On lit quoi? – « Oscar et la dame rose » – Eric Emmanuel Schmitt

Oscar et la dame rose – Eric Emmanuel Schmitt – 81p – version papier

 

Résumé : Oscar a dix ans et il vit à l’hôpital. Même si personne n’ose le lui dire, il sait qu’il va mourir. La dame rose, qui le visite et  » qui croit au ciel « , lui propose, pour qu’il se sente moins seul, d’écrire à Dieu. A travers cette correspondance originale, le récit aborde, du point de vue de l’enfance, des questions philosophiques et existentielles : la maladie, la souffrance, le passage de la vie à la mort, la rencontre avec l’autre et avec le mystère…

Mon avis : Grande Grenouille a étudié ce livre dans le cadre de ses cours de français. Comme elle sait que je suis actuellement en train de lire « La vengeance du pardon » d’Eric Emmanuel Schmitt, elle m’en a parlé et m’a proposé de me le prêter. Evidemment j’ai accepté surtout que ma lecture en cours, même si je suis d’une lenteur qui me chiffonne vraiment terriblement, est vraiment des plus appréciable!! J’aime énormément ce bouquin, j’apprécie énormément la plume de l’auteur que je découvre, mais je vous en parlerais plus tard, dans la chronique qui suivra ma lecture forcément.

Bref, Grande Grenouille avait un délai pour rendre son livre et j’avoue que j’ai un peu fait dépassé le délai (pardon Madame R 😉 ), mais je l’ai lu, non, je l’ai dévoré!!! Je l’ai débuté, doucement, un peu réticente d’une part parce que la maladie d’un enfant faut dire que c’est pas un sujet des plus emballant au premier abord, d’autant quand dès le résumé on comprend bien l’issue de cette maladie… Et d’autres part parce que la correspondance avec Dieu, en bonne athée que je suis… ben ça me faisait pas rêver non plus…

Et puis… et puis… les pages se sont tournées de plus en plus vite, je lisais avec de plus en plus d’avidité, je redoutais l’issue mais en même temps, j’aimais tellement découvrir ces correspondances, pleines de tendresse, d’humour, et vulgarisant à la fois la maladie et la religion. On suit dans ces correspondances, un petit jeu instauré par la Mamie Rose pour aider Oscar à mieux vivre la fin de sa vie, à mieux l’appréhender, à mieux en profiter. J’ai trouvé l’idée belle et touchante. Les personnages sont touchants, forcément surtout Oscar que j’ai trouvé poignant!!  et Mamie Rose qui est un personnage merveilleux, de ceux qu’on aimerait pouvoir rencontrer dans la vraie vie.

Eric Emmanuel Schmitt m’a transportée, il sait parfaitement intégrer ses personnages, les incarner, dans son écriture de vrais personnages prennent vie, ou meurent. Les sentiments sont terriblement justes, pas de mièvreries, juste une infinie justesse!!! Bravo!! C’est beau!!! Je craignais également que l’intrigue en milieu fermée s’avère être assez vite « longue » et pas du tout!! Même si on ne quitte quasiment jamais l’hôpital, on ne s’ennuie pas, on avance doucement, avec un mélange de tendresse et  d’appréhension.

Il y a deux livres dans toute ma vie qui m’auront tiré des larmes, « Juste avant le bonheur » d’Agnès Ledig et celui-ci!!! Désormais il me faudra voir le film pour savoir si l’adaptation est fidèle à ce très très joli texte.

Ma note sur 5 : ❤ ❤ ❤ ❤ ❤

Si vous aussi vous souhaitez le découvrir c’est par  ICI  😉 

 

 

Publicités

Partagez avec nous

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Les mille et une facettes

Sports, droit, médias, musiques, cinéma et remise en forme, beauté ou encore lectures, voici le blog que tu dois voir !

Eirine et ses lectures 🌸

"Le mot qu'on écrit a une puissance étonnante. Il faut le manier avec prudence." - Coeur d'encre 📚

Lirevivre

Les lectures d'Imagimarion

Lire à la folie

"Privé de la lecture, je serais réduit à n'être que ce que je suis." L'Enfant des Limbes, Jean-Bertrand Pontalis

Les notes de Grâce M.

Je lis, j'écris, je vis

L'ourse bibliophile

Brimborions et broutilles. De simples mots sur un livre, un film...

Lula Papote

Blog littéraire et autre blablas

La paupiette culturelle

A la recherche d'un avenir...

dear ema - blog littéraire

a book, a coffee, a cat

La Voleuse de Marque-pages

"Je n'ai jamais eu de chagrin qu'une heure de lecture n'ait apaisé" Diderot

À travers les mots

à travers mes mots , je vous donne mon avis .

%d blogueurs aiment cette page :