On lit quoi? – « J’aurais tellement voulu te dire » – Mélanie Goullieux

J’aurais tellement voulu te dire – Mélanie Goullieux – Editions « Edit’O » – 152p – papier

Résumé : Il est parfois difficile de se remettre d’une rupture sentimentale, et c’est une fois que l’on croit que l’histoire est terminée, que la vie nous joue des tours et nous fait penser aux regrets et à ce que l’on aurait dû dire pour essayer de se réconcilier. Mais une fois que l’on s’est séparé, est-il possible de continuer à aimer en secret ou doit-on forcément tout oublier pour mieux recommencer ? Tout d’abord il y a Paul, Cadre commercial dans l’automobile, marié et père de deux grandes filles, qui à quelques mois de la retraite, a des projets de voiliers plein la tête. Gabriel, rockstar en pleine ascension, qui va bientôt être papa pour la première fois. Puis Albert et Clarisse, parents sur le tard, qui dévouent leur vie à leur petite fille Gwendoline.  Mais aussi Sheila, ancienne prostituée toxicomane, qui tente de remonter à la surface auprès de son amie Clara et de son petit Charlie. Et enfin Elie, jeune divorcée, qui ne se remet pas de sa rupture d’avec son amour d’adolescente.  A la croisée des chemins, ils ne se connaissent pas mais un évènement va les lier pour toujours.

Mon avis : Il y a quelques semaines je vous parlais du premier roman de Mélanie Goullieux, « Si tout pouvait recommencer« , qui m’avait laissé un avis en demie teinte… Aujourd’hui comme prévu, me revoici pour vous donner mon avis sur le deuxième roman de l’auteure:  » J’aurai tellement voulu te dire« .

Une fois encore, j’ai apprécié la plume de Mélanie Goullieux, j’ai trouvé ce roman, plus travaillé, plus abouti que le premier… mais… je n’ai pas été transportée dans l’histoire autant que je l’espérais. J’ai certes lu le roman avec rapidité, son petit nombre de pages aidant, mais j’ai malgré tout apprécié suivre cette histoire. Pourtant je le sais déjà, il ne me laissera pas un souvenir impérissable.

Je m’attendais comme le résumé l’indique que ce groupe de personnes ne se connaissent pas et qu’ils se voient réunis par un événement tragique. Or, ce n’est pas tout à fait vrai… les personnages se connaissent et même plutôt bien, l’événement ne fait que les souder plus qu’ils ne l’étaient.

Je dois également confesser que je n’ai pas été piégée… je pense que Mélanie a tenté de ménager le suspens mais je n’ai pas été prise à son piège, dommage j’ai donc compris assez vite le dénouement… qui se déroule sans grande surprise.

Les personnages sont assez « lisses », même Philippe qui aura été par le passé assez antipathique s’avère devenu presque sympathique… Le personnage qui m’a le plus touchée est Sheila (quel nom! ^^) mais elle ne m’aura pas pris aux tripes.

Vous l’aurez compris une fois encore je vous livre un avis en demie teinte. Ressortant de cette lecture toujours pas pleinement convaincue, mais sans énormes reproches à faire. Finalement la sauce n’aura juste pas pris sur moi, peut-être que cela s’arrangera avec les autres romans de l’auteure (oui je ne m’avoue pas vaincue) et comme j’ai trouvé le second mieux que le premier je garde bon espoir pour les suivants 😉

Ma note sur 5 : ❤ ❤ ❤

Merci à Mélanie Goullieux de m’avoir permis de découvrir ce livre. Si il vous tente, retrouvez-le  ICI  et pour le format epub sur le site de la fnac 😉 

 

Publicités

On lit quoi? – « Si tout pouvait recommencer » – Mélanie Goullieux

Si tout pouvait recommencer – Mélanie Goullieux – Editions « Edit’O » – 115p – papier

RésuméUn coup de foudre d’adolescent et c’est parti pour toute une vie à deux. Mais parfois tout ne se passe pas comme prévu, et l’on aimerait pouvoir revenir en arrière, refaire ce que l’on a pu su faire, pouvoir tout recommencer. Si cela devenait possible, l’occasion d’offrir une seconde chance, de recommencer sa vie, sans être certain d’en faire partie. Jusqu’où seriez-vous prêt à aller par amour ?  Elle est avocate, il est architecte, et ils s’aiment depuis l’adolescence. Elle est heureuse et cela lui suffit pour l’être aussi. Un monde parfait en apparence. Une rencontre fortuite, la possibilité de changer les choses, lui rendre la vie dont il a tant rêvé ; mais pour cela, elle devra faire plus que le quitter, elle devra . . . l’oublier.  Une histoire d’amour comme il n’en arrive pas tous les jours.

Mon avis : J’ai plutôt apprécié la plume de Mélanie Goullieux, son écriture est plutôt claire, rythmée, permettant de faire défiler les pages sans même s’en rendre compte. Plus qu’un roman, je le qualifierais d’une nouvelle, le texte est court, les éléments s’enchaînent assez rapidement, le lecteur fait dès le début du livre des sauts dans le temps brefs mais clairs permettant de situer l’histoire sans fioritures. J’avoue, malgré tout, avoir ressenti quelques longueurs, presque des moments de latence mais ils furent ponctuels et d’assez courte durée, heureusement me direz-vous puisque le livre ne comporte qu’une centaine de pages.

J’ai aimé l’intrigue qui est plutôt réaliste… jusqu’à ce tournant dans l’univers fantastique, qui vous le savez désormais, n’est pas trop mon dada. Pour autant, j’ai continué avec intérêt puisque l’idée de repartir changer un détail de sa vie me semblait plutôt original et sympathique. Même si la fin « conte de fée » est prévisible, ce livre laisse une jolie moralité: on ne peut pas choisir de gommer ce qui ne nous convient pas dans notre vie sans imaginer que nous conserverons le positif… tout est lié, ce que nous avons de beau aujourd’hui dépend des choix que nous avons fait hier…

Côté personnage … petit hic… Mathias est fou amoureux de sa femme ça transpire tout au long du livre… Louise, elle, l’aime également, mais je pense que ce dont elle avait besoin réellement c’est une bonne thérapie pour la confiance en elle! 😉 Elle se culpabilise, gâchant ce qu’elle a de plus beau dans sa vie. Très honnêtement j’ai vraiment senti en elle un côté « petite bourgeoise pourrie gâtée »… Enfin, je ne vois pas dans leur problème de base (pour ne pas trop en dire mais permettre de situer malgré tout, je ne dirais qu’un indice, je parle du problème musical),  ce qui n’aurait pas pu être réglé par la communication, parce que sans blague c’est vachement important dans un couple 😉

Les personnages secondaires ne m’ont pas particulièrement touchée ne faisant irruption qu’avec une extrême parcimonie.

Vous l’avez compris, je ressors de cette lecture pas pleinement convaincue mais avec l’envie de retrouver la plume de Mélanie pour le deuxième roman qui patiente fièrement dans ma bibliothèque. 😉

Ma note sur 5 : ❤ ❤ ❤

Merci à Mélanie Goullieux de m’avoir permis de découvrir ce livre, je vous parlerais prochainement d’un autre titre de cette auteure mais patience…je ne vous laisse que le titre pour le moment : « J’aurais tellement voulu te dire » 😉 . Si il vous tente, retrouvez-le en format kindle ICI  et pour le format epub sur le site de la fnac 😉 

 

Lirevivre

Les lectures d'Imagimarion

Lire à la folie

"Privé de la lecture, je serais réduit à n'être que ce que je suis." L'Enfant des Limbes, Jean-Bertrand Pontalis

Les notes de Grâce M.

Je lis, j'écris, je vis

L'ourse bibliophile

Brimborions et broutilles. De simples mots sur un livre, un film...

Lula Papote

Blog littéraire et autre blablas

La paupiette culturelle

A la recherche d'un avenir...

dear ema - blog littéraire

a book, a coffee, a cat

La Voleuse de Marque-pages

"Je n'ai jamais eu de chagrin qu'une heure de lecture n'ait apaisé" Diderot

À travers les mots

à travers mes mots , je vous donne mon avis .

sireadbooks

Amatrice et chroniqueuse livresques

Allez vous faire lire

Critiques et recommandations de livres jeunesse et young-adult