On lit quoi? – « La vengeance du pardon » – Eric-Emmanuel Schmitt

La vengeance du pardon – Eric-Emmanuel Schmitt – 336p – version papier

 

Résumé : Quatre destins, quatre histoires où Eric-Emmanuel Schmitt, avec un redoutable sens du suspens psycho- logique, explore les sentiments les plus violents et les plus secrets qui gouvernent nos existences.
Comment retrouver notre part d’humanité quand la vie nous a entraîné dans l’envie, la perversion, l’indifférence et le crime ?

Mon avis : Quand j’ai commencé à lorgner sur ce livre je n’avais encore jamais lu d’ouvrage d’Eric Emmanuel Schmitt mais j’en avais déjà entendu grand bien. Je ne lis pas forcément beaucoup de recueil de nouvelles mais celui-ci me tentait bien.. Les thèmes de la vengeance et du pardon n’y étaient surement pas totalement étrangers … Enfin, l’extrait que j’avais pu lire dans le magazine « Lire » m’avait donné l’envie folle de connaître la suite…

Et quelle ne fut pas ma joie quand il m’a été offert par une personne qui m’est très chère… très très chère… que nous appellerons d’ailleurs Mister Frog (et oui la Frog n’est plus un coeur à prendre mais là n’est pas le sujet du jour 😉 ) . J’ai déballé mon cadeau en pleine galerie marchande et je me suis mise à sauter de joie en découvrant ce très beau livre, tant par l’esthétique de sa couverture que par son contenu.

La première nouvelle : « Les soeurs Barbarin » , nous parle de deux soeurs jumelles et de leur relation pour le moins nocive. Une relation où l’une se sentant inférieure à sa jumelle ne cessera toute sa vie durant d’osciller entre haine et amour de celle à laquelle elle est unie.

« La solitude est un royaume dont certains voient le trône, d’autres les frontières »

Il s’agit d’une nouvelle que j’ai trouvé poignante et dure. La relation de ces soeurs est vraiment très prenante.

Dans la seconde nouvelle, « Mademoiselle Butterfly » , nous suivons un jeune homme bien né qui séduit une jeune ingénue par un défi idiot donné par ses amis. Un enfant naîtra de ces amours, et nous découvrons comment l’un peut avoir un impact sur l’autre…

 » Jeune, on voudrait que son père soit un héros. Vieux, on voudrait que son fils en soit un. Au fond, on n’accepte jamais ses proches tels qu’ils sont. » 

Là encore, Eric-Emmanuel Schmitt est convaincant dans les impulsions qu’il donne à son histoire. Les sentiments sont justes, pas mièvres mais puissants. Il ne nous livre pas une histoire, il nous embarque dans celle-ci.

La troisième nouvelle, « La vengeance du pardon » , a été je pense celle qui m’a le plus émue, le plus prise aux tripes. On y suit une femme qui rend visite à un prisonnier avec une régularité qui force l’admiration. Quand on apprend la relation qui les unit alors le texte prend une tournure pesante, presque malsaine, jusqu’au dénouement où on soupire de soulagement d’une part mais aussi pour se libérer de l’ambiance poignante du texte. Une vraie merveille!!!

 » Si l’on mourait de chagrin, elle serait morte sur le champ. Mourir de chagrin, cela valait sans doute mieux que vivre avec le chagrin. » 

Enfin, la dernière nouvelle  » Dessine-moi un avion » nous raconte la relation entre un vieux monsieur et sa petite voisine, basée sur une passion commune  naissante : Antoine de Saint Exupéry. Je dois vous l’avouer, cette nouvelle est celle qui m’a le moins séduite. Et pourtant j’ai trouvé que la plume était toujours juste mais le fond m’a moins captivée, moins embarquée. Peut être parce que la précédente avait mis la barre très très haute 😉 .

Ma note sur 5 : ❤ ❤ ❤ ❤ ❤

Si vous aussi vous souhaitez le découvrir c’est par  ICI  😉 

 

 

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. Rétrolien: On lit quoi ? La Blogo lit quoi? – #14 – La sélection de Février | La Frog Family

Partagez avec nous

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Lirevivre

Les lectures d'Imagimarion

Lire à la folie

"Privé de la lecture, je serais réduit à n'être que ce que je suis." L'Enfant des Limbes, Jean-Bertrand Pontalis

Les notes de Grâce M.

Je lis, j'écris, je vis

L'ourse bibliophile

Brimborions et broutilles. De simples mots sur un livre, un film...

Lula Papote

Blog littéraire et autre blablas

La paupiette culturelle

A la recherche d'un avenir...

Les pages qui tournent

Au programme : des critiques et des citations de nos lectures ainsi que des partages de coups de cœur.

dear ema - blog littéraire

a book, a coffee, a cat

La Voleuse de Marque-pages

"Je n'ai jamais eu de chagrin qu'une heure de lecture n'ait apaisé" Diderot

À travers les mots

à travers mes mots , je vous donne mon avis .

sireadbooks

Amatrice et chroniqueuse livresques

Allez vous faire lire

Critiques et recommandations de livres jeunesse et young-adult

%d blogueurs aiment cette page :