On lit quoi? – « L’enfant aux cailloux » – Sophie Loubière

L’enfant aux cailloux – Sophie Loubière – 336p – version numérique

 

Résumé : Elsa Préau est une retraitée bien ordinaire. De ces vieilles dames trop seules et qui s’ennuient tellement – surtout le dimanche – qu’elles finissent par observer ce qui se passe chez leurs voisins. Elsa, justement, connaît tout des habitudes de la famille qui vient de s’installer à côté de chez elle. Et très vite, elle est persuadée que quelque chose ne va pas. Les deux enfants ont beau être en parfaite santé, un autre petit garçon apparaît de temps en temps – triste, maigre, visiblement maltraité. Un enfant qui semble l’appeler à l’aide. Un enfant qui lui en rappelle un autre… Armée de son courage et de ses certitudes, Elsa n’a plus qu’une obsession : aider ce petit garçon qui n’apparaît ni dans le registre de l’école, ni dans le livret de famille des voisins. Mais que peut-elle contre les services sociaux et la police qui lui affirment que cet enfant n’existe pas ? Et qui est vraiment Elsa Préau ? Une dame âgée qui n’a plus toute sa tête ? Une grand-mère souffrant de solitude comme le croit son fils ? Ou une femme lucide qui saura croire à ce qu’elle voit ?.

Mon avis : Et bien je dois avouer que mon avis ne sera pas totalement tranché … D’un côté j’ai vraiment apprécié l’intrigue totalement tortueuse que nous présente Sophie Loubière. On y découvre des personnages qui nous flouent tous un peu ou presque, et je dois dire que j’ai trouvé cela plutôt sympa!! Le véritable hic? Les longueurs!!! Et je dois sire que je les ai trouvé assez nombreuses… C’est dommage, vraiment.

J’aurais aimé que l’intrigue se décante un peu plus vite, que les éléments arrivent avec un peu plus de vigueur. Non pas de surprise parce que je le répète j’ai été surprise!! Et c’est la principale raison pour laquelle je suis ravie d’être allée au bout!! Je ne m’attendais pas du tout à ce dénouement!!

Elsa Préau m’a touchée par sa solitude. On en vient parfois à en vouloir à ce fils qui semble la délaisser, à cette bru qui semble terriblement froide et puis… on comprend… en lisant!! 😉

En résumé, il s’agit d’une lecture qui aura été plaisante mais sans plus. Que je risque fort d’oublier assez vite malgré une intrigue de base plutôt bien ficelée. Les lenteurs ayant raison de mon intérêt et me gâchant un peu le plaisir.

Ma note sur 5 : ❤ ❤ ❤

Si vous aussi vous souhaitez le découvrir c’est par  ICI  😉 

 

 

Publicités

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. Frédéric Malonda
    Jan 19, 2018 @ 15:03:46

    Excellent weekend à toi Frog, bises bretonnes pour le Nord 😉 🙂

    Aimé par 1 personne

Partagez avec nous

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Les mille et une facettes

Sports, droit, médias, musiques, cinéma et remise en forme, beauté ou encore lectures, voici le blog que tu dois voir !

Eirine et ses lectures 🌸

"Le mot qu'on écrit a une puissance étonnante. Il faut le manier avec prudence." - Coeur d'encre 📚

Lirevivre

Les lectures d'Imagimarion

Lire à la folie

"Privé de la lecture, je serais réduit à n'être que ce que je suis." L'Enfant des Limbes, Jean-Bertrand Pontalis

Les notes de Grâce M.

Je lis, j'écris, je vis

L'ourse bibliophile

Brimborions et broutilles. De simples mots sur un livre, un film...

Lula Papote

Blog littéraire et autre blablas

La paupiette culturelle

A la recherche d'un avenir...

dear ema - blog littéraire

a book, a coffee, a cat

La Voleuse de Marque-pages

"Je n'ai jamais eu de chagrin qu'une heure de lecture n'ait apaisé" Diderot

À travers les mots

à travers mes mots , je vous donne mon avis .

%d blogueurs aiment cette page :