On lit quoi? Top Ten Tuesday #6 – Les 10 maisons d’éditions qui prennent le plus de place dans votre bibliothèque

Cette semaine , le thème proposé par  « Frogzine« .


Réalisé via canva.com

 

Alors, je vous le dis j’ai tenté de faire ça super bien!!!! C’est à dire que j’ai listé TOUS mes livres et donc leur maison d’éditions… Papier ET numérique !!! je suis une dingue oui oui je sais 😉 Allez en avant pour la liste 😉 Finalement j’ai remarqué que j’ai énormément de maisons différentes, beaucoup d’auto-édités également…

1/ France Loisirs

avec 32 titres (je ne pensais pas en avoir autant), alors il y a mes achats quand j’étais membre mais aussi les livres donnés par ma maman 😉

2/ Pocket 

Avec 25 titres 😉

3/ Le Livre de Poche

Avec 20 titres.

4/ Librinova 

Avec 12 titres.

 

5/ Les Editions Michel Lafon

Avec 10 titres

 

6/ J’ai lu

Avec 9 titres

7/ 12/21 l’éditeur numérique

avec 8 titres

8/ XO Editions

Avec 7 titres. En fait ce sont mes Musso en broché ^^

Et les deux derniers ex-aequo

9/Préludes

Avec 6 titres 

 

10/  J C Lattès

avec 6 titres également.

 

 

Voilà j’avoue que je suis assez satisfaite de ce TTT 😉 Et vous avez-vous une idée des maisons d’éditions qui prennent le plus de place chez vous?  dites moi tout 😉

Publicités

« La fille de Brooklyn » – Guillaume Musso

La fille de BrooklynGuillaume Musso – XO éditions – 464 pages

PLAT-FILLE DE BROOOKLYN.indd

Résumé :  » Je me souviens très bien de cet instant. Nous étions face à la mer.  L’horizon scintillait. C’est là qu’Anna m’a demandé : « Si j’avais commis le pire,  m’aimerais-tu malgré tout ? »
Vous auriez répondu quoi, vous ?
Anna était la femme de ma vie. Nous devions nous marier dans trois semaines. Bien sûr que je l’aimerais quoi qu’elle ait pu faire. Du moins, c’est ce que je croyais, mais elle a fouillé dans son sac d’une main fébrile, et m’a tendu une photo.
– C’est moi qui ai fait ça.
Abasourdi, j’ai contemplé son secret et j’ai su que nos vies venaient de basculer pour toujours.
Sous le choc, je me suis levé et je suis parti sans un mot. Lorsque je suis revenu, il était trop tard : Anna avait disparu. Et depuis, je la cherche. Intense et captivant, un cold case aussi addictif qu’une grande série télé.
Intrigue diabolique, personnages uniques et attachants, suspense de tous les instants : avec La fille de Brooklyn, Guillaume Musso signe l’un de ses romans les plus ambitieux et les plus réussis.
« Un suspense insoutenable ! Attention, une fois le roman ouvert, vous ne le lâcherez plus jusqu’à savoir qui est vraiment cette fille de Brooklyn.
Nuits blanches en perspective…»
Marc Fernandez, Metronews »

Mon avis : L’an dernier lors de ma chronique de « L’instant Présent« , je vous avouais que face à Central Park je me sentais moins captivée par ce nouveau titre. Cette année, Guillaume Musso nous présente un roman MAGISTRAL!!!!! Central Park reste mon « Numéro 1  » dans l’ordre de mes préférences des titres de cet auteur que j’affectionne vraiment énormément…. « La fille de Brooklyn » (hé oui je suis là pour vous parler de ce titre 😉 on y vient on y vient patience^^ ) arrive nettement à la 2e place.
Ce roman est vraiment agréable à lire, l’intrigue de haut vol, et comme dirait mon Petit Crapaud « quand y’en a plus y’en a encore » et ça résume finalement très bien ce que j’ai ressenti à la lecture de ce livre génial. Les éléments qui nous mènent à la compréhension nous sont égrenés de manière si délicate, si travaillée, si parfaite… Et ce finish … surprenant… jusqu’aux dernières pages de ce livre j’ai vibré ! Et ça… c’est assez rare pour le souligner. Côté personnages, une tendresse particulière pour Marc, mais tous m’ont touchée à un moment ou un autre de ce livre. Guillaume Musso crée des personnages dont il ne manque finalement qu’un corps tellement il leur donne la vie !
Vous l’aurez compris, « La Fille de Brooklyn » est un roman riche et que je vous conseille ardemment de découvrir si vous aimez les romans palpitants. Monsieur Musso, s’il vous plaît continuez de nous écrire de si beaux romans!!!! 😉

Quelques citations qui m’ont plu ou touchée:
 » Oui, l’homme est son pire prédateur. L’homme est en guerre contre lui même. Au plus profond de lui, l’homme est habité par la violence, l’agressivité, la pulsion de mort,la volonté de dominer son semblable et de l’asservir en l’humiliant. »

 » Avoir un enfant, c’est être certain que le passé ne triomphera plus jamais sur l’avenir »

« […] avec Internet, rien ne s’efface: l’homme a créé un monstre qu’il ne maîtrise plus. »

« […]le monde se divise en deux: ceux qui ont des enfants et les autres. Etre parent ça te rend plus heureux, mais ça te rend infiniment plus vulnérable. »

Ma note sur 5 : ❤ ❤ ❤ ❤ ❤

 

Lirevivre

Les lectures d'Imagimarion

Lire à la folie

"Privé de la lecture, je serais réduit à n'être que ce que je suis." L'Enfant des Limbes, Jean-Bertrand Pontalis

Les notes de Grâce M.

Je lis, j'écris, je vis

L'ourse bibliophile

Brimborions et broutilles. De simples mots sur un livre, un film...

Lula Papote

Blog littéraire et autre blablas

La paupiette culturelle

A la recherche d'un avenir...

Les pages qui tournent

Au programme : des critiques et des citations de nos lectures ainsi que des partages de coups de cœur.

dear ema - blog littéraire

a book, a coffee, a cat

La Voleuse de Marque-pages

"Je n'ai jamais eu de chagrin qu'une heure de lecture n'ait apaisé" Diderot

À travers les mots

à travers mes mots , je vous donne mon avis .

sireadbooks

Amatrice et chroniqueuse livresques