On lit quoi? – « Rose » – Sylvie Etient

Rose – Sylvie Etient – Editions Carnets Nord-  159p – version papier

 

Résumé : Rose aime Milo, mais elle s’aime aussi au point de prendre des risques. Risque de changer radicalement de vie et d’oser devenir, à cinquante-deux ans, une femme indépendante dans tous les domaines : amour, profession, sociabilité. C’est du moins son projet qu’un burn out rendra encore plus évident. Énergique, lucide, sentimentale, audacieuse, voici quelques-unes des qualités de Rose. Il faut y ajouter l’humour, le goût de la vie évidemment. Mais ce n’est pas si facile. L’indépendance a un prix. Par exemple que fait Milo tandis qu’elle se débat, sans argent, avec la vie quotidienne ? Voici un roman qui sous des apparences légères aborde des sujets profonds : rôle de la femme dans la société, considération sur l’autre et amour de soi, estime de soi et estime de l’autre.

Mon avis : Quand j’ai été contacté par les Editions Carnets Nord, que je remercie chaleureusement au passage, pour découvrir « Rose » je dois dire que j’ai été assez vite emballée. L’histoire de cette femme à qui tout sourit en apparence mais qui ne respire plus dans sa vie, ça me cause drôlement… sur le fond donc on partait avec une très bonne impression, une impatience même de découvrir ce qui arriverait à Rose. Je me doutais bien que son entourage ne comprendrait pas, ou presque pas… Qu’il lui dirait qu’elle a tout pour être heureuse, qu’on la taxerait même parfois d’égoïste… Je le savais parce que sans ça… ce livre n’aurais pas été réaliste… Bon point, j’y ai retrouvé tout ça.. mais pas que.

Rose c’est plus qu’un roman, on pourrait même le qualifier je pense de roman de développement personnel, comme « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » de Raphaelle Giordano que je n’ai pas lu personnellement je vous l’accorde mais dont tout le monde ou presque a déjà entendu parler. Je le qualifie ainsi parce qu’en le refermant, au delà du plaisir de la lecture, il y a au fond de nous une réflexion qui s’opère et qui nous pousse à aller de l’avant, à se battre pour le bonheur, pour le trouver ou le garder.

Les personnages sont plutôt sympathiques même si j’avoue que les secondaires sont abordés presque en surface, une manière de ne pas nous égarer, LE personnage de ce roman c’est Rose!! 😉 .

Petit bémol, il y a à un moment du livre une intrigue qui se voudrait je pense surprenante mais qui ne l’a pas été pour moi, je l’ai vu arriver gros … comme une maison 😉 . Dommage, mais c’est là le seul point négatif que j’ai réellement relevé dans ce roman.

La place de la femme dans la société est le sujet central, mais on termine le roman avec l’évocation de la place de l’homme également et j’ai trouvé que c’était un juste retour des choses. Je fais partie de celles qui pensent que pour une parité complète, on ne doit pas retirer à l’homme, mais lui garantir une place une importance égale à celle de la femme… Sinon forcément c’est pas cohérent… Enfin là n’est pas vraiment le sujet, je m’égare… On aborde donc au fil des pages, sans en avoir l’air, des sujets importants, comme le rôle de la femme dans le travail mais aussi la maternité, les relations de couple, relation mère/fille, relations amicales… tout ce qui fait la femme d’aujourd’hui est abordé avec une légèreté appréciable.

Les chapitres sont courts et ajoutent au côté léger selon moi. la construction est idéale à mon sens. C’est un très bon livre que Sylvie Etient signe là. Il s’agit de son premier texte d’ailleurs qui avant de rejoindre le catalogue des Editions Carnets Nord avait été nominé au Prix Concours monBestSeller en 2017.

Encore un immense merci aux éditions Carnets Nord pour cette belle découverte!

Ma note sur 5 : ❤ ❤ ❤ ❤ 1/2

Si vous aussi vous souhaitez le découvrir vous pouvez le précommander ICI  😉 Sortie le 15/06/2018

 

 

Partagez avec nous

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Lirevivre

Les lectures d'Imagimarion

Lire à la folie

"Privé de la lecture, je serais réduit à n'être que ce que je suis." L'Enfant des Limbes, Jean-Bertrand Pontalis

Les notes de Grâce M.

Je lis, j'écris, je vis

L'ourse bibliophile

Brimborions et broutilles. De simples mots sur un livre, un film...

Lula Papote

Blog littéraire et autre blablas

La paupiette culturelle

A la recherche d'un avenir...

Les pages qui tournent

Au programme : des critiques et des citations de nos lectures ainsi que des partages de coups de cœur.

dear ema - blog littéraire

a book, a coffee, a cat

La Voleuse de Marque-pages

"Je n'ai jamais eu de chagrin qu'une heure de lecture n'ait apaisé" Diderot

À travers les mots

à travers mes mots , je vous donne mon avis .

sireadbooks

Amatrice et chroniqueuse livresques

Allez vous faire lire

Critiques et recommandations de livres jeunesse et young-adult

%d blogueurs aiment cette page :