Le cruel rituel des anniversaires

birthday-cake-380178_640

 

On les aime nos petits loups mais il faut l’avouer que chaque année à l’approche de leurs anniversaires moi j’ai plus envie de pleurer que de sauter au plafond. Et ce pour diverses raisons…

La première? Chaque année revient la même question « tu veux quoi pour ton anniversaire? » (notez que cette même question revient une autre fois au cours de l’année… à Noël et franchement une fois c’est bien assez … Allez y souriez la veinarde que je suis a sa petite dernière née le 21 décembre… mmmm 2 fois dans le même mois joie joie bonheur pour les années à venir!! Revenons si vous le voulez bien au sujet de base. Chaque enfant a sa propre réponse mais elles oscillent toujours entre deux extrêmes : « Pff j’sais pô » ou « ça,ça,ça,ça,çà » et dans les deux cas il faut se l’avouer ben ça n’aide pas les papas et les mamans!! Après de longues heures à chercher partout LE cadeau qui fera pétiller leurs petits yeux qu’on aime tant, le cauchemar ne s’arrête pas pour autant…

Ensuite il y a pour les plus courageux(ses) d’entre nous la question des copains à inviter du thème et des activités pour la fête d’anniversaire que l’on souhaite inoubliable (je ne fais pas partie de cette catégorie de parents que j’admire sincèrement)

Si comme moi on se contente de le fêter en famille il y a quand même la question du gâteau… On le fait soi même ou on le commande? on aimerait bien un truc qui déchire les yeux le palais mais pas le compte en banque … Alors il faut là aussi chercher, chercher, chercher…

La date est aussi un souci lorsque l’on est séparé… Le week end de l’anniversaire du chouchou tombe-t-il un week end chez maman ou chez papa?

Vous l’aurez compris si j’aborde le sujet aujourd’hui c’est que j’ai la tête en plein dedans, dans 5 jours mon N°3 fête ses 5 ans…

Et de loin la raison qui me donne envie de pleurer à l’approche de cette date c’est de me dire que mon bébé n’en est plus un, il est maintenant un petit garçon (toujours aussi craquant) qui s’affirme, qui grandit, qui parfois me rend chèvre mais au final que j’ai l’impression de ne pas avoir vu grandir. Les anniveraires se succèdent bien trop vite lorsque ce sont ceux de nos enfants vous ne trouvez pas?

Publicités

Partagez avec nous

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Lirevivre

Les lectures d'Imagimarion

Lire à la folie

"Privé de la lecture, je serais réduit à n'être que ce que je suis." L'Enfant des Limbes, Jean-Bertrand Pontalis

Les notes de Grâce M.

Je lis, j'écris, je vis

L'ourse bibliophile

Brimborions et broutilles. De simples mots sur un livre, un film...

Lula Papote

Blog littéraire et autre blablas

La paupiette culturelle

A la recherche d'un avenir...

dear ema - blog littéraire

a book, a coffee, a cat

La Voleuse de Marque-pages

"Je n'ai jamais eu de chagrin qu'une heure de lecture n'ait apaisé" Diderot

À travers les mots

à travers mes mots , je vous donne mon avis .

sireadbooks

Amatrice et chroniqueuse livresques

Allez vous faire lire

Critiques et recommandations de livres jeunesse et young-adult

%d blogueurs aiment cette page :