On lit quoi? – « Et j’ai choisi de vivre » – Marilyse Trécourt

Et j’ai choisi de vivre – Marilyse Trécourt – Editions « Librinova » – 210p – ebook

 

 

Résumé« — Allô, pourriez-vous envoyer une ambulance, s’il vous plaît ? C’est pour mon mari. Il… il est inconscient. » Alice et Maxime avaient un rêve : s’installer au Etats-Unis pour ouvrir une boulangerie en plein cœur de Manhattan. La vie les a exaucés, même au-delà de leurs espoirs.  Jusqu’au jour où un grain de sable s’immisce dans l’engrenage de leur bonheur. Maxime est retrouvé inanimé, avec un traumatisme crânien. Que lui est-il arrivé ? Pourquoi Alice est-elle suspectée, alors qu’elle l’aime depuis leur premier regard ? Que cherche-t-elle à cacher, au péril de sa propre vie ? Une histoire qui sonde les secrets qui sommeillent au fond de nous, ceux que l’on ne se pardonne pas, ceux qui reviennent nous hanter alors qu’on les croyait enfouis dans les cendres du passé.
Ce cinquième roman conjugue suspense et émotions, amour et mensonges, sacrifices et culpabilité, tout en vous posant une question : et vous, avez-vous choisi de vivre ?

Mon avis : Vous devez sûrement vous souvenir de Marilyse Trécourt… Une auteure que je vous ai déjà présenté avec « Le bon Dieu sans confession » ainsi que « Otage de ma mémoire« . Vous le savez donc, elle fait partie des auteures montantes que je suis assidûment parce que j’apprécie vraiment beaucoup ses romans!! Alors que vous ayez suivi un de mes conseils en découvrant à votre tour un de ses précédents livres, ou que vous la découvriez aujourd’hui même avec cet article… Ce nouveau roman «  Et j’ai choisi de vivre » est sûrement le meilleur que j’ai lu de cette talentueuse écrivaine. Vous voilà prévenus 😉 .

Nous retrouvons dans ce roman l’ambiance qui m’avait tant embarqué dans « Otage de ma mémoire » en mieux encore, une ambiance prenante parfois pesante toujours intrigante. Nous y découvrons une palette de personnages magnifiquement dessinés. Des gentils pas forcément gentils, des méchants pas forcément méchants…. Le lecteur est floué, pris dans le fil de l’intrigue et pris au piège de ses propres ressentis, on s’attache à un personnage avant de découvrir qu’il n’est pas celui que l’on pensait… On est surpris, parfois secoués… et si on est comme moi… et bien on aime ça!!!!

L’intrigue se dessine au travers de plusieurs narrateurs (rassurez-vous on ne s’y perd pas pour autant), ce qui donne le point de vue de chacun des protagonistes, on avance doucement en ajoutant des bribes d’indices jusqu’au dénouement final de toute beauté et pleine de tendresse et d’émotions. J’ai bien réussi à percer un mystère avant de le découvrir dans le texte mais il était suffisamment sous-entendu pour cela… pour le reste je l’ai découvert au moment où Marilyse voulait que je le découvre 😉 Bien joué!!!!

Du côté de l’écriture, elle est toujours belle, toujours travaillée, et se lit avec aisance et fluidité. Il y a du suspens, ni trop ni trop peu, de l’émotion sans jamais tomber dans le mélo, LE zeste d’amour qui donne un peu plus de saveurs, la recette parfaite! et moi je me suis REGALEE avec ce livre!!! Vraiment il s’agit là d’un magnifique coup de coeur que je vous recommande vivement!!!!

Ma note sur 5 : ❤ ❤ ❤ ❤ ❤

Merci à Marylise Trécourt de m’avoir permis de découvrir ce livre. Retrouvez le dès à présent ICI  en format broché et ICI pour le format numérique kindle .

 

On lit quoi? – « Vinyle émoi » – Sébastien Poussin

Vinyle émoiSébastien Poussin  – Editions « Librinova » – 231p – ebook

 

 

RésuméTout a démarré ce soir-là. Le soir de mon quarantième anniversaire. Une soirée de retrouvailles entre amis, dans la chaleur estivale d’un mois de juillet. Un moment de rêve pour le doux nostalgique que je suis. Un rêve inespéré et salvateur. Je m’appelle Jean, je vis seul, séparé de mon ex-femme, Louise, la mère de ma fille Juliette, âgée de douze ans. Je suis devenu malgré moi un solitaire, souvent rempli de tristesse et de vague à l’âme. Mélancolique de cet amour perdu. Tout a démarré ce soir-là, dans la chaleur de cette nuit d’été, entouré de ces amis bienveillants et veillant bien. Le cerveau embrumé par les rires, l’alcool, la joie et le plaisir de s’être retrouvés. Parmi les cadeaux, un objet à la fois neuf et suranné. Un vinyle. Un magnifique vinyle.  Tout a démarré ce soir-là, avec cet objet à l’esthétisme implacable bientôt déclencheur des nouveaux élans et de nouvelles quêtes insoupçonnées. Quêtes musicales et amoureuses. Un nouveau départ à ma vie.

Mon avis : Je dois avouer que j’ai un avis assez mitigé sur ce livre… Un peu comme si je peinais à savoir précisément quel est vraiment mon avis … Alors, je vais vous écrire ce que j’en ai pensé et puis on verra en résumé ce qui prédominera 😉 . Déjà, en vous aventurant dans ce livre, préparez-vous à faire ou à refaire votre culture musicale. C’est une vraie richesse sur la Musique. Les vinyles  représentent en réalité selon moi  le symbole d’une part, de cette musique si chère aux « oreilles » de Jean, mais d’autre part, l’objet en lui même est le symbole du passé. Jean est un homme qui ne s’est pas remis de son divorce, il n’a pas fait le deuil de son mariage. J’avoue que dans les premiers temps du livre, j’ai eu ce sentiment d’être inondée de détails, de références musicales, me laissant l’impression que l’intrigue principale passait un peu au second plan. Puis, au fil des pages, cette impression s’est légèrement dissipée… mais pas totalement.

Le roman se tisse entre l’intrigue plutôt sympathique à suivre de cet homme qui évolue, qui sort de cette sorte de léthargie dans laquelle il se complaisait depuis sa séparation grâce à la Musique et à sa fixette sur les vinyles, nous montrant comme la musique peut agir comme une sorte de thérapie;  et entre un côté presque encyclopédique qui je dois le dire a pris un peu trop de place à mon goût.

Jean va voir sa vie changée radicalement grâce à ce cadeau d’anniversaire pas comme les autres, son évolution vers le bonheur a été agréable à lire, cependant la fin est un peu trop prévisible, selon moi elle est comparable à celles des romans chick-lit. Un avis assez mitigé donc pour ce livre qui je pense ne me restera pas mémorable.

Ma note sur 5 : ❤ ❤  1/2

Merci à Librinova de m’avoir permis de découvrir ce livre. Si il vous tente, retrouvez-le en format kindle ICI. Pour le format epub RVD ICI.

 

On lit quoi? – « Otage de ma mémoire » – Marylise Trécourt

Otage de ma mémoire – Marylise Trécourt – Editions « Librinova » – 210p – ebook

 

Résumé : « Je me sens impuissante, prisonnière d’une angoisse qui me submerge. Je ferme les yeux, à la recherche de souvenirs. Je me retrouve face à une porte en métal dur et froid, sans poignée. Je tambourine, je la pousse de toutes mes forces, je me jette contre elle, je pleure, je supplie, je la griffe avec mes ongles en sang. Mais elle résiste, imperturbable, impitoyablement fermée sur ma mémoire. »  En se réveillant ce matin-là, tous ses souvenirs ont disparu. Sa voix également.  Qui est-elle ? Pourquoi personne ne s’inquiète-t-il de son absence ? Quelles sont les réelles motivations de ceux qui prétendent l’aider ? Et surtout, pourquoi l’éventualité de retrouver la mémoire l’effraie-t-elle autant ?  Plongez avec elle sous hypnose dans les méandres de sa mémoire, de son identité, des épisodes de sa vie, pour remonter le temps jusqu’au jour où tout a basculé.

Mon avis : Je vous avais déjà parlé de Marylise Trécourt, cette auteure que j’ai découvert avec une comédie délicieuse, souvenez-vous, « Le bon Dieu sans confession » (clic sur le titre pour découvrir cette chronique). Déjà j’avais aimé la plume de cette auteure de talent dans ce roman frais et léger. Ici, changement d’ambiance, on passe de la fraîcheur et la légèreté à une ambiance intrigante, prenante, presque pesante. On y découvre une femme, qui a oublié qui elle est. Imaginez le cauchemar! Et au fur et à mesure de ce roman, le lecteur va être pris dans la quête identitaire de ce personnage principal plutôt émouvant. Marylise Trécourt est géniale, elle parvient à plonger le lecteur dans des questionnements, des suppositions comme s’il se retrouvait à la place de cette jeune femme perdue. Je dois même avouer avoir été flouée, me méfiant de certains personnages pourtant inoffensifs, élaborant dans mon cerveau, peut-être un peu trop torturé, des scénarios à mille lieux du dénouement. Le suspens est ménagé, chaque élément est distillé avec soin, la plume est addictive, voilà donc tous les ingrédients d’un bon livre selon moi. Je dois pourtant souligner que l’épilogue est plutôt assez prévisible une fois le dénouement découvert, mais rassurez-vous il ne gâche pas la lecture, je dirais qu’il termine joliment ce roman qui ne se lit pas, il se dévore!! En résumé, ce livre aux accents de thriller psychologique est une vraie belle découverte que je vous recommande si vous êtes amateur du genre ! 😉

Ma note sur 5 : ❤ ❤ ❤ ❤ ❤

Merci à Marylise Trécourt de m’avoir permis de découvrir ce livre via SimPlement. Si il vous tente, retrouvez-le en format papier  aux éditions Carnets Nords ( édité depuis avril 2017) ICI

 

On lit quoi? – « Dis-moi que tu mens » – Sabine Durrant

Dis-moi que tu mens – Sabine Durrant – Editions « Préludes » – 416p – ebook

 

Résumé : Tout commence par un mensonge. De ceux qu’on fait tous pour impressionner une vieille connaissance. L’histoire de votre vie, légèrement embellie, face à cet avocat brillant, époux et père comblé, que vous avez croisé par hasard. Puis, sans savoir comment, vous vous retrouvez à dîner chez lui, à accepter une invitation en vacances, propulsé dans une vie de rêves – celle à laquelle vous avez toujours aspiré. Jusqu’à ce que cette vie ne semble plus si idyllique… Mais vous êtes déjà pris au piège, transpirant sous l’impitoyable soleil de Grèce, brûlant d’échapper à la tension ambiante. Alors vous comprenez que, si douloureuse la vérité soit-elle, ce sont vos mensonges qui ont causé le plus de tort… Et, à ce moment-là, il est déjà trop tard.

Mon avis : J’étais très attirée par la couverture et le résumé de ce livre… mon avis ne sera pas à la hauteur de mon envie. J’ai tout d’abord trouvé les chapitres longs, dans tous les sens du terme. Certains chapitres n’avaient pour dire aucun intérêt réel dans l’histoire, les éléments sont détaillés, archi détaillés…. mais trop de détails tue le détail… Et j’ai perdu ton intérêt. Dommage parce que la base de l’intrigue est vraiment sympa, j’avais très envie de découvrir comment, après s’être mis dans une pagaille tout seul par le mensonge, Paul se débrouillerait. Finalement je me suis vue me forcer à lire … et ça c’est jamais trop bon :/ Alors oui je l’avoue j’ai sauté quelques pages par ci, un chapitre par là, j’ai finalement survolé la seconde moitié du roman. Ce qui est assez « affreux » c’est que dans le premier tiers j’avais failli décrocher, mais un passage du livre m’a titillée et je me suis accrochée…. pour mieux tomber après. Vraiment dommage. Je pense qu’une fois encore je n’étais pas le bon public pour ce livre.

Ma note sur 5 : ❤ ❤ (vraiment trop de longueurs et de détails à mon goût)

Merci à Préludes et NetGalley de m’avoir permis de découvrir ce livre. Si il vous tente, retrouvez-le sur Amazon ICI

 

On lit quoi? – « Le Président » – David Guinard

Le Président – David Guinard – Editions « Librinova » – 294p – ebook

 

Résumé : Il paraît qu’en politique, la réalité dépasse souvent la fiction. L’élection de Donald Trump aux Etats-Unis, la décision du Royaume-Uni de sortir de l’Union Européenne, la victoire de François Fillon à la Primaire de la Droite et du Centre, puis le « Pénélope Gate », la montée d’Emmanuel Macron dans la course à l’Elysée ou le renoncement de François Hollande sont autant d’exemples récents qui semblent donner raison à cet adage.
Dans ce contexte mouvant, ne peut-on pas imaginer un retour de Nicolas Sarkozy dans la course à l’élection Présidentielle de 2017, à l’aune d’événements peut-être pas si improbables que ça…

Mon avis : Je dois avouer que lorsque j’ai reçu le communiqué de presse pour ce livre j’ai hésité un petit moment. Ce livre était à l’opposé de ceux que je lis habituellement, que je prends plaisir à dévorer… Et puis je me suis dis que parfois il faut se laisser aller à sortir des sentiers battus, de sa zone de confort, alors j’ai accepté ce service presse… Bon comme je le redoutais je n’aurais jamais réussi à me faire à ce livre. Sa grosse tendance uchronique m’a un peu gênée à entrer dans l’histoire. Ensuite, j’ai eu je dois l’avouer un peu de mal avec l’écriture… le plus fréquemment le langage utilisé est courant, puis par ci quelques pointes de soutenu et par là quelques pincées de familier (pour ne pas dire de vulgarité). J’ai vraiment eu du mal avec ces pincées. Je ne suis pas de celles qui s’offusque vite mais quand même. Alors je précise qu’il s’agit des pensées du personnage que, je pense,  David Guinard souhaitait juste retranscrire au plus juste… sauf que moi ça ne m’a pas aidée. Le personnage de Sébastien m’a très vite déplu :/ .
Finalement ce qui n’aura vraiment pas adhéré pour moi… C’est l’uchronie… Imaginer une situation qui n’a pas eu lieue dans un moment aussi précis que réel à savoir la campagne présidentielle 2017, je n’y suis pas arrivée. Désolée David Guinard je n’aurais pas été Le bon public pour votre roman. Mais si vous êtes adeptes d’une part des romans uchroniques et d’autres part intéressés (même un peu) à la politique alors ce roman pourrait vous plaire 😉 .

Ma note sur 5 : ❤

Merci à Librinova de m’avoir permis de découvrir ce livre. Si il vous tente, retrouvez-le sur la librairie Librinova en version ebook ou papier  ICI  

logo-librinova-complet

On lit quoi? – « Demain je pars » – Laurent Leoncini

Demain je pars. – Laurent Leoncini – Editions « Librinova » – 274p – ebook

 

RésuméCela ne vous est jamais arrivé d’avoir envie de tout plaquer, que vous ayez seize, vingt-cinq, ou cinquante ans ? Changer de pays, de climat, de culture, de vie. L’homme est-il fait pour vivre toute son existence avec la même femme ? Ai-je fait le bon choix ? Après tout, je n’ai qu’une seule vie, je prends le risque ou pas ? Tout plaquer sur un coup de tête déjà trop réfléchi, remplacer ses habitudes quotidiennes pour découvrir quelque chose de nouveau. Pas comme une aventure de vacances pour faire un break, mais partir sans avoir l’idée de revenir, un départ sans retour possible dans le passé. Ça fait quoi de partir sans se soucier de payer son loyer, ses factures, de laisser ses meubles, ses souvenirs, vieilles pantoufles usées que l’on gardait sans savoir pourquoi. Est-ce de la lâcheté, ou du courage ? Alors quoi faire, garder cette idée comme un beau rêve auquel on pense chaque nuit et que l’on oublie quand le réveil sonne, pour vivre une vie sans surprise dont on connaît déjà le déroulement. Ou bien partir au risque de se ramasser la figure, et de gâcher sa vie ?

Mon avis : Ce livre est un premier roman et je dois dire que je le trouve plutôt prometteur. (Laurent si vous me lisez pardonnez-moi d’avance je ne vais pas dire QUE du bien 😉 ). Premièrement concernant la construction du livre, je dois dire que j’ai trouvé les chapitres un peu, et même parfois trèès longs. Mais je me suis accrochée et j’ai bien fait !! ;). Concernant les personnages, Hugo m’a tout d’abord plu, il avait un cynisme « attachant » (si je puis le dire ainsi) qui le démarquait de la majorité des personnages principaux… mais assez vite, je l’ai trouvé à la fois antipathique, tordu, nauséabond! Sur la fin, il m’est réapparu un  peu plus « sympathique » même si pour ma part le mal était fait ^^. Les personnages principaux suivent des voies qu’ils n’ont pas réellement choisies, rêvant d’ailleurs et d’Amour. D’un côté le stéréotype (à mon sens toujours) du parfait salaud, de l’autre une blanche colombe. Leurs routes se croisent, leurs destins se mêlent, mais trouveront-ils ce qu’ils cherchent tant? Et bien pour le savoir vous le lirez, vous le savez je ne spoile jamais 😉 . Je résumerais ce livre par une question : Est-on forcément heureux quand on a tout pour l’être? La réponse là encore se trouve dans les pages de ce roman. Je ne vous dirais juste que si en milieu de lecture j’ai eu un peu de mal à avancer, j’ai été ravie d’avoir continué en découvrant la fin, que je m’imaginais je dois le dire, prévisible et sans saveurs, alors que finalement elle m’a surprise et je l’ai beaucoup appréciée.

Ma note sur 5 : ❤ ❤ ❤ – Le milieu du livre m’ayant semblé un peu long, mais le potentiel étant , je pense, bien là 😉

Merci à NetGalley et Librinova de m’avoir permis de découvrir ce livre. Si il vous tente, retrouvez-le sur la librairie Librinova en version ebook ou papier ICI .

On lit quoi? – « Se souvenir de nous » – Virginie Coëdelo

Se souvenir de nous – Virginie Coëdelo – Editions « Librinova » – 167p – ebook kindle

 

Présentation de l’éditeur : Vacances de Noël. Jeanne, jeune professeur, commence mal ses vacances : rupture sentimentale à gérer, mère hospitalisée dans un état critique. Au même moment, Philippe, la cinquantaine, est de retour en France après de nombreuses années passées à Londres. Fraîchement divorcé, il souhaite désormais aller de l’avant mais une enveloppe pleine de souvenirs d’une ancienne histoire d’amour va tout changer…
Jeanne et Philippe vont tous les deux se plonger au début des années 80, l’une en quête du passé de sa mère, l’autre à la reconquête d’un amour impossible. Leurs chemins vont se croiser, puis se confondre.
A la fin, une chose : la vérité, leurs vérités

Mon avis : Je vous avais déjà présenté un livre de cette auteure, souvenez-vous, « Perles d’école« , que j’avais beaucoup apprécié même si je l’avais trouvé un peu court. Cette fois il ne s’agit plus d’un livre d’humour mais un roman très sympathique mais là encore un peu court 😉 .
Ce roman dont les femmes sont au premier rang nous livre la relation entre une mère et sa fille mais également les secrets de toute une vie. Jeanne découvrira sa mère en tant que femme et plus non seulement comme la mère qu’elle a toujours connu. Je vous disais qu’il me semblait un peu court, mais il est concis, clair et poignant malgré son petit nombre de pages. Virginie Coëdelo va à l’essentiel , d’ailleurs elle le dit elle même, elle « n’aime pas délayer et mettre du contenu sans qu’il apporte réellement quelque chose à l’histoire ». Et ben moi, ça me plait comme ça. Justement je n’aime pas non plus avoir l’impression que les auteurs soient encore payé à la ligne  😉 . Et puis, si vous aussi , vous l’avez lu, ou si vous le lisez d’ici peu, sachez que nous retrouverons les personnages dans le prochain roman de Virginie. 😀 😀 (j’ai hâte!!! non! non! rassurez-vous Virginie, je ne vous met pas la pression 😉 mais comme vous le dites dans ce livre « le plus bel espoir quand on se quitte, c’est de se retrouver » 😉  ).
En résumé, j’ai trouvé ce roman plein d’émotions. J’ai aimé découvrir le passé d’Anne. Je me suis régalée de cette écriture sans chichis. J’ai donc passé un très bon moment en compagnie de ce livre!

Ma note sur 5 : ❤ ❤ ❤ ❤

Merci à NetGalley et Librinova de m’avoir permis de découvrir ce livre. Si il vous tente, retrouvez-le sur la librairie Librinova en version ebook ICI .

Previous Older Entries

dear ema - blog littéraire

a book, a coffee, a cat

La Voleuse de Marque-pages

"Je n'ai jamais eu de chagrin qu'une heure de lecture n'ait apaisé" Diderot

À travers les mots

à travers mes mots , je vous donne mon avis .

sireadbooks

Amatrice et chroniqueuse livresques

Allez vous faire lire

Critiques et recommandations de livres jeunesse et young-adult

Sur ma table de nuit

Lire, c'est rêver les yeux ouverts.

Tea Time in Bloomsbury

“If you are cold, tea will warm you; if you are too heated, it will cool you; If you are depressed, it will cheer you; If you are excited, it will calm you.” ― William Ewart Gladstone

Mon rêve d'été

Venez, lisez, rêvez !

Ninie et ses aiguilles

Ma passion pour les travaux d'aiguilles

JCURLYR

Ouvre le menu et balade toi avec moi..

kirsteen duval

des émotions, des mots...

AnaVerbaniaZeBlog

Blog littéraire, mais pas que !

La Baie des Livres

La Théière et Le Livre