Drrrinnnnng Concours!!!!!! – Concours #3- avec Lucile Caron-Boyer

Allez en avant pour cette troisième semaine de concours 😉 . Mais avant tout, découvrons qui remporte le Concours #2 en partenariat avec les Editions Préludes…

Plus

Publicités

On lit quoi? Top Ten Tuesday # – Les 10 meilleurs romans lus jusqu’à maintenant en 2017

Cette semaine , le thème proposé par  « Frogzine« .

Réalisé via canva.com

 

Cette semaine, ça se complique un peu… parce que mon année 2017 est plutôt riche en belles découvertes, alors il m’a bien fallu faire un choix… et laissé certains de côté me fendrait presque le coeur… alors parce que bon il faut quand même choisir… voilà ma sélection 😉

Vous pourrez découvrir les résumés et mes chroniques en cliquant sur les titres

1/ Les ombres de Brocéliande – Lynda Guillemaud – Editions Librinova – 302p – lu en janvier
Pourquoi lui? Parce qu’au delà de la plume très agréable à lire de Lynda Guillemaud, j’ai beaucoup aimé l’intrigue mais aussi le cadre du roman, dans cette célèbre forêt tellement mystérieuse.

 

2/ Quand je serais partie – Emily Bleeker – Editions Amazon Crossing – 438p – lu en janvier
Pourquoi lui? Tout simplement parce qu’il m’a énormément touchée, je l’ai trouvé aussi captivant. Un roman plein d’intrigues chargées d’émotion, où le suspens est habilement ménagé.

 

3/  Le ciel est la limite – Anne Lanoë – Editions Fleurus – 253 p – lu en janvier 2017
Pourquoi lui? parce qu’il s’agit d’un roman jeunesse pour les +12 qui m’a beaucoup plu et beaucoup touché. J’ai vraiment apprécié ce livre qui a été pour moi une belle surprise.

 

4/ A chacun son rêve – Paul Ivoire – Editions Anne Carrière – 294p – lu en février
Pourquoi lui? Parce que j’ai trouvé que ce roman était un vrai petit bijou, de ces belles découvertes qui vous font chavirer.

 

5/ Intimidation – Harlan Coben – Editions France Loisirs – 407p – lu en avril
Pourquoi lui? Parce que un début qui m’a semblé un peu long, il su me surprendre, un livre plein de rebondissements. Harlan Coben… le maître du suspens!!

 

6/ Je ne sais pas dire je t’aime – Nicolas Robin – Editions Anne Carrière – 250p – lu en avril
Pourquoi lui? Parce que je suis tombée très vite sous le charme de l’écriture de Nicolas Robin, j’ai adoré cette jolie satyre sociale qui réserve des surprises. Un roman tendre, émouvant, drôle, délicieux.

 

7/ Le vertige des falaises – Gilles Paris – Editions Plon – 256p – lu en mai
Pourquoi lui? Parce que ce roman à plusieurs voix m’a embarquée dans un univers pesant et j’ai adoré ça. Un roman mémorable et très bien construit!

 

8/ Hôtel des muses – Ann Kidd Taylor – Editions Calmann-Levy – 396p – lu en juin
Pourquoi lui? J’ai apprécié ce roman et ses deux intrigues parallèles, d’un côté la vie sentimentale de Maeve et de l’autre l’aileronnage prenant et surprenant.

 

9/ Mon petit coeur de pierre – Lucile Caron Boyer – Auto édition – 226p – lu en juillet
Pourquoi lui? Encore un livre jeunesse que j’ai énormément apprécié, il s’agit d’un roman d’une justesse incroyable, tendre, ponctué de notes d’humour appréciables. Très belle découverte!!

 

10/ Et j’ai choisi de vivre – Marilyse Trécourt – Auto édition – 197p – lu en juillet
Pourquoi lui? Selon moi, le meilleur de cette auteure que j’apprécie énormément!! Prenant, intriguant, émouvant… simplement parfait!!!

Voilà j’avoue que je suis assez satisfaite de ce TTT 😉 Et vous avez-vous une idée des maisons d’éditions qui prennent le plus de place chez vous?  dites moi tout 😉

On lit quoi? – Jeunesse- « Mon petit coeur de pierre » de Lucile Caron-Boyer

Mon petit coeur de pierreLucile Caron-Boyer – Auto-édité – 229p – format papier – Dès 12 ans

RésuméMarion a quatorze ans, un meilleur ami qui s’appelle Tom et un coeur de pierre. Du moins, c’est ce que Tom lui dit souvent, et peut-être qu’il n’a pas tout à fait tort. Cette année, elle rentre en troisième, retrouve son collège, ses camarades de classe, ses habitudes. Rien à signaler donc. Enfin si, peut-être. Le nouveau, Alex, produit sur elle un effet bizarre quand il lui sourit. Et puis il y a ce prof de SVT qui lui rappelle furieusement quelqu’un… Un roman qui parle d’adolescence, de la difficulté d’être différent, et d’amitié. À moins que ce ne soit d’amour, tout simplement. 

Notre avis: Je vais écrire cette chronique d’une seule voix , l’avis de Grande Grenouille étant sensiblement le même que le mien. Après en avoir discuté, j’ai donc rédigé ma chronique et lui ai lu… Elle l’a grandement validé.
Ce roman nous embarque dans les premiers émois de l’adolescence, cette difficulté dans l’acceptation de ces sentiments nouveaux, déstabilisants, parfois violents. Mais sous ce fil de trame se cache dans ce livre des interrogations, des situations toutes bien réalistes sur le monde de l’enfance, de l’adolescence ou encore de la famille. Les mots sont justes, la plume est pleine d’humour et de sensibilité. Les passages évoquant le père de Marion m’ont beaucoup émue, touchée, faisant écho à ma propre histoire même si la mienne est différente de celle de cette jeune fille. Grande Grenouille aussi a une histoire particulière avec son père, nul doute que même si elle ne l’a pas mentionné avec moi, ces passages l’ont beaucoup touchée également. C’est dire la justesse des mots et du texte!  Il s’agit là d’un roman extrêmement tendre. Lucile Caron-Boyer nous fait sourire, nous émeut, en un mot elle nous touche, et quand je dis nous, je parle des ados ET de leur maman! 😉 . Les personnages principaux sont assez attachants, j’ai vraiment eu beaucoup de tendresse pour Marion, Tom, Hélène et même Sam. Grande Grenouille pour Marion et Tom essentiellement. Je les ai quitté à regrets, je n’aurais pas dit non à encore quelques pages, quelques aventures 😉 .

En résumé, ce livre « jeunesse » convient parfaitement à toutes les jeunes filles (ou les garçons hein pas de sexisme même si je pense que la cible est quand même plutôt féminine 😉 ) qui entrent dans les méandres de l’adolescence, mais aussi à leur maman. Parce que ce roman est frais, léger, et qu’en le refermant on trouve la vie jolie.

Quelques passages qui m’ont particulièrement plu :

  •  » C’est dans le regard des autres que mon père a commencé à me manquer.« 
  •  » Sacré Bidule! preuve vivante qu’avec un caractère de merde et une tronche de perdant on pouvait tirer son épingle du jeu. Comme quoi il y avait de l’espoir pour tout le monde. »

Merci à Lucile Caron-Boyer, de nous avoir permises de découvrir ce très prometteur premier roman grâce à SimPlement. Nous avons passé un très très agréable moment en sa compagnie

Notre note sur 5 : ❤ ❤ ❤ ❤ ❤  à l’unanimité 😉

Retrouvez ce livre en vente ICI 😉

Lirevivre

Les lectures d'Imagimarion

Lire à la folie

"Privé de la lecture, je serais réduit à n'être que ce que je suis." L'Enfant des Limbes, Jean-Bertrand Pontalis

Les notes de Grâce M.

Je lis, j'écris, je vis

L'ourse bibliophile

Brimborions et broutilles. De simples mots sur un livre, un film...

Lula Papote

Blog littéraire et autre blablas

La paupiette culturelle

A la recherche d'un avenir...

Les pages qui tournent

Au programme : des critiques et des citations de nos lectures ainsi que des partages de coups de cœur.

dear ema - blog littéraire

a book, a coffee, a cat

La Voleuse de Marque-pages

"Je n'ai jamais eu de chagrin qu'une heure de lecture n'ait apaisé" Diderot

À travers les mots

à travers mes mots , je vous donne mon avis .

sireadbooks

Amatrice et chroniqueuse livresques