontrer son jumeau, il déchante vite quand il découvre que Dru est nettement supérieur à lui, et ce en tout point. Là où Gru est un misanthrope aussi dépourvu d’emploi que de cheveux, Dru arbore une masse capillaire impressionnante, un charisme naturel et une fortune colossale héritée de son père et de son élevage de cochons. Gru est rapidement miné par un sentiment d’infériorité, quand Dru lui révèle sa faille: leur père n’a jamais vu en lui l’étoffe d’un méchant, et de ce fait ne l’a pas formé dans cette direction qui est pourtant la marque de fabrique de la famille. Avec son aide, ils pourraient à eux deux perpétuer la tradition familiale.  Gru se sent alors investi d’un rôle de «grand frère» et lui livre les secrets de l’utilisation des gadgets ultra-sophistiqués de leur père avec l’intention d’en profiter pour mettre hors d’état de nuire l’insaisissable Balthazar Bratt. Mais cette alliance se voit sérieusement menacée par un cas aggravé de rivalité gémellaire qui va vite les dépasser et les handicaper face à un ennemi à l’envergure encore inégalée.

Notre avis:  Bon Papa Frog a failli s’endormir mais c’est un Papa Frog pas très réceptif aux films d’animations… Finalement il était l’adulte qui nous a amené…. et même malgré l’absence de Grenouillette il avait avec lui 4 enfants (je retombe systématiquement en enfance avec les films d’animations… bon Papa Frog vous dirait sûrement que je n’en suis jamais totalement sortie puisqu’il avoue que mon côté femme-enfant est bien présent) pffff même pas vrai en plus!!! 😛 …. Revenons donc à nos moutons, ou plutôt à nos Minions … Pour ma part, je n’avais pas vu ni le 1 ni le 2, heureusement donc que mes enfants eux si, même si la seule qui a été disposée à m’éclairer fut Grande Grenouille, j’ai donc pu replacer rapidement les personnages afin de comprendre un peu plus. Les Crapauds étaient rivés sur l’écran et se sont tout simplement régalé. Je ne sais pas si les Minions avaient dans les deux premiers un rôle aussi… peu utile et intéressant mais dans celui-ci je dois dire que ce sont les seuls qui ne m’ont pas beaucoup plu… Aaaahhh allez si en fait , j’ai bien aimé leur langage qui m’a fait pouffé à 2/3 reprises. En tout cas les enfants semblaient contents de les retrouver 😉

Notre note sur 5: ❤ ❤ ❤ ❤ une bonne séance ciné avec un film qui mélange savamment émotion et humour…

On fait quoi? – Le programme de la semaine de la Frog Family!!

Coucou les Frogamis!! Vous l’aurez remarqué un peu à la bourre aujourd’hui pour vous présenter un article. Mais ce sont les vacances, pas facile donc de gérer les plannings avec autant de rigueur quand tout nous appelle à être plus cool 😉 . Même les stats semblent montrer que vous êtes vous aussi en vacances 😉 non? Vous êtes là? mais montrez-vous j’adore ça!!!

 

Voici le programme de la Frog Family pour cette semaine qui débute :

Lundi : une simple sortie magasin (eux veulent des hand spinners) et moi j’aimerais passer à Action

Mardi : une journée à la cool à la maison entre jeux et devoirs de vacances si si!!! il le faut 😉 et Maman Frog va avec une de ses amies faire son plein à la médiathèque 😀 😀 😀

Mercredi : sortie cinéma pour aller voir « Moi, moche et méchant 3 » dont je vous parlerais évidemment 😉

Jeudi : Direction un parc qui se situe près d’un petit aérodrome, donc ils y verront les avions, puis balade au sein du parc qui se veut complet : animaux, côté « forestier », toboggans et tourniquets… tout pour passer une journée sympa avec 4 nioutes âgés de 2 à 14 ans… d’ailleurs petite parenthèse, c’est juste l’ENFEEEEEEEER pour trouver des sorties qui puissent satisfaire TOUTE la famille ^^
(photos trouvées sur le blog  » La malle à gribouilles » )

Vendredi : une journée à la cool entre jeux et devoirs de vacances (oui oui encoooore 😀 😀 ) rien n’empêchera une petite balade autour de la maison  😉

Samedi : Grande Grenouille est invitée à l’anniversaire d’un ami. Alors nous la déposerons, nous irons manger avec nos crapauds et notre grenouillette avant de la reprendre et de partir pour une aprem en extérieur 😉

Dimanche : là encore journée à la cool, avec je l’espère plein de câlins puisque les crapauds partiront à 18h pour deux semaines chez leur papa 😉

J’aimerais aussi réussir à finir mon livre afin de pouvoir vous représenter des chroniques très vite, j’ai un peu perdu le rythme avec les vacances ourch :/ Et vous? comment allez-vous passer votre semaine?

On en parle! – Interview « Habile » – Un duo qui fait rire!

Je suis tombée un peu par hasard sur « Et tout le monde s’en fout #1″, en furetant sur Facebook… J’ai regardé cette vidéo et… j’ai adoooooréééé!!!! j’ai vraiment trouvé ça drôle et génial!!!!!! Cette façon qu’à Axel de vulgariser les thèmes habituellement très sérieux et de les traiter avec humour… Tout en menant à la réflexion… c’est géant!!!! et je suis vraiment fan, j’attends d’ailleurs les vidéos avec une grande impatience… je vous laisse découvrir la vidéo qui m’a rendu fan 😉 (mais n’hésitez pas à aller découvrir également : l’argent , les émotions, l’eau, le désir sexuel et le vote blanc)

En cherchouillant un peu plus, en creusant un peu, désireuse d’en savoir un peu plus sur ce grand dingue… j’ai découvert « Habile », une page dédiée aux vidéos d’Axel et de son comparse Benjamin. Notamment les vidéos de « Le jour où j’ai inventé… » des vidéos là encore extravagantes, mais moi ça me donne le sourire, ça apporte un peu de légèreté… voici un exemple (j’ai choisi le foot comme un clin d’oeil à Fred de Et si on parlait culture, il comprendra 😉 ) :

 

J’ai eu la chance que Benjamin Carboni et Axel Lattuada acceptent de répondre à quelques questions pour mieux les connaître… Entretien…

1/ Pourriez-vous vous présenter en quelques mots svp?

Benjamin Carboni – Alors moi j’ai 24ans, je viens de Roanne une petite ville de la Loire, j’ai découvert le théâtre vers l’âge de 15 ans, j’ai ensuite bossé dans des villages vacances en tant que G.O ( eh oui ! ) puis une rencontre m’a poussé à monter à paris tenter ma chance. J’ai suivi une formation de 3 ans et puis me voilà aujourd’hui .

Axel Lattuada32 ans, né à Charleville-Mézières d’une mère caféinomane et d’un père collateur (#2minutesdupeuples). Je fais des études de cinéma en fac à Amiens et viens sur Paris en 2007 pour tenter de devenir réalisateur. Je vis du montage, fais 8 courts métrages, une pièce de théâtre et me lance sur le web devant la caméra avec Benj.

 

2/ Depuis quand vous connaissez-vous? Comment vous êtes vous rencontrés?

Benjamin Carboni – J’ai rencontré Axel il y a  4 ans, lors de la création de sa pièce “ mortis mercator” où il cherchait un jeune comédien pour jouer plusieurs rôles, on a tout de suite accroché.

Axel LattuadaJ’ai rencontré Benjamin il y a 2 semaines lors d’une réunion des amnésiques anonymes.

 

3/ Quand et comment vous est venue l’idée de lancer “Habile”?

Benjamin Carboni – Haha c’est assez amusant. La base de tout ça c’est notre programme “ le jour où j’ai inventé » . Je travaillais à l’époque dans un magasin de chemise, un jour pendant ma pause, j’étais Place des Vosges à Paris, j’ai observé les gens, et je me suis demandé comment tout ce qu’ils pouvaient avoir avait été inventé. Puis l’idée est arrivée dans les minutes qui ont suivies , j’ai appelé Axel qui était en vacances et c’était parti.

Axel LattuadaEn vrai il matait une meuf qui remontait sa bretelle de soutien gorge et il s’est dit “c’est dingue le mec qui a eu l’idée d’inventer le soutien gorge”. J’étais sur la plage quand il m’a envoyé un texto qui disait “j’ai une idée d’un programme court qui s’appellerait Le jour où j’ai inventé”, ça m’a tout de suite accroché.

 

4/ Pourquoi “Habile”?

Benjamin Carboni – Plusieurs raisons, personnellement je trouve ce mot beau et drôle, ensuite c’est une référence à OSS 117 qui est un film référence pour moi et qui image bien notre humour.

Axel LattuadaC’est effectivement une réplique culte que Benj sort toutes les deux minutes, et ça sonnait bien pour un nom de collectif.
5/ Pouvez-vous nous expliquer, nous raconter, l’histoire et l’esprit de “Le jour où j’ai inventé”?

Benjamin Carboni« Le jour où j’ai inventé » , comme j’explique son origine plus haut, c’est simplement l’histoire de deux mecs qui invente des trucs absurdes ou inutiles sans but précis. Le but pour nous était surtout de faire découvrir notre univers, les inventions sont surtout prétexte à jouer et s’amuser.

Axel LattuadaIl n’y a pas longtemps quelqu’un a mentionné Boris Vian dans un commentaire sur un épisode. Ca m’a beaucoup touché car c’est une profonde référence en ce qui me concerne et c’est emblématique de l’esprit surréaliste que je souhaite insuffler à mon travail.

 

6/ Benjamin , on peut actuellement te retrouver au théâtre Darius Milhaud dans “Les émois de Voltaire” peux tu nous en parler?

Benjamin Carboni- Oui effectivement, c’est un projet que je prépare depuis plusieurs mois déjà,  j’ai été contacté par l’auteur de la pièce pour interpréter et raconter la vie de ce grand homme. C’est un “seule en scène” dans lequel je suis accompagné par une magnifique danseuse, qui retrace la vie de l’homme qu’était voltaire derrière le philosophe que l’on connait tous,  à travers des lettres qu’il a rédigé tout au long de sa vie.

Axel LattuadaOui effectivement, c’est un proj… ah non c’est pas moi Benjamin.

 

7/ Axel, comment t’es venue l’idée de “Et tout le monde s’en fout”?

Axel LattuadaL’idée de « Et tout le monde s’en fout » vient des heures de discussions passées avec Fabrice De Boni a parler de sujets de dingues dont personne ne parle. M’intéressant depuis plusieurs années au développement personnel, à la spiritualité ou encore à la neuroscience et Fabrice étant un puits de connaissances sur des milliards de sujets, j’ai vu un vivier d’idées potentielles pour un programme de vulgarisation basé sur l’humour.

Benjamin Carboni – humm Habile !

 

8/ Quelle est (sont)  la (les) motivation(s) qui vous guide(nt) dans la réalisation de vos vidéos?

 Benjamin Carboni Le plaisir de s’amuser entre potes et de faire rire les gens, partager notre univers.

Axel LattuadaGrave. Le média internet permet de façon spontanée de livrer sa vision du monde, et des fois ça plait à des gens 🙂

 

9/ Vous prenez des trucs pour être aussi déjantés? Non sérieusement, comment vous viennent toutes ses idées?  

Benjamin CarboniC’est une mécanique, une façon de penser. De base tout ce qui est absurde me fait mourir de rire, ensuite c’est juste un rythme à prendre pour transformer les choses de tous les jours dans notre langage à nous.

Axel LattuadaMoi je bois régulièrement de l’essence, ça aide. Sinon j’aime par dessus tout tourner la tête à 45 degrés pour voir le monde sous un nouvel angle. Et l’absurde permet de comprendre bien des choses.

 

10/ Enfin, que pourrions-nous vous souhaiter dans les semaines, mois ou années à venir?

Benjamin CarboniDe garder le plaisir et l’amitié que l’on a tous les deux surtout . Et puis pourquoi pas faire un film ensemble un jour?  on en a envie en tout cas.

Axel LattuadaDe continuer de se marrer entre potes et d’avoir l’occasion de faire des projets encore plus ambitieux sans trop de contraintes. Et surtout de pouvoir mettre un jour un vrai pingouin dans une vidéo.

Merci à vous Benjamin et Axel! J’espère que ce n’est qu’un début pour tous les deux 😉 .

Alors les Frogamis? Vous connaissiez? vous aimez? dites moi tout!!!

On regarde quoi? « Les Schtroumpfs et le village perdu »

Les Schtroumpfs et le village perdu – Sortie le 25 mars 2017

SynopsisLa Schtroumpfette, le Schtroumpf costaud, le Schtroumpf à lunettes et le Schtroumpf maladroit ont filé en douce pour suivre une carte vers un mystérieux village. Mais le chemin qui y mène regorge d’embuches, de créatures magiques et de souterrains labyrinthiques. Il leur faudra par ailleurs redoubler de prudence puisque Gargamel n’est pas loin et compte bien les arrêter.

Notre avis : Bon je trouve le synopsis un peu léger… Alors je vais déjà vous donner notre version 😉 . La schtoumpfette, seule fille de la tribu, vit finalement mal sa situation. Tous ses amis ont un nom qui les qualifie… pas elle. Finalement elle se sent différente, elle ne sait plus trop qui elle est et son rôle au sein de la tribu. Elle se met alors en quête de rejoindre le village perdu malgré un passage obligé par la forêt interdite… Les Schtroumpfs costaud, à lunettes et farceur l’accompagnent sans trop lui laisser le choix. Notre avis maintenant. Le film est beau! il en ressort vraiment un univers magiques, que ce soit par ses créatures, ses couleurs… Mon coeur d’enfant a vraiment beaucoup aimé, les Crapauds et Grande Grenouille également 😉 . Je dois aussi avouer que je n’étais pas super fan du côté, bande de gars avec une seule fille… qui sert pas à grand chose des Schtroumpfs… et bien là!!!! Crise féministe!!!! C’est LE moment des filles! Le quart d’heure (ou plutôt l’heure et demie) de gloire de la Schtroumpfette … Et rien que pour ça on a tous aimé chez La Frog Family 😉 J’ai vu des crapauds, pris dans l’histoire, s’extasier par ci, s’émouvoir par là…. Bref très bon moment familial 😉

Notre note sur 5 : ❤ ❤ ❤ ❤ ❤

Déjà disponible en pré-commande ICI .

Previous Older Entries

Les notes de Grâce M.

Je lis, j'écris, je vis

L'ourse bibliophile

Brimborions et broutilles. De simples mots sur un livre, un film...

Lula Papote

Blog littéraire et autre blablas

La paupiette culturelle

A la recherche d'un avenir...

dear ema - blog littéraire

a book, a coffee, a cat

La Voleuse de Marque-pages

"Je n'ai jamais eu de chagrin qu'une heure de lecture n'ait apaisé" Diderot

À travers les mots

à travers mes mots , je vous donne mon avis .

sireadbooks

Amatrice et chroniqueuse livresques

Allez vous faire lire

Critiques et recommandations de livres jeunesse et young-adult

Sur ma table de nuit

Lire, c'est rêver les yeux ouverts.

Tea Time in Bloomsbury

“If you are cold, tea will warm you; if you are too heated, it will cool you; If you are depressed, it will cheer you; If you are excited, it will calm you.” ― William Ewart Gladstone

Mon rêve d'été

Venez, lisez, rêvez !