On lit quoi? – « L’amour au temps d’une guerre – tome 3- 1945/1948 »- Louise Tremblay d’Essiambre

L’amour au temps d’une guerre – Tome 3 – 1945/1948 – Louise Tremblay d’Essiambre – Editions « France Loisirs » – 347p – version papier

 

Résumé  :  Même si la guerre est terminée, la vie tarde à reprendre son cours. Tandis que les survivants peinent à guérir leur âme écorchée, les disparus, eux, laissent des traces indélébiles et des cours brisés. En Europe, la famille Nicolas trime dur pour faire renaître le verger tandis que Jacob veille à bâtir un avenir pour ses deux filles à Paris où, jadis, ils vivaient tous heureux avec Bertha. Brigitte, quant à elle, tente de surmonter la disparition de son beau Canadien auprès de Madame Foucault et de la petite Éva tandis que Gilberte, au Québec, se dévoue à aider son bon ami Ernest à surmonter la perte de son fils. L’amour triomphera-t-il réellement sur l’adversité?

Mon avis : Ne passons pas par quatre chemins, j’ai vraiment adoré les deux premiers tomes de cette saga (souvenez vous je vous en parlais ICI pour le tome 1 et ICI pour le second ) … mais ce troisième se sera vu terminé dans la souffrance. Je m’explique, je vous avais confié que le premier tome m’avait embarqué dans l’intrigue, que les personnages m’avaient tous plu, tous touchée… Dans le second, là encore, j’avais été séduite mais j’avais déjà vu poindre quelques longueurs … qui auraient pu, auraient dû me mettre la puce à l’oreille… Que nenni!!! je n’ai pas vu venir que ce troisième tome me semblerait décevant comparé à ses deux aînés…

Au début de cette partie qui nous raconte l’après-guerre, la reconstruction des biens et des âmes, j’avais une certaine émotion à retrouver les personnages… tous… et puis… je les ai trouvés de plus en plus prévisibles, de plus en plus lisses et moins touchants. J’attendais quelque chose qui ne venait pas et qui n’est pas venu :/ … en réalité, je trouvais l’histoire bien plate. Alors oui je ne le nierais pas j’ai même fini par sauter quelques pages en fin de livre pour rejoindre un épilogue pas vraiment surprenant là non plus… Finalement mon imagination aurait pu faire seul le travail que nous donne le tome 3… et je trouve cela vraiment dommage!! Cela vient finalement ternir le bilan global de cette saga qui pourtant démarrait de bien belle manière.

J’ai tenté en vain de trouver un point positif pour terminer cette chronique mais je ne voulais pas vous sortir un baratin classique sans saveurs, je terminerais juste donc en disant que globalement cette saga aura été une lecture sympathique, plaisante même si le troisième tome aura été assez décevant.

Ma note sur 5 : ❤ ❤ ❤

Si il vous tente, retrouvez-le en version intégrale chez France Loisirs, ou en format numérique disponible sur Amazon par exemple ICI .

Publicités

On lit quoi? – « L’amour au temps d’une guerre – tome 2- 1942/1945 »- Louise Tremblay d’Essiambre

L’amour au temps d’une guerre – Tome 2 – 1942/1945 – Louise Tremblay d’Essiambre – Editions « France Loisirs » – 448p – version papier

Résumé  :  Dans le deuxième volet de cette série dont l’intrigue se déroule sur deux continents, les grands événements de l’Histoire teintent le quotidien de gens qui nous sont chers. Tandis qu’en France Bertha et Jacob Reif, Brigitte, Rémi, Françoise et sa famille subissent directement les affres du conflit et s’affairent à survivre, Gilberte, Ernest et leurs proches tentent au Québec de trouver un sens à cette guerre horrible. Des camps de la mort au débarquement de Normandie, de l’occupation de Paris aux villes anonymes dans lesquelles les épouses essaient de se fondre en vue de de protéger leur famille ou encore des rues de Québec aux villages de Charlevoix, la cruelle réalité de la vie en temps de guerre se déploie. Avec une douloureuse acuité, L’amour au temps d’une guerre nous invite dans le cour de ces gens admirables à qui on souhaite le salut. Mais bien que la fin du conflit permette des retrouvailles bouleversantes pour quelques élus, elle dénombrera également beaucoup trop de vies perdues ou brisées. Heureusement, l’amour, lui, trouve toujours la force de vaincre

Mon avis : Vous vous souvenez peut être je vous avais confié ma très bonne impression du premier tome de cette saga familiale se déroulant pendant la Seconde Guerre Mondiale ICI. J’avoue que je craignais que l’histoire s’essouffle pendant ce 2e tome… et bien non!! La guerre nous y est contée avec beaucoup de réalisme et on sent un immense travail en amont dans la construction de ce roman. Les passages se déroulant à Auschwitz sont terriblement poignants, douloureux presque mais ce n’est pas le seul passage émouvant, le débarquement également aura été source d’émotions à la lecture de ce passage.

J’ai pris autant de plaisir à lire ce second tome que le premier. J’ai apprécié retrouver la plume de Louise Tremblay d’Essiambre autant que ses personnages. Je ne cache pas que contrairement au premier tome, je déplore quelques longueurs dans la narration.

La disparition d’un des personnages m’a énormément touchée tout en me laissant sur ma faim… je pressens, j’espère même que le tome 3 répondra à mes interrogations.

Ma note sur 5 : ❤ ❤ ❤ ❤

Si il vous tente, retrouvez-le en version intégrale chez France Loisirs, ou  sur Amazon par exemple ICI .

On lit quoi? Throwback Thursday #10 – « Comme un air d’automne »

Pour cette nouvelle semaine, BettieRose books nous propose le thème :

Plus

On lit quoi? – « L’amour au temps d’une guerre – tome 1- 1939/1942 »- Louise Tremblay d’Essiambre

L’amour au temps d’une guerre – Tome 1 – 1939/1942 – Louise Tremblay d’Essiambre – Editions « France Loisirs » – 396p – version papier

 

Résumé  : Tandis qu’à Pointe-à-la-Truite Gilberte Bouchard et ses proches tentent de comprendre cette guerre si lointaine, en Normandie, la réalité est tout autre. Françoise Nicolas, fille d’un important producteur de calvados, épouse son bien-aimé Rémi à quelques heures de son départ au front. Sans nouvelles du combattant pendant de longs mois, la jeune femme met au monde leur fils, espérant de tout coeur qu’il ait la chance de connaître son père un jour. À Paris, Brigitte, la meilleure amie de Françoise, travaille pour Jacob Reif, un blanchisseur juif qu’elle estime tout autant que son épouse et ses deux adorables fillettes. Cependant, dans le Paris de 1940, il ne fait pas bon être juif. Confrontée à l’horreur du sort réservé à la famille Reif, Brigitte aidera Jacob et les siens à fuir vers la Normandie où un aviateur québécois, fils d’un ami cher de Gilberte, a déjà trouvé refuge…

Mon avis : Comme il me faisait envie ce livre!!!! Cette magnifique couverture m’avait tapé dans l’oeil alors que je feuilletais le catalogue France Loisirs. et Mamy Frog, l’a acheté, et me l’a prêté  😀 😀 😀 hiiiiiii . Alors il s’agit vous l’aurez remarqué de la version intégrale. Mais j’ai choisi pour des questions de planning de lecture de le lire en 3 fois, tome par tome. Je viens donc de terminer le premier… et j’ai hâte de le reprendre pour enchaîner avec le deuxième.

Cette saga de Louise Tremblay d’Essiambre est très agréable à lire, même si j’avoue que les chapitres se déroulant au Québec m’ont demandé un petit temps d’adaptation de part les expressions particulières employées. Certaines m’on même demandé des recherches 😉 mais je suis ravie d’avoir appris des choses moi qui adore ça. Et passé ce petit délai, maintenant je lis ces chapitres sans soucis aucun. J’apprécie beaucoup l’alternance des familles dans la narration. En fait, j’aime voir comment dans deux continents différents la guerre est perçue, vécue. La peur qu’elle engendre mais l’amour qui est toujours là, présent.

J’ai aussi aimé la découpe de l’histoire, puisque lorsqu’on quitte une famille, on la retrouve ensuite quelques mois plus tard… Et cela permet d’avancer aisément sans longueurs ni ennui. Tout comme la présence d’une liste pour permettre de replacer les personnages à chaque fin de tome ( appréciable pour qui s’y perdrait, ce qui n’a pas été mon cas)

Côté personnages , c’est terrible, je les aime tous!!! ils sont tous touchants!!!

La fin de ce tome est assez abrupte et donne trèèèès envie de continuer la lecture!! C’est qu’elle sait y faire Louise Tremblay d’Essiambre pour tenir son lecteur en haleine 😉 .

Ma note sur 5 : ❤ ❤ ❤ ❤ 1/2

Si il vous tente, retrouvez-le en version intégrale chez France Loisirs, ou en format numérique disponible sur Amazon par exemple ICI .

Lirevivre

Les lectures d'Imagimarion

Lire à la folie

"Privé de la lecture, je serais réduit à n'être que ce que je suis." L'Enfant des Limbes, Jean-Bertrand Pontalis

Les notes de Grâce M.

Je lis, j'écris, je vis

L'ourse bibliophile

Brimborions et broutilles. De simples mots sur un livre, un film...

Lula Papote

Blog littéraire et autre blablas

La paupiette culturelle

A la recherche d'un avenir...

Les pages qui tournent

Au programme : des critiques et des citations de nos lectures ainsi que des partages de coups de cœur.

dear ema - blog littéraire

a book, a coffee, a cat

La Voleuse de Marque-pages

"Je n'ai jamais eu de chagrin qu'une heure de lecture n'ait apaisé" Diderot

À travers les mots

à travers mes mots , je vous donne mon avis .

sireadbooks

Amatrice et chroniqueuse livresques