On lit quoi ? – Jeunesse – L’imagerie des comment – Emilie Beaumont / Emmanuelle Lepetit / Erick Duhamel / Raffaella Cosco

L’imagerie des comment  -Collection Les imageries intéractives – Emilie Beaumont / Emmanuelle Lepetit / Erick Duhamel / Raffaella Cosco – Editions Fleurus   – 128 pages – dès 6 ans

 

Présentation de l’éditeur : 13ème titre des imageries interactives. Comment se forment les crottes de nez ? Comment le perroquet fait-il pour parler ? Comment le manchot papou fait-il sa cour ? Comment fonctionne un distributeur de billets ? Comment fonctionnent les toilettes dans un avion ? Comment se forment les trous dans l’emmenthal ? etc… Des questions parfois insolites qui entraînent des réponses étonnantes .

Notre avis :  J’ai choisi de spécifié l’âge en notant « dès 6 ans » plutôt que de me conformer aux Editions Fleurus qui le situe entre 6 et 9 ans. Pourquoi? parce que ce livre remporte un très vif succès chez La Frog Family même chez les grands!!! Grande Grenouille l’a feuilleté et a trouvé géniales toutes ces questions que parfois on n’ose pas poser mais qui pourtant nous donne envie de comprendre quand même. Avec ce livre, les petits (et les grands) trouveront des réponses sur les questions concernant les animaux, la nature, les sciences, la vie quotidienne et  le corps. En fin de livre, 10 pages interactives fonctionnant avec l’application gratuite « L’imagerie des comment ». Ici les crapauds ne sont pas encore dotés de tablette mais mon petit doigt m’a dit que le grand bonhomme rouge envisageait de leur en offrir une, ils pourront ainsi prolonger le plaisir de la découverte de ce livre géniallissime d’ici là. Petit Crapaud ne le quitte plus. J’ai d’ailleurs dû faire attention à ne pas perdre son marque-page en prenant la photo… 😉 Grand Crapaud a pu mettre en application ce week-end ce qu’il a appris dans ce livre lorsqu’il a saigné du nez, en effet, une double page apprend même aux petits lecteurs « comment agir vite quand on se fait mal » , citant le saignement de nez, la piqûre de guêpe, un coup, une petite brûlure, l’étouffement, la piqûre de méduse. Alors c’est pas génial? Vous êtes toujours pas convaincu? le prix tout léger pour un si bon bouquin à savoir 11.90€ pour plus de 120 pages de découvertes et d’apprentissages devrait vous aider à craquer 😉 .

Côté forme maintenant, il s’agit d’un livre solide, aux illustrations sympathiques, mêlant photos et dessins. Chaque question apparaît dans une bulle comme celle des BD, reliée à l’illustration d’un enfant qui s’interroge. Les textes sont clairs, et la mise en page de celui-ci est idéale pour les inciter à lire sans se décourager, des textes courts, certains en gras, d’autres non, certains même en couleur pour éveiller encore un peu leur curiosité déjà débordante. Les illustrations ne sont pas que jolies elles sont aussi amusantes, j’ai à de nombreuses reprises entendu Petit Crapaud rire de sa lecture.

Un immense Merci à notre partenaire Fleurus pour cette super découverte qui ravit toute la famille!!  😀

 

 

Publicités

In my mail box #2 – Bilan septembre 2017

Encore un nouveau rdv sur La Frog Family, cette fois il s’agit d’un rdv mensuel, chaque premier samedi du mois je vous présenterais les nouveaux livres arrivés chez nous, achats ou service presse 😉 je ferais également le bilan des livres lus (qu’ils ai déjà été chroniqués ou non ) 😉 . En avant pour ce premier numéro:

Les nouveaux arrivants:

  • On ne voyait que le bonheur – Grégoire Delacourt – format papier – via Mille et une plumes
    RésuméAntoine, la quarantaine, est expert en assurances. Depuis longtemps, trop longtemps, il estime, indemnise la vie des autres. Une nuit, il s’intéresse à la sienne, se demande ce qu’elle vaut vraiment. Par une introspection sans concession, il nous entraîne alors au cœur de notre propre humanité, lui qui ne s’est jamais remis de son enfance, ballotté entre faux bonheurs et réelles tragédies.
    Orchestré en trois mouvements, du nord de la France à la côte ouest du Mexique, On ne voyait que le bonheur explore aussi le pays de l’adolescence. Et montre que le pardon et la rédemption restent possibles en dépit de tout.
  • Danser, encore – Julie de Lestrange – SP – format papier – via Julie de Lestrange
    RésuméAlexandre, Marco et Sophie connaissent une amitié de trente ans et autant d’amour, de blessures, de déceptions et de joies. Désormais adultes, confrontés au poids du quotidien et des responsabilités, à l’existence et ses tourments, sonne l’heure de faire des choix.

    Mais que reste-il des certitudes lorsque le sort frappe au hasard ?
    Juste un vertige, profond et déroutant, des liens indéfectibles, et parfois comme la nécessité de respirer, le besoin de danser et celui de s’aimer.

  • Mission Mars – Philippe Nessmann – format papier – SP – via Fleurus
    RésuméQuelle nouvelle ! Le chef de la NASA vient de t’apprendre que l’astronaute dont tu étais la doublure s’est bêtement cassé une jambe. C’est toi qui vas le remplacer au pied levé pour la prochaine mission vers Mars ! Te sens-tu à la hauteur ?Dans ce livre-jeu dont tu es le héros, embarque pour une formidable aventure à travers les étendues infinies de l’espace : depuis le décollage, jusqu’au retour sur Terre, en passant par l’arrivée sur Mars et l’installation d’un laboratoire de recherches, sauras-tu prendre les bonnes décisions ?Chaque problème que tu devras résoudre sera l’occasion de découvrir des informations essentielles, de comprendre le monde de l’astronautique et du voyage spatial. Un vrai documentaire qui n’en a pas l’air ! 
  • Des couleurs pour maman – Marta Sorte – format papier – SP – via Fleurus
    Résumé: 
    Un livre tout tendre pour découvrir les couleurs en racontant une histoire.

  • Comment vivre en héros? – Fabrice Humbert – format papier – #MRL17
    RésuméTristan Rivière a été élevé par son père, ouvrier et militant communiste, dans l’idée qu’il devait être un héros. Malheureusement, à l’âge de seize ans, à la première occasion qui lui est accordée de prouver son courage, il s’enfuit. Après dix années de remords et d’humiliation, Tristan se retrouve dans un train au moment où une jeune femme est agressée par une bande. Et la peur d’autrefois l’envahit. Va-t-il enfin se montrer à la hauteur ? Suivant sa réaction, sa vie prendra des directions entièrement différentes… Roman des vies possibles, de ces moments qui décident d’une existence, interrogation aussi sur le couple et la constance de l’amour, Comment vivre en héros ? décrit de façon ironique et tragique le rêve de l’héroïsme et de la pureté dans les sociétés modernes.
  • Si je ferme les yeux – Simona Sparaco – format numérique – SP – via NetGalley
    Résumé : « Papa, qu’arrive-t-il aux enfants lorsqu’ils se perdent ? – Rien, Viola. Les enfants ne se perdent jamais vraiment. » Viola a l’habitude de se cacher dans sa vie. Vêtements amples, quotidien bien loin de ses rêves de petite fille, un brave garçon comme mari mais qu’elle n’a jamais vraiment aimé. Un jour, alors qu’elle est en train de développer des photos dans le magasin où elle travaille, surgit un homme à l’allure dégingandée, encore beau malgré son âge : son père, artiste reconnu, éternel enfant, qui lui propose un voyage sur les terres de leur famille. Comment faire confiance à celui qui nous a abandonnés ? Simona Sparaco est une écrivaine et scénariste née à Rome. Après Le Dernier Battement de cœur, qui a figuré dans la sélection du prix Strega, l’équivalent du prix Goncourt en Italie, l’auteure nous livre dans son nouveau roman une histoire d’amour touchante entre une fille et un père.
  • Le sourire de Mona Sourisa – Geronimo Stilton – format papier – via Mille et une plumes
    RésuméMona Sourisa cache un secret ! Ratonard de Minci avait truffé son tableau d’indices mystérieux… Et mon flair de souris me dit qu’un trésor se cache là-dessous. Oui, oui, un trésor, vous avez bien lu ! Ça vous donne envie de suivre l’enquête ? je préfère vous avertir : l’aventure s’annonce mouvementée !

Les livres lus en ce mois d’août :

(si la mention « chroniqué » apparaît, vous trouverez ma chronique en cliquant sur le titre)

  • Au delà des toursAnaïs W. – numérique – Chroniqué – 313p
    Résumé« Parfois, je me demande comment ma vie aurait été si mon frère n’avait pas ruiné notre famille. Est-ce que je serais là, à zoner toute la journée dans cette banlieue merdique ? Est-ce que mes parents auraient encore un minimum de considération pour moi ? Mais le mal est fait. À quinze ans, je suis rongée par la culpabilité et l’incompréhension. Je cache mon mal-être derrière mes allures de garçon manqué et ma brutalité. Pour survivre, j’essaie d’oublier cette souffrance, en attendant des jours meilleurs… Je croyais avoir assez morflé, que ça ne pouvait pas être pire. Le sort s’est pourtant acharné. Un beau soir d’été, le passé a soudain refait surface et a plongé dans le chaos ce qui me restait de famille. C’était trop pour moi, alors j’ai fui cette réalité à tout prix, frôlant parfois l’irréparable… »

  • Une robe couleur de ventSophie Nicholls – numérique – Chroniqué – 352p
    RésuméFabia Moreno vient de s’installer avec sa fille, Ella, dans la petite ville de York, où elle a ouvert un magasin de vêtements vintage. Une boutique de rêve, comme les femmes de York n’en ont encore jamais vu. Car Fabia possède un don pour dénicher la robe idéale et l’ajuster à chaque cliente. Autour de son commerce, bientôt, les destins se croisent, les identités se révèlent et les amours s’épanouissent… mais naissent aussi la méfi ance et la jalousie. L’exubérance de Fabia dérange, et la jeune Ella, à la peau cuivrée, est une adolescente bien mystérieuse. Parviendront-elles à s’intégrer dans la communauté ? Quel sombre secret cache Fabia derrière ses tenues flamboyantes et son accent chantant ? Sa fille elle-même sait-elle tout de l’histoire familiale?

  • VictoirePatricia Ricordel – numérique – chroniqué – 192p
    RésuméVictoire, interpellée par quatre mots lus sur un panneau publicitaire, échoue à La Réunion au sein d’une église évangéliste. Là, elle croise la route de Timothée Damour, un gourou au grand cœur et Colette, sa fidèle collaboratrice qui vont bouleverser le cours de sa vie. Cette jeune femme, enfant de la balle, fan de Céline Dion, dépendante aux jeux de hasard et allergique à la prière, parviendra-t-elle à échapper à ses créanciers ? C’est une histoire de hasards ou de coïncidences, de petits cailloux semés sur un chemin qui ne mène jamais où l’on croit. Victoire, une héroïne intense et volcanique à l’image de l’île où se déroule l’intrigue : La Réunion. C’est un roman frais et pétillant, émouvant et drôle à la fois, avec des personnages attachants, qui donne envie d’être créateur de sa destinée.
  • L’éducation nationale: une machine à broyerIsabelle Dignocourt – papier – chroniqué – 223p
    RésuméProfesseur de lettres classiques à Roubaix et Tourcoing pendant plus de vingt ans, Isabelle Dignocourt incarne la crise de l’Éducation nationale. Fille d’ouvriers, Isabelle a choisi d’enseigner le français et les langues anciennes par passion et parce qu’elle voulait partager son amour des mots et de la culture antique avec des élèves pour la plupart issus de milieux modestes. Cette envie de transmettre ne l’a pas quittée, mais sa colère contre la machine administrative qu’est l’Éducation nationale n’a cessé de croître au rythme de la valse des ministres. Treize en vingt-cinq ans ! De réformes en rapports, et de rapports en réformes, concoctés par les technocrates de la rue de Grenelle adeptes de la novlangue, l’auteur constate (hélas, elle est loin d’être la seule) que l’école va de plus en plus mal. L’Éducation nationale est une machine aveugle et inhumaine qui broie les professeurs et leur ôte toute liberté. Face à ce désastre, Isabelle appelle à la résistance : laissons les professeurs faire leur travail, afin que l’école redevienne un lieu de transmission de tous les savoirs !
  • C’est où, le nord?Sarah Maeght – papier – chronique programmée pour le 2 octobre – 288p

Soit un total de 7 arrivages et  5 livres et 1308 pages lus en ce mois de septembre soit par rapport au mois dernier: -4 réceptions, +1 livre lu et -145 pages de lues.

On lit quoi? Top Ten Tuesday # – Les 10 meilleurs romans lus jusqu’à maintenant en 2017

Cette semaine , le thème proposé par  « Frogzine« .

Réalisé via canva.com

 

Cette semaine, ça se complique un peu… parce que mon année 2017 est plutôt riche en belles découvertes, alors il m’a bien fallu faire un choix… et laissé certains de côté me fendrait presque le coeur… alors parce que bon il faut quand même choisir… voilà ma sélection 😉

Vous pourrez découvrir les résumés et mes chroniques en cliquant sur les titres

1/ Les ombres de Brocéliande – Lynda Guillemaud – Editions Librinova – 302p – lu en janvier
Pourquoi lui? Parce qu’au delà de la plume très agréable à lire de Lynda Guillemaud, j’ai beaucoup aimé l’intrigue mais aussi le cadre du roman, dans cette célèbre forêt tellement mystérieuse.

 

2/ Quand je serais partie – Emily Bleeker – Editions Amazon Crossing – 438p – lu en janvier
Pourquoi lui? Tout simplement parce qu’il m’a énormément touchée, je l’ai trouvé aussi captivant. Un roman plein d’intrigues chargées d’émotion, où le suspens est habilement ménagé.

 

3/  Le ciel est la limite – Anne Lanoë – Editions Fleurus – 253 p – lu en janvier 2017
Pourquoi lui? parce qu’il s’agit d’un roman jeunesse pour les +12 qui m’a beaucoup plu et beaucoup touché. J’ai vraiment apprécié ce livre qui a été pour moi une belle surprise.

 

4/ A chacun son rêve – Paul Ivoire – Editions Anne Carrière – 294p – lu en février
Pourquoi lui? Parce que j’ai trouvé que ce roman était un vrai petit bijou, de ces belles découvertes qui vous font chavirer.

 

5/ Intimidation – Harlan Coben – Editions France Loisirs – 407p – lu en avril
Pourquoi lui? Parce que un début qui m’a semblé un peu long, il su me surprendre, un livre plein de rebondissements. Harlan Coben… le maître du suspens!!

 

6/ Je ne sais pas dire je t’aime – Nicolas Robin – Editions Anne Carrière – 250p – lu en avril
Pourquoi lui? Parce que je suis tombée très vite sous le charme de l’écriture de Nicolas Robin, j’ai adoré cette jolie satyre sociale qui réserve des surprises. Un roman tendre, émouvant, drôle, délicieux.

 

7/ Le vertige des falaises – Gilles Paris – Editions Plon – 256p – lu en mai
Pourquoi lui? Parce que ce roman à plusieurs voix m’a embarquée dans un univers pesant et j’ai adoré ça. Un roman mémorable et très bien construit!

 

8/ Hôtel des muses – Ann Kidd Taylor – Editions Calmann-Levy – 396p – lu en juin
Pourquoi lui? J’ai apprécié ce roman et ses deux intrigues parallèles, d’un côté la vie sentimentale de Maeve et de l’autre l’aileronnage prenant et surprenant.

 

9/ Mon petit coeur de pierre – Lucile Caron Boyer – Auto édition – 226p – lu en juillet
Pourquoi lui? Encore un livre jeunesse que j’ai énormément apprécié, il s’agit d’un roman d’une justesse incroyable, tendre, ponctué de notes d’humour appréciables. Très belle découverte!!

 

10/ Et j’ai choisi de vivre – Marilyse Trécourt – Auto édition – 197p – lu en juillet
Pourquoi lui? Selon moi, le meilleur de cette auteure que j’apprécie énormément!! Prenant, intriguant, émouvant… simplement parfait!!!

Voilà j’avoue que je suis assez satisfaite de ce TTT 😉 Et vous avez-vous une idée des maisons d’éditions qui prennent le plus de place chez vous?  dites moi tout 😉

On lit quoi ? – Jeunesse – Des couleurs pour Maman – Marta Sorte

Des couleurs pour maman  -Collection Flip flap pour les bébés –  Marta Sorte – Editions Fleurus   – 18 pages – 0/3 ans

 

 

Présentation de l’éditeur : Un livre tout tendre pour découvrir les couleurs en racontant une histoire.

Notre avis :  Nous avons eu un vrai coup de coeur pour ce petit lapin tout mignon et tout attendrissant. Flocon, se met donc en tête d’offrir un cadeau à sa maman, et l’enfant le suit pas à pas dans sa journée de recherches. Chaque double page contient une petite fenêtre à ouvrir ou soulever, et où l’enfant découvre un élément de couleur.

J’ai apprécié que les mots désignant les couleurs soient écrits dans la couleur correspondante, un détail sûrement peut-être mais je pense que cela stimule la mémoire visuelle des enfants. Les illustrations de ce livre sont tendres, simples mais efficaces. Les textes, enfin, sont idéalement adaptés aux plus petits, pas trop longs pour que Bébé puisse vite passer à la page suivant pour ouvrir une autre fenêtre. C’est un livre très ludique, enrichissant mais surtout plaisant à lire. Grenouillette l’aime énormément!

Grenouillette appréciant beaucoup les livres ludiques, à toucher, avec des flaps à soulever… Il s’agit d’une vraie belle découverte que ce livre très sympa. Seul petit point négatif s’il devait en avoir un? Le tout cartonné a l’avantage d’être fort solide mais du haut de ses 2 ans et demi (pas bien grande, pas bien grosse, et surtout pas bien motivée ^^) Grenouillette en portant son livre ne manque pas de nous dire « oh… c’est louuuuuu » (« oh c’est lourd »)  un petit bout de langue passant entre ses lèvres à cause de l’effort… 😉

Ma note sur 5 : ❤ ❤ ❤ ❤ Un livre vraiment génial, mais légèrement « encombrant » pour les tout tout petits

Deux titres donc dans cette collection, vous pouvez retrouvez Flocon avec « Des couleurs pour maman » mais aussi avec « 1.2.3 viens compter avec moi« .

Merci à notre partenaire Fleurus pour cette bien belle découverte 😀

 

 

 

On lit quoi ? – Jeunesse – La ferme – Collection Gommettes des bébés – Christelle Mekdjian / Emilie Beaumont / Nathalie Bélineau

La Ferme  -Collection Gommettes des bébés –  Christelle Mekdjian / Emilie Beaumont / Nathalie Bélineau – Editions Fleurus  – 12 pages – 0/3 ans

 

Présentation de l’éditeur : Des gommettes pour les bébés. Sur chaque page, un seul élément que l’enfant doit reconnaître dans les autocollants : en plus petit, en plus grand ou dans une autre position. Quand il a repéré les bons autocollants l’enfant devra les détacher et les coller au bon endroit.

Notre avis : Sitôt reçu, sitôt étrenné par notre Grenouillette!! qui a adoré découvrir tous ces animaux (elle adoooore les animaux) cela lui a même permis d’apprendre à prononcer quelques mots plus clairement, Merci Fleurus!!!

Elle a été légèrement déçue que l’activité se termine aussi vite. Mais elle a rangé son petit livre dans sa bibliothèque et le ressort régulièrement 😉 Si l’enfant se trompe pas de problème les stickers sont repositionnables, ils sont en outre bien solides pour résister à la « délicatesse légendaire » des tout petits 😉

Les illustrations présentées sont des photos de sculptures en pâte à modeler (super bien faites par ailleurs) et chaque page présente par un petit texte l’animal en question ainsi que son cri et sa caractéristique principale. Ce qui apprend encore un petit plus aux tout petits. 😉

A la fin du livret, un décor n’attend plus qu’à accueillir les animaux, à replacer dans leur habitat naturel (une mare pour les canards, une flaque de boue pour le cochon, un pré pour la vache…) j’ai trouvé cela fort sympathique!

 

Ma note sur 5 : ❤ ❤ ❤ ❤ très bon livre pour les tout petits, un peu court mais c’est toujours court quand on aime 😉

Envie d’offrir une jolie activité enrichissante à votre tout petit?  Cette collection regroupe « la ferme » mais également : « la nature« , « les couleurs » et « les petites bêtes » , chaque titre pour un prix tout petit riquiqui de 3.50€!!!!  rendez-vous ICI  pour plus d’infos 😉 !!

 

 

On lit quoi? Jeunesse – Wonder Woman – La Grande Imagerie des Super héros

Wonder Woman – Jacques Beaumont / Sabine Boccador – Collection La Grande imagerie des super héros -Editions Fleurus jeunesse – 32p

RésuméA travers cette grande imagerie, illustrée avec des images extraites des bandes dessinées, l’enfant va découvrir tout l’univers de cette guerrière dont la mission est de faire régner la justice dans le monde des hommes. D’une très grande beauté, on dit que sa force rivaliserait avec celle de Superman.

Notre avis: Grand Crapaud sans surprise est ravi de ce bouquin, et Petit Crapaud également!!! Ils sont ravis d’avoir appris plein de choses sur un personnage qu’ils ne connaissaient finalement pas grand chose. On y apprends ses origines, ses pouvoirs, ses costumes, ses armes , ses alliés et bien sur ses ennemis. Ils étaient jusque là mieux renseignés sur les Marvel, ils ont été ravis d’en découvrir un peu plus sur les DC Comics. Evidemment ils n’ont pas échappé à l’effervescence autour de la sortie ciné de Wonder woman, ne l’ayant pas vu c’était un moyen pour eux, malgré tout, de s’intéresser à ce sujet et d’apprendre « les bases » 😉 . Les graphismes sont comme d’habitude géniaux!!! les mises en page aident le jeune lecteur à ne pas décrocher puisque les textes sont courts. Amateurs de Super héros, il est fait pour vous!!!!

Personnellement j’ai d’abord trouvé très sympa cette couverture originale tirant sur le rouge et puis en fait …. ben dans la bibliothèque cela rend moins bien et puis j’avoue m’être demandé pourquoi une couverture différente pour la super héroïne???  :/

Notre note sur 5 : à l’unanimité nous attribuons un ❤ ❤ ❤ ❤

Retrouvez ce nouveau titre ainsi que tous les autres de cette très belle collection ICI .

 

On lit quoi ? – Jeunesse – Missouris et les boutons de bois – Lydie Lemaire Williams

Missouris et les boutons de bois – Lydie Lemaire Williams / Romain Russoniello – Editions A contresens –  48 pages .

 

Présentation de l’éditeurChaque nuit d’hiver, Missouris parcourt les forêts profondes et enneigées du Canada. Dans quel but me direz-vous ? Eh bien simplement pour apporter une pièce d’or aux enfants qui ont perdu une dent de lait ! Mais cette nuit-là, en poussant la porte de la dernière chaumière, une surprise l’attend…

L’avis des Crapauds : Petit Crapaud a beaucoup aimé découvrir la légende de la petite souris (on est en plein dedans puisqu’il a déjà perdu 7 dents de lait 😉 ) . Son petit côté rationnel l’amenait à se poser des questions, il en a trouvé des réponses bien satisfaisantes avec ce conte. Il a trouvé certains passages tristes d’autres beaux. Il a lui aussi aimé les illustrations. En résumé, un vrai succès pour Petit Crapaud.

Mon avis : Appartenant à la collection « Contes et voyages », ce livre comme tous ceux de la collection se veulent empreints de l’atmosphère du pays où ils emmènent les lecteurs (petits ou grands). Dans ce titre-ci direction le Canada! Le conte est une très jolie histoire toute tendre. Les illustrations aux couleurs du froid Canadien et de la chaleur des maisons sont vraiment belles!

On y parle des hivers rigoureux, des animaux qui peuplent le pays, des magnifiques aurores boréales… Au delà du conte qui nous raconte une légende autour de la tradition de la petite souris, ce livre est un vrai enrichissement pour les enfants qui élargissent avec lui les frontières de leur monde. Un très joli livre donc, dans une collection à la fois belle et riche pour nos petits bouts de chou.

Envie de découvrir le Canada avec ce charmant conte ? rendez-vous ICI !! ou laissez-vous tenter par un autre titre de la collection « Contes et voyages » en cliquant ICI .

Merci aux éditions A contresens pour cette très belle découverte!!

 

Previous Older Entries

Les notes de Grâce M.

Je lis, j'écris, je vis

L'ourse bibliophile

Brimborions et broutilles. De simples mots sur un livre, un film...

Lula Papote

Blog littéraire et autre blablas

La paupiette culturelle

A la recherche d'un avenir...

dear ema - blog littéraire

a book, a coffee, a cat

La Voleuse de Marque-pages

"Je n'ai jamais eu de chagrin qu'une heure de lecture n'ait apaisé" Diderot

À travers les mots

à travers mes mots , je vous donne mon avis .

sireadbooks

Amatrice et chroniqueuse livresques

Allez vous faire lire

Critiques et recommandations de livres jeunesse et young-adult

Sur ma table de nuit

Lire, c'est rêver les yeux ouverts.

Tea Time in Bloomsbury

“If you are cold, tea will warm you; if you are too heated, it will cool you; If you are depressed, it will cheer you; If you are excited, it will calm you.” ― William Ewart Gladstone

Mon rêve d'été

Venez, lisez, rêvez !